close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Workstations
Matériel Workstations {{currentManName}}swap_horiz Kurzweilswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Perso, j'adore - Avis Kurzweil PC3K8

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Utilisé pour jouer et composer dans mon home studio, pas de scène ou si peu.
Solidité et finition irréprochables, prise en main et ergonomie rien à dire sinon du bien. Toucher et qualité du clavier parfaits pour moi qui n'ai jamais pris de cours, juste le bon milieu entre contrôle et expressivité, et la fermeté qui donne l'impression de jouer vraiment sur un matériel pro. Même si on ne joue pas bien ça sonne quand même, c'est pour ça que je note ce synthé comme étant pour tous publics, aussi bien pour un musicien de jazz chevronné qui saura en tirer le meilleur, que pour Léa 10 ans qui adorera faire ses exercices dessus sans finir avec l'arthrite de sa grand-mère au bout de deux heures.

Séquenceur un peu compliqué à gérer avec du matos MIDI externe, mais idéal pour noter rapidement une idée de compo à retravailler ensuite, car dès qu'on l'enregistre la micro-démo a un super son. J'ai un peu de mal à maîtriser le Quantize piste par piste mais c'est parce que je ne me suis jamais vraiment penché dessus sérieusement.

Le sampleur interne sonne bien, on balance des WAV qui gagnent immédiatement du grain et sont lus avec des effets de base (compression, réverb) crédibles, c'est ce que j'apprécie le plus dans cette section. Je me suis fait des samples de Fairlight qui ont franchement le don de me donner le frisson, ce ne sont pas les malingres imitations que j'ai entendues sous Kontakt qui vont me convaincre à côté de ça. Cela ne vaut évidemment pas un Emulator III ou un Emax II mais par rapport à ces deux derniers, on a la fiabilité en plus et pas besoin de disquettes.

Les sons : utilisables directement en preset à plus de 95 %, tout est intéressant et tout sonne. J'aime passionnément les guitares en son clair, les gros pads SEM, les sons un peu barrés avec effets Leslie, les ensembles orchestraux pêchus, les énormissimes sons de batterie heavy métal, mais aussi les Rhodes faciles à jouer, les CP70/80 sont bien aussi. Il y a dans absolument tous les sons un côté à la fois propre, émouvant et qui swingue. La palette de sons est vraiment inépuisable et je me surprends parfois à jouer des heures sur un son que je n'avais encore pas spécialement remarqué, en triturant les potars qui sont toujours assignés à un effet créatif intéressant. Le plaisir est toujours là à chaque branchement de la machine. Il y a une sorte d'âme là-dedans, pourtant c'est du numérique mais les ricains ont énormément et très bien bossé, ils pensent musique avant de penser technique. On a tout le temps envie de jouer de cette bécane qui inspire à la fois une espèce d'amitié et de respect, oui je sais je délire mais globalement c'est ce genre de feeling. Je suis incapable de jouer avec du software précisément parce qu'il n'y a pas ce contact un peu sensuel avec ce synthé au look pourtant un peu lourdaud et austère, mais qui avant toute chose, sonne.

Il faut ajouter que les démos de boucles sont vraiment bien fichues, toujours du groove et un côté pub, fun et rock 'n' roll. On retrouve notamment là un assez bon échantillon de ce qui se fait de mieux en rock et jazz-rock. Définitivement une approche américaine assumée dans son héritage musical et son spectre sonore, mais une immense variété qui va très au-delà de ça.

A noter que la doc est très complète et très bien rédigée. La partie consacrée à la synthèse VAST mériterait à elle seule un mois d'expérimentation tellement les possibilités sont infinies.

Globalement je dirais que c'est un très bon complément du rack Yamaha Motif XS que je possède aussi et que j'adore, mais qui n'est qu'un rack. J'ai quasiment toujours les deux appareils branchés en même temps pour les empiler et faire des sons plus riches. Ce sont les deux machines qui me donnent le plus envie de juste plaquer des accords ou groover pendant des heures sans me lasser une seule seconde de leurs sonorités. Pour comparer, j'ai aussi un JP-80 et un V-Synth XT que j'aime pour d'autres raisons, mais si je devais ne garder qu'un seul clavier ça serait le Kurz.

Le plus : à mon avis un excellent rapport qualité/prix en version clavier lourd qui fait office de clavier maître. Je ne le revendrai jamais car certains presets vraiment réussis me manqueraient trop.

Le moins : difficile de pinailler... Super lourd à transporter, mais est-ce vraiment un défaut ? Les boutons de la façade peut-être un peu sombres sans écairage... Quelques sons de basse en plus auraient été bienvenus mais j'en ai sur d'autres bécanes. C'est tout, je ne vois que ça. Ah si, peut-être que j'aurais aimé des sorties XLR mais bon, ça ne l'empêche pas le Kurz de bien sortir sur un ampli ou en console.