[Bien débuter] L’écoute critique en extérieur

L’écoute critique en extérieur
L’environnement du home studio étant généralement bien loin des conditions idéales des structures commerciales, il est souvent conseillé de vérifier son mix en dehors de son espace de travail habituel. L’épisode du jour sera donc logiquement consacré à une façon somme toute « classique » d’aborder cette phase d’écoute critique en extérieur.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
l'écoute dans la bagnole c'est vrai que c'est assez révélateur quand comme moi on a l'habitude d'écouter du son en voiture....;
Quelques remarques autour de cette méthode :

Il faut garder à l'esprit que même si le résultat est correct sur le système "de tous les jours", ça ne signifie pas que le morceau pourra être joué sur un autre système de manière satisfaisante.
En fait je dirais même que les conclusions ne sont valables que si le résultat est décevant, exemple : trop de basse, trop strident, la reprise manque de pêche, etc.

Le risque aussi pendant cette écoute sur le système de tous les jours, c'est d'écouter avec plus d'exigence et plus d'attention aux détails son propre travail que les titres de référence, car on écoute le sien en sachant qu'on pourra le retoucher, avec une oreille de mixeur en somme.
Alors qu'à bien y écouter, même un morceau excellement mixé présentera des défauts d'équilibres sur un auto-radio ou des écouteurs intra, si on se place en tant que mixeur. Mais on l'occulte inconsciemment car on "sait" que ce morceau de référence est bien mixé et transportable.

Pour conclure je dirais que si cette écoute peut révéler des défauts, ces mêmes défauts doivent normalement être audibles sur le système de monitoring. Il s'avère juste qu'on est passé à côté par fatigue/manque de recul, et le changement de perspective lié à l'écoute sur un autre système est justement là pour les mettre en avant.
Mais à la fin, il ne faut pas tomber dans le piège de mixer pour -voire sur- ce système non-neutre. C'est bien le monitoring, plus neutre et plus précis, qui doit faire foi quant à la qualité et la transportabilité du mix.
Citation :
Pour conclure je dirais que si cette écoute peut révéler des défauts, ces mêmes défauts doivent normalement être audibles sur le système de monitoring. Il s'avère juste qu'on est passé à côté par fatigue/manque de recul, et le changement de perspective lié à l'écoute sur un autre système est justement là pour les mettre en avant.
Mais à la fin, il ne faut pas tomber dans le piège de mixer pour -voire sur- ce système non-neutre. C'est bien le monitoring, plus neutre et plus précis, qui doit faire foi quant à la qualité et la transportabilité du mix.

Exactement:bravo: , il ne faut surtout pas tomber dans le piège qui consisterait à modifier son mix pour qu'il sonne bien dans sa voiture. On mixe au mieux sur le système le plus neutre et c'est forcement le (home) studio et après on compare dans la voiture avec un mix de référence. C'est uniquement la comparaison qu'on doit juger, pas la qualité de son mix. Tous les morceaux du monde sonnent mal en voiture (après ça dépend aussi de ce qu'on a dans sa voiture hein). Il faut essayer d'entendre d'une oreille plus distraite, sans analyser les fréquences ou chercher à entendre nettement tout les instruments. Est-ce que le morceau passe bien, le chant est-il bien compréhensible, est-on accroché par la mélodie et l'évolution du morceau? Est-ce que ce qui est le cœur du morceau est mis en avant? On ne va pas juger de la bonne compression de la basse ou de l'égalisation du charley sur un autoradio!
En d'autre termes, il faut ranger ses oreilles de technicien du son et sortir ses oreilles d'auditeur passionné de musique. Je suis toujours horrifié lorsque j'écoute mes morceaux en voiture, mais quand j'écoute ceux du commerce je le suis aussi. Si rien ne choque quand on passe de l'un à l'autre c'est déjà bon signe.
Le truc de l'écoute distraite peut être révélateur. Quand on est en voiture on papote souvent, avec la musique en fond. (l'écoute à bas volume est toujours plus pertinente). Essayer de mettre votre morceau entre 2 morceaux du commerce. Qu'avez-vous ressenti quand votre morceau est arrivé? Avez-vous cessé de parler? Comment on réagit les autres passagers? Y a un truc qui a gêné? Quoi donc? Il s'agit d'analyser le ressenti et non pas l'équilibre fréquentiel et dynamique. Après tout la finalité de toute musique est de véhiculer des émotions, pas des signaux électriques parfaitement accordés entre eux.
Hors sujet :
Cortoni, déjà sur AF à 6h35? Ou bien tu te couches vraiment très tard!


Citation de Hakim+K :
Hors sujet :
Cortoni, déjà sur AF à 6h35? Ou bien tu te couches vraiment très tard!

Hors sujet :
Non je suis en vacances sur un autre fuseau horaire (-7h)... mais je résiste pas à l'envie de trainer sur AF quand y'a du wifi :-D
Hello, intéressantes ces remarques, mais si jamais ça ne sonne pas bien par rapport aux standards du marché tout de même, faut-il modifier notre mix ou notre master? parce qu'on dit souvent de tester notre mix dans des conditions d'écoutes "lambda" comme dans une voiture par exemple. Mais si ça ne sonne vraiment pas dans ces conditions alors qu'avec du matériel neutre ça sonne, faut-il repenser le mix d'une quelconque façon?? :D:
Oui.
Oui, bien sûr, on ne fait pas ces essais pour rien, on va retoucher le mix en ayant analysé ce qui ne va pas.
Mais il faut davantage raisonner en terme de ressenti et ne pas se focaliser sur des choses qui de toute façon ne sonneront jamais bien dans une voiture ou tout autre système de diffusion mauvais.
Par exemple, si dans ta voiture, tu trouves que :
- le kick est mou ou la basse est absente > ne fait rien, c'est normal
- les cymbales sont trop brillantes > ne fait rien
- on ne comprends pas bien les paroles > revoir le niveau du chant ou sa compression
- le riff de guitare qui est un élément central de la compo ne ressort plus > augmente le niveau ou la compression, ou baisse autre chose...etc.
Tu vois l'esprit. Un système de diffusion pourri ne retranscrit que les mediums et haut-médiums donc tu peux faire un peu (à peine) confiance dans ces zones uniquement. Et surtout prendre du recul et considérer les éléments prioritaires dans le morceau. Dans une chanson, la voix est prioritaire.

Hors sujet :
Citation :
Non je suis en vacances sur un autre fuseau horaire (-7h)... mais je résiste pas à l'envie de trainer sur AF quand y'a du wifi

Ah OK, passe le bonjour à Donald alors ;)
AAAH okay merci beaucoup ;) C'est vrai que souvent on est invités à tester nos mix dans diverses situations mais on ne dit jamais quoi faire si ça ne sonne pas... merci encore!!! :bravo: :aime:
Merci Nantho pour ces nouveaux éléments qui me permettrons d'améliorer mes travaux.
Cependant, je pense aussi (comme les posts précédents) qu'il faut que le Mix de référence utilisé sonne correctement sur ces systèmes de diffusion "grand public" et qu'il ne sonne pas comme on le souhaite seulement dans le Studio, sous peine de tourner en rond...
Selon moi, un des messages clés est d'attendre plusieurs jours avant de comparer sa compo à un ou plusieurs Mixes de référence, histoire d'avoir le détachement nécessaire pour bien faire!