close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Violons & altos virtuels
Matériel Violons & altos virtuels {{currentManName}}swap_horiz Orchestral Toolsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de l'Orchestral Tools Soloists Nocturne Violin

Un Nocturne bien éveillé
Award Valeur sûre 2016Des instruments solistes de l’orchestre, les cordes sont certainement les plus complexes à proposer sous forme virtuelle. Parmi elles, le violon a déjà connu quelques incarnations ; Orchestral Tools nous en propose sa vision.

Lorsque Miroslav Vitous s’est lancé dans l’échantillonnage d’un orchestre complet (le Czech Philharmonic enregistré dans le Dvorak Symphony Hall), il n’avait peut-être pas imaginé la suite et l’évolution des banques orchestrales. Que l’on en juge par le nombre et la qualité des produits maintenant proposés par Vienna Symphonic Library, Steinberg, Spitfire Audio, Sonokinetic, Kirk Hunter, Native Instruments, 8DIO, Wizoo, EastWest, Sample Modeling, Soundiron, Audiobro, Project SAM, Sonic Implants, Synful Orchestra, Garritan Orchestra, UVI et l’Ircam, Wallander et bien d’autres (liste non exhaustive).

Il faut en revanche constater que si les cuivres ou bois se voient souvent proposés sour forme d’instrument solo (notamment chez 8DIO avec la série Claire, ou chez Sample Modeling et SWAM pour les saxes, flûtes, hautbois, etc. ou tout dernièrement chez Impact SoundWorks avec Bravura et Soundiron en association avec Native pour Symphonic Brass) les offres de bibliothèques de cordes solo sont plutôt rares. Bien sûr, on trouve dans les plus grands orchestres virtuels plusieurs propositions d’instruments solo, mais rien qui ne soit réellement équivalent au travail proposé sur les ensembles. Quelques éditeurs ont cependant produit des solutions, comme EastWest avec son Solo Violin à base d’échantillons, 8DIO avec Solo Violin Designer et Solo Cello Designer utilisant des phrases, ou encore Embertone et ses Blakus Cello, Friedlander Violin et Fischer Viola à base d’échantillons.

Orchestral Tools, qui a déjà offert de très beaux produits consacrés à l’orchestre, comme la Berlin Series, ou des réponses à des questions longuement restées sans solution comme Orchestral Runs, entame une nouvelle série nommée Soloists avec Nocturne Violin. Revue de détails.

Introducing Orchestral Tools Soloists Nocturne Violin

On trouvera le Nocturne Violin (son nom complet est un peu long...) directement chez l’éditeur, pour la somme de 249 euros. L’instrument se présente sous la forme d’une bibliothèque compatible Kontakt 5, version complète uniquement (à partir de 5.3.1).

Après achat, on reçoit un code de téléchargement à copier dans l’installeur Continuata (le lien pour l’obtenir est fourni dans le mail de confirmation), qui devient un des standards de l’installation de logiciels et banques de sons en ligne. On peut aussi, si on le préfère, utiliser des liens de téléchargement direct via son navigateur habituel. La bibliothèque, une fois installée, pèse un peu plus de 5 Go.

Nocturne en plein jour

Ce qui caractérise d’abord l’instrument, c’est le choix de l’éditeur de ne pas proposer plusieurs niveaux d’échantillons répondant à diverses vélocités, mais d’en implémenter un seul, la dynamique étant à l’origine celle de l’instrumentiste dans un but de réalisme, puis rendue modifiable. ainsi que les changements de timbre harmonique liés. via le système Xfade habituel de l’éditeur et un gros travail de filtrage qui peut être activé ou non (par exemple pour une variation Con Sordino).

Orchestral Tools Nocturne Violin : Kontakt 5ScreenSnapz010

Nocturne Violin utilise Capsule, l’environnement créé par l’éditeur pour toutes ses banques, ici en version 2.1 (on y revient). On dispose de trois types d’instruments, les TM Patches, les Single Articulations, et un Multi regroupant donc plusieurs articulations (par défaut, le programme charge 20 654 samples) que l’on sélectionnera via les KeySwitches habituels proposés par Kontakt. Notons tout de suite que le violon d’Orchestral Tools dispose d’un ambitus de presque quatre octaves (tessiture de Sol 2 à Fa 6), soit 47 notes. Les KeySwitches sont placés de Do 0 à Si 0. Il manque donc une octave et demie de notes aiguës si l’on veut avoir accès aux KeySwitches sur un 61 notes, en gardant les paramètres actuels.

Il faudra donc au moins un 61 notes, en ayant déplacé les KeySwitches, et il manquera encore malheureusement quelques notes à moins d’avoir un clavier s’étendant du Fa au Fa... (dans mon cas, le SY99 permet de bénéficier à la fois des KS une fois modifiés et des notes, grâce à ses 76 touches). Un 88 notes se révèlera quasi indispensable si l’on veut profiter réellement des avantages des programmes façon Kontakt, sans avoir à rentrer dans tous les présets et les modifier les uns après les autres.

Orchestral Tools Nocturne Violin : ArtiMulti

Le Multi offre 12 emplacements dans lesquels on chargera les articulations qui nous intéressent, sachant que l’on peut en sauvegarder plusieurs sous différents noms, afin de disposer immédiatement des programmes pour un type d’articulations donné. Autre force, les TM Patches sont des programmes spécifiquement conçus pour être modifiés en termes d’adaptation à un tempo donné (par exemple pour conformer les Tremolo ou Trills à la vitesse d’exécution du morceau) ou, ce qui paraît moins évident, mais est une très bonne idée, pour raccourcir ou allonger la durée des articulations courtes (et longues). Un Spiccato ou un Marcato à 180 BPM ne sera pas interprété par un véritable violoniste avec la même durée que ces mêmes articulations à 100 BPM. Les programmes utilisent pour cela la Time Machine Pro, la meilleure qualité d’expression/compression temporelle disponible dans Kontakt (ce qui ne veut pas dire que c’est le meilleur algorithme actuel...). En voici quelques exemples, en entendant la durée par défaut de l’articulation, puis ses variations ralenties et accélérées. Dans l’ordre Sustain, Marcato et Spiccato.

00:0000:00
Orchestral Tools Nocturne Violin : TimeStretch

Un regret, quand même : l’éditeur a rendu possible ces modifications en implémentant la fonction via un curseur, mais si celui-ci est pratique pour raccourcir ou allonger la durée des notes, son manque d’indication temporelle quand on cherche à synchroniser parfaitement des trilles, par exemple, est plus problématique (même si un tel phrasé mécaniquement synchrone serait tout sauf réel...). Une petite chose à régler lors d’une mise à jour ?

On dispose aussi de programmes Single Articulations, qui proposent donc chacun un style de jeu, offrant 14 Legato différents, 12 Sustains, quatre Shorts et huit Trills et Tremolo. Les premiers font appel à un script maison appelé Adaptive Legato Engine, qui interprète en temps réel la vitesse à laquelle on joue et choisit le legato adapté. L’éditeur a pour cela enregistré plusieurs intervalles à différentes vitesses, et un programme permet de passer de trois vitesses de Legato plus un spécifiquement conçu pour les Runs (très surprenant d’efficacité). Même si on ne dispose donc que d’un layer par instrument, l’éditeur a toujours gardé l’idée de commande XFade, qui permet de modifier le volume, la dynamique via la molette de modulation par défaut.

Voici quelques exemples de Legato, à partir d’un seul programme.

00:0000:00

Les programmes courts sont tout aussi réussis, même si l’on pourra parfois regretter un manque d’attaques plus marquées, avec du crin (on peut modifier la vitesse et la courbe de l’attaque dans l’un des menus), proposant entre quatre à 10 échantillons de Round Robin (le moteur audio va chercher alternativement parmi les différents samples afin d’éviter l’effet mitraillette). En voici quelques exemples, dans l’ordre Marcato, Spiccato, Staccato et Pizzicato.

00:0000:00
Orchestral Tools Nocturne Violin : Dynamics

Enfin on appréciera les nombreux trilles (on dispose aussi d’un Tremolo, bouclé) qui dépassent de loin les figures fournies habituellement (demi-ton et ton), puisque tous les intervalles chromatiques sont présents, jusqu’à la quinte juste. Les trilles seront produits à partir du moment où l’on joue deux notes. D’habitude, Capsule propose une solution très bien conçue, puisqu’on peut choisir entre première ou dernière note pour définir la note de départ du trille, mais cette option n’a visiblement pas été retenue pour Nocturne, dommage.

Exemples, qui feront aussi entendre les versions TM (on apprécie l’action en temps réel, permettant accélération et ralentissement) et les Con Sordino:

00:0000:00
Orchestral Tools Nocturne Violin : Mix

On ne pourra pas détailler ici tous les raffinements de programmation proposés par Capsule, notamment la page de réglages accessibles via le symbole de neuf petits carrés, dont Dynamics, qui permet de définir la courbe de réponse de tous les contrôles implémentés pour la bibliothèque (certains sont inactifs, car non sollicités ou utilisés par Nocturne), ainsi que le choix du numéro de contrôle MIDI, le choix d’activer la réponse impulsionnelle prise à Teldex afin d’assurer la bonne intégration avec les autres banques de l’éditeur, ainsi que toutes les options de mixage, le choix des Legato répondant aux différentes vitesses, l’application ou non d’un legato réel aux articulations, etc.

Voici un extrait de la vidéo de démo que l’éditeur nous a permis de présenter ici. Sur cette composition originale de l’éditeur (si j’osais, je dirais que plus le concepteur/réalisateur d’un produit est musicien plus ledit produit est réussi, mais je n’ose pas finalement...), on entendra un seul programme, n’utilisant qu’un seul layer et sans aucune utilisation de KeySwitch : tout est dans le jeu, et l’utilisation du Xfade.

 

Pour finir, le même extrait que reproduit lors du test du Solo Violin d’East West.

00:0000:00

Bilan

Alors que l’idée de layers uniques inquiétait, il faut bien se rendre à l’évidence : Nocturne sonne très bien, et parfois mieux que des solutions à couches multiples. Il est vrai que les effets d’ensemble, de phasing parfois audibles chez les concurrents n’existent plus ici et pour cause. L’enregistrement, la production de la bibliothèque ne souffrent quasiment d’aucun défaut et l’environnement Capsule est certainement l’un des plus complets développés pour Kontakt : le nombre de fonctions, de pages de paramètres est en effet très élevé, et, surtout, tous ces réglages sont utiles...

L’Adaptive Legato est certainement le plus beau système actuel pour reproduire ces phrasés si particuliers et indispensables pour donner une impression de réalisme. L’instrument, ne serait-ce que par le nom choisi, semble clairement conçu pour toutes les pièces demandant du lyrisme, un jeu « lent » et sensible plutôt que virtuose avec beaucoup d’accentuations, d’effets de timbre, etc. En ce sens, sa réalisation est tout à fait cohérente avec son approche. On décerne donc à Nocturne Violin un Award Valeur Sûre malgré ses quelques petits manques, en étant très impatient de découvrir la suite de la série Soloists, ce que pourrait donner le violoncelle, par exemple...

Téléchargez les extraits sonores (format FLAC)

  • Orchestral Tools Nocturne Violin : ArtiMulti
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Attack
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Dynamics
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : InstrOptions
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Kontakt 5ScreenSnapz010
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Kontakt 5ScreenSnapz011
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : KSKontakt
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Legato
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Mixer1
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Mix
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Mixer2
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : Programs
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : RoundRobin
  • Orchestral Tools Nocturne Violin : TimeStretch

 

Award Valeur sûre 2016

Notre avis :

Points forts

  • Concept
  • Qualité de réalisation
  • Son
  • Adaptive Legato
  • Implémentation des Trills
  • Concept et réalisation de Capsule
  • Nombre d’articulations
  • Nombre de paramètres
  • Réglages des courbes contrôleurs
  • IR du studio Teldex pour utilisation avec les autres banques maison
  • Pilotage du Multi idéal via clavier Native (ici KKS88)
  • Parfait pour pièces lentes et lyriques

Points faibles

  • Nécessite un clavier de 61 notes minimum, 88 notes conseillé
  • Pas de véritable documentation sur l’instrument
  • Pas d’indication temporelle pour le stretch des programmes TM
  • End Tone = Start Tone ne fonctionnant pas pour les Trills
  • Manque parfois d’attaques très marquées
  • Quelques très rares clics sur les Legato