close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Workstations
Matériel Workstations {{currentManName}}swap_horiz Alesisswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Avis de Cripur - Alesis Fusion 6HD

Le clavier est très agréable, souple et répondant superbement bien au jeu. C'est la première chose qui m'a frappé en posant les mains dessus. Jouer du piano est un vrai plaisir.
On a 4 gros potards sans fin qui permettent de modifier pendant sa performance le filtre (cut-off, résonnance,..), l'égaliseur, l'arpégiateur (tempo, durée de la note, etc...) ainsi que 4 paramètres librement définissables. Bref, c'est comme si on avait 16 potards à portée de main. De plus, comme ils sont proéminents, on parvient à les manoeuvrer du bout des doigts tout en maintenant un accord.
Les molettes de pitch et de modulation s'allument et changent d'intensité lumineuse selon leur valeur. Cela peut faire gadget, mais si on joue dans la pénombre c'est très pratique. J'aurais préféré voir ces molettes sur la gauche du clavier,pour y avoir accès plus facilement.
Les boutons font un peu plastique, c'est vrai, mais ils n'ont pas l'air fragiles. Les potards sont très proéminents, ce qui incite à la prudence pour le transport de l'instrument.
On peut brancher 3 pédales.

UTILISATION

L'abondance de fonctions fait qu'au premier allumage le synthé fait un peu usine à gaz. Au premier allumage, je suis resté bloqué sur un message me demandant d'entrer l'heure et la date, jusqu'à ce que je m'aperçoive que de chaque côté de l'écran se trouvent des boutons.
La découverte des possibilités du Fusion se fait pas à pas. On navigue d'abord facilement dans le mode Program parmi les sons.
Le mode "Mix" est à apprivoiser rapidement, puisque c'est le vrai mode de performance, avec la possibilité d'affecter le clavier à 16 instruments simultanément, en layer ou en zones de split librement définissables. Pas besoin de se préoccuper de la polyphonie qui est énorme !
L'ergonomie du système d'exploitation n'est pas si horrible qu'on a pu le lire. La navigation parmi les menus est facile. On a accès rapidement à la synthèse, aux effets, etc... En un clic on créé un mix ou une song.
Le manuel n'est pas extraordinaire. Ce n'est pas le fait qu'il soit en anglais qui me gêne, mais le fait qu'il se contente d'énumérer les différents paramètres dans les différents menus qu'on peut modifier. Peu ou pas d'exemples, pas d'effort de didactique. Si le manuel peut suffire pour la prise en main des fonctions élémentaires, pour aller plus loin il faut passer par les tutoriels (en anglais ou gentiment traduits par Deweak). Si vous êtes comme moi débutant en synthèse, je vous conseille l'excellent tutoriel sur la synthèse VA.

SONORITÉS

La première chose à faire sitôt l'engin déballé, c'est charger les sons Hollowsun depuis le site Alesis ainsi que les 18 freepacks disponibles gratuitemement sur le site hollowsun.
On a alors une grosse masse de sons.
Les sonorités de piano sont très bonnes, beaucoup plus expressives que sur mon arrangeur. Il y a également un large choix d'orgues et de guitares. Il y a de très bonnes sonorités accoustiques, certaines sont mêmes excellentes (les flutes sont sublimes) et me conviennent complètement. Je déconseillerais néanmoins l'achat d'un Fusion pour un musicien souhaitant utiliser uniquement des sonorités classiques. Ce n'est pas l'objectif de cet instrument.
Les sons électroniques sont extrêmement nombreux, une large palette de basses, leads, nappes et effets. Avec les banques hollowsun, le catalogue n'en finit plus. On retrouve avec surprise des échantillons de mythiques synthés, notamment le CS-80 de Vangelis, l'Eminent de Jarre, beaucoup de sons "Moog". Les banques Hollowsun sont fabuleuses, des échantillons de synthés très expressifs qui enchanteront les créateurs de musique électronique.
Les 4 modules de synthèse (VA, FM, modélisation physique, outre bien sûr le sampling) m'ont décidé pour cet instrument qui est tout sauf un simple lecteur d'échantillon. Ils ne sont pas là pour faire bien sur la liste des spécifications. Par exemple, la synthèse à modélisation analogique offre 3 oscillos, 8 LFO, 8 enveloppes. Parmi les presets se trouvent de très nombreuses sonorités issus des moteurs de synthèse internes du Fusion, notamment de superbes sons analogiques qui figurent parmi mes préférés.
Concernant la synthèse, la matrice de modulation est très puissante et laisse entrevoir d'infinies étendues de créations.
La palette sonore est si large et d'une qualité si professionnelle qu'on trouve de quoi composer sans entrer dans la programmation. Bien sûr, on peux facilement récupérer des samples sur le net ou via l'échantillonneur intégré qui est aisément abordable. Rien de plus facile que de brancher deux câbles Jacks dans les entrées du Fusion, et de triturer les sons d'autres instruments.

AVIS GLOBAL

J'utilise ce synthé depuis maintenant un mois, et il me reste beaucoup de chose à découvrir.
Je cherchais un synthétiseur pour compléter mon arrangeur Yamaha, avec un petit bugdet (maximum de 800 euros). Je m'étais d'abord orienté vers des synthés à modélisation analogique comme le Roland SH-201 ou l'Alesis Ion. En fait, c'est par hasard que j'ai vu sur musicstore le prix du Fusion et j'ai eu beaucoup de mal à le croire vu la liste impressionnante des fonctions.
J'ai pu voir en magasin le Roland Juno-G ou le Yamaha TR-61, mais impossible d'acheter beaucoup moins bien pour plus cher.

J'aime beaucoup:
- le jeu du clavier
- les sonorités électroniques excellentes
- l'énorme disque dur (80 gigas !)
- l'import facile par USB
- les modules de synthèse qu'on ne retrouve pas sur les autres workstations
- l'échantillonneur intégré
- le fait qu'il n'y ait pas besoin d'acheter de coûteuses cartes optionnelles supplémentaires
- la communauté très active, tant sur Audiofanzine que sur des forums internationaux.

Ce que j'aime moins :
- le design qui ne lui rend pas hommage, mais on si fait et on finit par le trouver beau, surtout tout allumé dans l'obscurité
- l'absence de vocodeur/entrée micro qui en aurait fait une workstation vraiment complète
- un bug qui bloque parfois l'instrument lorsque je navigue dans les catégories de mixes et m'oblige à un redémarrage.
- le fait d'être obligé de passer par le net pour l'acheter, malgré le remboursement ou l'échange dans les 30 j et la garantie 3 ans

S'il n'y avait pas ce bug finalement peu gênant, je serais totalement conquis. Avec le Fusion, c'est comme si on avait plusieurs instruments réunis en un. Au prix ridicule, 780€, auquel je l'ai acheté neuf, c'est une opportunité inouïe ! Pour un musicien avec un bugdet serré, c'est une occasion incroyable d'acquérir un instrument qui mérite tout les superlatifs. Un véritable petit Oasys !
Le seul défaut du Fusion c'est le prix ! Il est presque pas assez cher ! Prenez le Fusion, vendez-le sous une marque japonaise à 3 fois son prix, et il aurait eu un succès fou. Mon opinion est que le Fusion étant la seule workstation Alesis en vente, les concepteurs ont mis le paquet sans se préoccuper de faire des gammes de prix comme le font les Korg, Yamaha et autres Roland. Voilà comment on obtient un véritable monstre de puissance.
Je referais évidemment ce choix ! J'aurais jamais trouvé aussi bien, même en mettant plus cher. Je suis fier de posséder un synthé Alesis car j'ai l'impression d'être "différent" des autres musiciens dans le monde formaté Korg-Yamaha-Roland de la workstation.
Je n'aurais jamais découvert le Fusion sans Audiofanzine. Merci beaucoup.