Une lampée de tubes ?

Test de l'Electro-Harmonix EHX Tortion

Depuis l'époque de la Big Muff Pi originale, Electro-Harmonix a fabriqué de nombreuses pédales de distorsion, l'une des dernières étant l'EHX Tortion (187€ tarif conseillé). Bien plus qu'une simple distorsion, elle offre tout une gamme d'overdrives, des sons clairs plaisants, un canal boost et même une sortie directe avec simulation d'ampli.

Étages de gain

Le circuit de l'EHX Tortion est basé sur des transistors JFET, mais Electro-Harmonix a conçu la pédale de telle sorte qu'elle sonne plus comme un préampli à lampes. Quels que soient les réglages, elle a tendance à réchauffer le son. Elle est vendue avec un bloc d'alimentation 9V mais peut aussi fonctionner avec une pile 9V.

Electro-Harmonix EHX Tortion

La pédale propose deux modes : Normal et Boost. Le premier dispose de boutons noirs pour régler le Volume, l'aigu (Treble), le médium (Mid), le grave (Bass), le Pre-Gain (sélecteur à 4 positions) et le Gain. Le canal Boost propose deux boutons blancs : Volume et Gain. On a deux footswitches : Bypass, avec une option à tampon (buffered bypass), et Boost qui ajoute l'étage du même nom. Un connecteur permet de brancher un commutateur momentané (non inclus), c'est-à-dire sans détente, qui offre une autre façon d'activer/désactiver le mode Boost. 

Le sélecteur Pre-Gain propose deux types de gain : « Plexi » et « Hot-rodded », le second offrant un son plus moderne que le premier. Dans chaque catégorie, on dispose des options Full et Tight. Full produit un son au grave épais tandis que Tight a moins de bas et est censé sonner de façon plus moderne.

Electro-Harmonix EHX Tortion

Ce gros plan montre le sélecteur Pre-Gain et ses quatre réglages différents.

En mode Normal, on choisit donc un type de tonalité et un type de préampli. Selon le réglage de Gain, le résultat va du son clair à la distorsion pas tout à fait high-gain. Quand on active le mode Boost, on ajoute un étage de gain supplémentaire qui intensifie la distorsion. Selon le réglage de Gain du canal Boost, vous ajouterez un peu de crunch ou une bonne dose de distorsion. Les deux modes permettent de créer facilement un son pour les parties rythmiques et un autre pour les solos et de passer de l'un à l'autre par footswitch, ce qui est très pratique sur scène.

Directement dans votre DAW

Sur le flanc gauche de la pédale, on trouve non seulement une sortie sur jack, mais aussi une sortie directe sur XLR dotée d'une simulation d'ampli. On peut donc utiliser l'EHX Tortion comme préampli d'enregistrement, d'autant plus que les résultats sonores sont convaincants. Je trouve la simulation de baffle plus adaptée aux sons clairs qu'à la distorsion qui a beaucoup « moins d'air » que lorsque la pédale est reliée à un ampli.

Chroniques du crunch

Voici un exemple audio dont les parties de guitare rythmique et solo ont été enregistrées en reliant la sortie DI directement à Pro Tools. Tous les exemples ont été joués avec mon ESP Série 400 de type Strat équipée de micros Fender Lace Sensor.

00:0000:00

Pour vraiment saisir le caractère « tout lampes » de la pédale, j'ai enregistré tous les autres exemples avec un ampli d'étude à transistors Orange Crush LDX avec haut-parleur 10". Je l'ai repris avec un Shure SM57 placé très près du HP. Commençons par un exemple de son clair. Le gain est à 0.

00:0000:00

Dans cet exemple, j'ai accordé ma guitare un demi-ton plus bas et utilisé l'une des configurations de préampli « hot-rodded » pour jouer une partie de guitare rythmique genre métal. Le boost est activé avec environ 3/4 de gain.

00:0000:00

Cet exemple reprend le même réglage de préampli mais avec beaucoup plus de gain et toujours l'étage Boost.

00:0000:00

Voici un réglage plus discret, bien que toujours assez chaud, le Boost étant désactivé et le gain du mode Normal poussé à fond.

00:0000:00

Pour finir, cet exemple propose un son rock classique de style Plexi avec la première position de préampli.

00:0000:00

Je la garde

Après avoir utilisé la pédale en enregistrement et en répétition, je suis totalement emballé par l'EHX Tortion. J'aime le fait qu'elle fournisse une large gamme d'overdrives et de distorsions toutes aussi chaudes les unes que les autres, comme s'il y avait des lampes sous le capot. Je l'ai testée avec différents amplis à transistors qui ont soudainement semblé renfermer des tubes. Et avec un ampli à lampes, en l'occurrence mon Fender Twin, le son est encore plus gras. La sortie directe avec simulation d'ampli est un plus appréciable et permet à la pédale de rendre de grands services en studio.

187€ tarif conseillé

Notre avis :

Points forts

  • Son de type lampes
  • Gamme d'overdrives et de distorsions, sons clairs chaleureux
  • Mode Boost commandé au pied
  • Sortie XLR avec simulation de baffle
  • Bloc d'alimentation fourni

Points faibles

  • Simulation de baffle un peu moins convaincante avec les sons crunch et saturés