close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Tranches de console
Matériel Tranches de console {{currentManName}}swap_horiz AMS-Neveswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la Neve 8801

La 88 fait son strip
On ne présente plus AMS-Neve, qui a réussi à se tailler une très bonne réputation dans le milieu de l’audio grâce notamment à une console analogique sortie en 2001, j’ai nommé la 88R. C’est le channel strip en rack issu de ce modèle de légende et répondant au doux nom de 8801 qui nous intéresse aujourd’hui...

On ne présente plus AMS-Neve, qui a réussi à se tailler une très bonne réputation dans le milieu de l’audio grâce notamment à une console analogique sortie en 2001, j’ai nommé la 88R. C’est le channel strip en rack issu de ce modèle de légende et répondant au doux nom de 8801 qui nous intéresse aujourd’hui...

Neve 8801

AMS-Neve est né en 1992 de l’alliance d’AMS et du constructeur anglais Neve, reconnu pour ses consoles et ses préamplis analogiques. Bien que le catalogue de la marque soit désormais marqué par l’omniprésence d’outils numériques, le constructeur garde néanmoins du matériel purement analogique dans sa besace. La 8801 n’est autre qu’une tranche issue de la fameuse console 88R, adoptée notamment par les studios Abbey Road, et regroupant donc un préamplificateur micro, un égaliseur, un compresseur limiteur et un expandeur gate dans un rack 1U.

En déballant la 8801, on est un poil déçu : la notice étant seulement disponible sur le CD en fichier PDF. Vous aurez donc 10 pages à imprimer, un peu mesquin pour un produit avoisinant les 3000€... Au niveau du look, la bête arbore une façade de couleur bleue, des potards rouges, gris et bleus, et des LEDs pour le moins voyantes. En effet, ces dernières sont quasiment éblouissantes ce qui permettra d’utiliser votre 8801 même si une grenade fumigène est lâchée dans le studio par accident. En bref, le rack n’est pas là pour faire un défilé de mode, mais bien pour faire des enregistrements audio. Étonnant non ?

Des boutons devant

8801

La face avant est composée de 6 parties : la section d’entrée, les filtres, la section dynamique, le routing, l’égaliseur et enfin la section de sortie.

La section d’entrée possède un pad atténuateur de -20 dB, une inversion de phase, un bouton pour activer l'alimentation 48 V, un potentiomètre de gain et 4 diodes affichant l’entrée sélectionnée : ligne, micro, DI pour un instrument ou ‘genie’. Cette dernière est en fait l’entrée numérique disponible lorsqu’une carte fille pour la conversion A/N et N/A est insérée dans le rack.

La section filtre est composée d’un coupe-bas et d’un coupe-haut avec une pente de 12dB par octave. Le coupe-bas balaye les fréquences de 30 à 300Hz et le coupe-haut de 1,5 à 18kHz. On les enclenche simplement en appuyant sur le potentiomètre, une LED confirmant l’activation. Enfin, un bouton ‘filters to sidechain’ permet d’utiliser les deux filtres dans le circuit sidechain. Notez qu’ils ne pourront alors pas être utilisés dans le circuit principal, il faudra choisir !

Une section dynamique est aussi de la partie, comprenant un limiteur / compresseur et un gate / expandeur. Tout ce petit monde est activable en appuyant sur le bouton ‘dynamics’ qui s’illumine pour l’occasion. Pour avoir seulement le gate, il faudra régler le seuil du compresseur sur +20dBu et son ratio sur 1. De même, pour couper le gate mais garder le compresseur, vous devrez régler le ‘range’ de ce premier sur 0 dB. Par super pratique, mais la face avant du rack est déjà surpeuplé et avec l’habitude, c’est surmontable...

Compresseur et gate

Entrée micro

En ce qui concerne les détails techniques de cette section, sachez que le limiteur / compresseur possède un gain de 30 dB, un seuil allant de -30 à +20 dBu, un ratio allant du 1:1 (désactivé) à ‘LIM’ (position limiteur) et un temps de relâchement allant de 30 ms à 3 secondes. Par défaut, le compresseur est en ‘soft knee’, la position ‘hard knee’ étant sélectionnable en pressant le potentiomètre ‘gain make up’. Une fonction link permet au 8801 d’être contrôlé par le sidechain d’autres 8801. Cela sera utile pour compresser de la même manière les deux canaux d’un signal stéréo afin de garder l’image stéréo intacte. Pour le temps d’attaque, on peut choisir entre le mode ‘fast attack’ (2 ms) et le normal (8 ms) en pressant sur le potard du ratio. Il sera possible de changer les valeurs du temps d’attaque (0,5 et 3 ms) via un jumper situé dans les entrailles de la bête. Un mode auto-release est disponible en appuyant sur le potentiomètre release. Enfin, cinq diodes indiquent la réduction de gain en dB.

Pour ce qui est de l’expandeur / gate, il possède un seuil allant de -30 à +20 dB, un range variable de 0 à 60 dB et un temps de relâchement balayant les valeurs de 10 ms à 3 secondes. Mais le plus intéressant est le bouton ‘Hysteresis’ qui permet d’assigner une valeur de seuil différent suivant si le signal est montant ou descendant. Si le seuil est fixé à -20 dB et que l’hysteresis est à 5, le signal devra monter jusqu’à -15dB pour déclencher l’effet et redescendre à -20 dB pour le désactiver. Le mode expandeur est activable en pressant le potard hysteresis. Enfin, un mode invert/ducker est disponible en appuyant sur le bouton ‘release’ : quand un signal dépasse le seuil dans l’entrée ‘key’, le gain du signal principal est réduit jusqu’à 60 dB (suivant la position du potard ‘range’).

L’égaliseur

Studio

On retrouve dans cette partie un switch qui s’illumine quand l’égaliseur est activé et un autre qui indique lorsque l’EQ est utilisé dans le sidechain. Rappelons que, comme pour les filtres, l’égaliseur ne peut être utilisé à la fois dans le side chain et dans le chemin principal. On retrouve un coupe-bas agissant de 33 à 440 Hz, avec une plage dynamique de + / - 20 dB. En pressant le potard LF, on passe en ‘Hi Q’ et en pressant le LF Gain, on passe en mode ‘Shelf’. On retrouve exactement le même fonctionnement pour le coupe-haut, ce dernier agissant sur la plage de fréquences 1,5 kHz - 18 kHz. Il reste deux bandes : les bas et hauts médiums. Chacune possède un gain ( - / + 20 dB), un ajustement de la fréquence ( 120 Hz - 2 kHz pour les bas médium et 800 Hz - 9 kHz pour les hauts médiums), et un potard Q ( 0,4 - 10) pour la largeur de bande.

Routing

Au niveau du routing, on dispose d’un insert activable via un switch et dont la connectique (XLR) est disponible à l’arrière de l’engin. Entre la partie dynamique et égalisation, on retrouve aussi un bouton ‘Audio Router’, qui permettra de changer la place du compresseur / limiteur, de l’égaliseur et de l’insert dans le chemin du signal audio. Pour programmer tout ça, rien de plus simple : laissez appuyé le bouton ‘audio routeur’ quelques secondes, et pressez ‘dynamics’, ‘EQ’ et ‘insert’ dans l’ordre désiré. Je vous l’avais dit, c’est pas compliqué.

Section de sortie, USB et recall

Le sidechain

Par défaut, le sidechain de la section dynamique reçoit le signal de l’entrée principale qu’il sera possible de modifier avec l’égaliseur et les filtres. Mais il est aussi possible d’utiliser l’entrée Key input disponible à l’arrière de l’engin sous la forme d’un connecteur D-Type. Pour l’activer, rien de plus simple : appuyez sur le potard ‘threshold’ du gate.

Pour la connectique, on trouve à l’arrière de l’appareil une entrée ligne combo XLR / Jack 6,35 mm (symétrique, ou pas), une entrée micro en XLR, une entrée DI sur Jack 6,35 mm et la key input sur un connecteur D-Type. Ce dernier servira aussi pour linker plusieurs 8801 entre elles, la notice expliquant le câblage nécessaire pour réaliser ceci. Pour finir ce petit tour d’horizon, sachez que les inserts et la sortie principale sont en XLR et la sortie casque (qui sera en mono, avec le même signal des deux côtés) en jack 6,35 mm.

On retrouve aussi un connecteur USB, qui servira au recall via le logiciel Neve Recall compatible Mac et PC et utilisable avec les modèles 8801, 8803, 8804 et 8816 de la marque. Plusieurs unités peuvent d’ailleurs être liées au niveau du recall, en quelques clics on rappelle toute la petite famille! C’est une solution très pratique pour sauvegarder et charger des presets, et un véritable plus pour la 8801.

Le son

Avant de mettre à contribution vos oreilles, commençons par vous donner les spécifications techniques de la 8801 :

  • Impédance de l’entrée micro : 1.2k Ohms
  • Headroom de l’entrée micro : +26 dBu
  • Plage de gain de l’entrée micro : 0 à 70 dB (en utilisant le PAD)
  • Impédance de l’entrée ligne : > 20k Ohms
  • Headroom de l’entrée ligne : +26 dBu
  • Plage de gain de l’entrée ligne : -24 dB à 24 dB
  • Impédance de l’entrée DI : > 750 kOhms
  • Headroom de l’entrée DI: +20dBu
  • Plage de gain de l’entrée DI : -44 dB à +24 dB (en utilisant le PAD)
  • Impédance de la sortie ligne : <50 Ohms
  • Sortie maximum de la sortie principale : > +26 dBu à 600 Ohms
  • Réponse en fréquence : +/- 0.2 dB 10 Hz à 20 kHz et +/- 0.5 dB 10Hz à 40 kHz
  • De l’entrée ligne à la sortie principale : THD + N: < 0.005%
  • Bruit : de l’entrée ligne à la sortie principale : < -89 dBu
  • Tous les blocs audios : < -80 dBu
  • Largeur : 48.2 cm
  • Hauteur : 4.4 cm (1U)
  • Profondeur : 24 cm
  • Poids : 3.0 kg
414

 

Voyons maintenant ce que cela donne en action... Nous avons utilisé pour le test une guitare acoustique 12 cordes Takamine TAN10-12, un micro AKG C414 XLII bien connu de tous, un pro-tools HD avec son interface Digidesign 192 i/o et deux autres préamplis afin de comparer notre cher 8801 : le Amek CIB série pure path et le Chandler limited LTD1. Tout ce petit monde a été rassemblé au sein du studio LFO situé aux frigos de Paris dans le 13e arrondissement.

Toutes les prises ont été filtrées avec un coupe-bas à 50 Hz. Commençons avec les prises de guitare acoustiques : première chose qui saute aux oreilles, la 8801 a du caractère ! En effet, la Neve rajoute du grain par rapport à l’Amek et est légèrement moins transparente. Cela peut s’avérer utile si on a envie de colorer légèrement le son. Le son a beaucoup de corps et le bas est un peu moins précis que sur le CIB. En revanche, le tout est assez brillant sans pour autant être agressif ! Un très bon point pour le haut du spectre. Au niveau du headroom, on peut ‘taper dans le rouge’ et la marge avant saturation est plus que suffisante. La Neve 8801 laisse donc son empreinte là elle passe et généralement pour notre plus grand plaisir. On retrouve les mêmes caractéristiques sonores sur les prises batteries. Il est évidemment pas question ici de trouver un meilleur préampli, chacun ayant son propre caractère et à ce niveau d’excellence, c’est souvent une affaire de goût. D'ailleurs, les samples audios sont là pour que le lecteur se fasse sa propre idée sur la question...

Le son 2, le retour

414 devant batterie

Pour ce qui est du compresseur, il est à l’image du préampli : il colore le son d’une manière fort agréable et laisse son empreinte. On pourra regretter le fait qu’il n’y ait que deux temps (quatre en ouvrant la bête) d’attaque disponibles, mais l’attaque rapide fonctionne à merveille sur les sons percussifs comme la batterie. Le temps de relâchement est rapide et le compresseur est très facile à régler. C’est un plaisir d’avoir ‘le son’ en quelques coups de potentiomètres. Alors évidemment, la couleur donnée par la 8801 ne conviendra pas forcément à toutes les situations et se destine à priori plus à des musiques comme le rock ou le rap qu’à la variété...

Venons-en à l’EQ avec tout d’abord un mauvais point : le passe-bas coupe le son une dixième de secondes lorsqu’il est enclenché, à proscrire donc en pleine prise sous peine de devoir la recommencer ! Sinon, l’égaliseur est aussi très simple à régler et s’avère particulièrement efficace. On retrouve la signature Neve avec un bas robuste et des aigus pas abrasifs pour un sou. Une main de fer dans un gant de velours en quelque sorte !

Le gate analogique remplit sa fonction à merveille et peut rajouter du pep’s au son dans certains cas. Dernier petit détail après quelques heures d’utilisation : la 8801 chauffe un peu, alors veillez à ne pas la mettre à côté d’un autre périphérique bouillant...

Voici les exemples sonores pour la guitare : Neve 8801, Neve 8801 avec compresseur et EQ, Neve 8801 avec compresseur et EQ réglés plus durement, l'Amek CIB et enfin avec le Chandler limited LTD1. Voici un autre exemple d'arpèges de guitare enregistré avec la 8801.

Pour la batterie : sans et avec compresseur / EQ.

Conclusion

Rack

 

C’est toujours un véritable plaisir de tester du matériel de cette qualité et même si l’on peut faire la fine bouche sur quelques détails, il faut avouer que l’on a été très séduit par la Neve 8801. Et pour cause, elle possède de sérieux atouts qui font que l’on a envie de l’utiliser à toutes les sauces ! Le son si caractéristique de la marque est bien présent pour notre plus grand bonheur. Seul le prix (2990€ TTC) freine quelque peu nos ardeurs, mais qu'est-ce qu’on ne ferait pas pour avoir ‘le son’...

Merci à MaZar de m’avoir livré ses impressions et m’avoir accueilli dans son studio (studio UFO des frigos de Paris).

Points forts

  • Le son
  • Simplicité d’utilisation
  • Fonctions complètes
  • Aigus doux et précis
  • Bas généreux
  • Recall par USB
  • Du caractère...

Points faibles

  • ...et donc pas utilisable partout
  • Pas de manuel papier !