close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Comprendre et résoudre les problèmes d’accordage et d’intonation

Pourquoi votre guitare ne sonne pas juste

Que dire à propos de l’accordage ? C’est simple, on est d’accord : on tourne les mécaniques, on accorde et on est accordé : problème réglé ! Si seulement c’était si simple… En réalité, n’importe quel luthier ou guitariste avec un peu d’expérience vous le dira, jouer de façon parfaitement accordée est bien plus compliqué qu’une simple histoire de tours de mécaniques.

L'intonation

Tout d’abord, pour une parfaite intonation de l’instrument, les pontets doivent être ajustés de façon à ce que les cordes s'y trouvent en contact à l'exacte bonne distance en partant du sillet.

Guitares électriques
Les pontets peuvent être avancés ou reculés pour régler les problèmes d'intonation.

C’est relativement simple à faire soi-même. Pour résumer, on commence par mettre des cordes neuves et, à l’aide d’un accordeur, on compare pour chaque corde la note jouée à vide avec celle obtenue en jouant la même corde à la 12e frette. Si la note jouée à la 12e frette est plus grave que celle jouée à vide, il faut "raccourcir" la corde (du moins sa longueur vibrante), ce qui implique d’ajuster le pontet correspondant en le remontant vers la tête de la guitare à l’aide d’un tournevis. Si à l’inverse, la note à la 12e frette est plus aigüe, il faut "donner plus de longueur" à la corde, ce qui implique toujours selon le même procédé d’éloigner cette fois le pontet de la tête de l’instrument.

Certains guitaristes trouvent cela facile tandis que d’autres préfèrent laisser cette tâche à un luthier ou un technicien. Le sillet de tête peut aussi être source de problèmes d’intonation (trop ou pas assez haut, trop serré…), mais dans ce cas il est clairement préférable de laisser un professionnel s’en charger.

Dans « accordage », il y a « cordes »

Les cordes abimées ou durcies par le temps ou l’oxydation sont plus difficiles à maintenir accordées. Il est donc préférable de changer les cordes avant de régler l’intonation, car si l’opération est réalisée avec des cordes usagées, l’intonation ne sera plus bonne lorsque vous en mettrez des neuves.

Après avoir mis de nouvelles cordes, il vous faut les étirer en tirant doucement sur toute la longueur de la corde. Pas une seule fois mais cinq ou six, jusqu’à ce que la note produite se stabilise.

Guitares électriques
Les mécaniques bloquantes ne nécessitent pas d'enrouler les cordes plusieurs fois, à l'inverse des mécaniques non-bloquantes.

Lorsque vous tournez les mécaniques, assurez-vous qu’au deuxième tour la corde s’enroule bien sur elle-même afin de bien se tenir en place, et que l’effet de chaque tour sur l’intonation de l’instrument soit bien audible. Trois ou quatre tours pour les cordes non-filetées (deux ou trois seulement pour les cordes filetées) devraient suffire. Lorsque vous tirez sur une corde, son enroulement autour de la mécanique se serre au maximum de façon à ce que, par la suite, elle ne puisse plus se serrer davantage, ce qui produirait une baisse de la fréquence de résonance (et donc un son perçu plus grave).

Si votre guitare est dotée d’un vibrato, à chaque fois que vous actionnez le bras, l’étreinte des cordes autour des mécaniques se détend pour se resserrer à nouveau lorsque vous la relâchez. Dans ces circonstances, moins le nombre de tours de la corde autour de la mécanique est important et plus la corde revient précisément à son intonation initiale, ce qui explique pourquoi les mécaniques bloquantes (qui ne nécessitent pas d’enrouler la corde) sont efficaces pour maintenir un instrument équipé d'un vibrato bien accordé.

Rien de plus frustrant que d’avoir effectué toutes ces étapes et de se retrouver, malgré tout, avec une guitare mal accordée. De façon très marginale, il peut arriver qu’une corde neuve ne vibre pas de la façon escomptée : si vous être sûr d’avoir tout fait correctement, identifiez simplement la corde fautive (par exemple en jouant des accords omettant chacun une corde différente) afin de ne changer que celle-ci.

Tempérez, tempérez

La guitare est un instrument tempéré à degrés égaux. Sans rentrer dans les détails, cela implique que lorsque certains accords sonnent juste, d’autres, eux, sonneront faux. Les guitaristes accordent généralement leur instrument avec le plus petit écart possible par rapport à l’accordage idéal, mais de façon homogène et sur l’ensemble du manche. Un système Buzz Feiten permet de rendre l’accordage plus précis en décalant le sillet de tête et en harmonisant l’intonation au niveau des pontets.

Même avec des cordes neuves et avec le meilleur des réglages, vous pourrez toujours rencontrer des problèmes d’intonation à moins de maîtriser l’art de jouer juste. Les musiciens expérimentés adaptent inconsciemment leur façon de jouer chaque corde afin de la faire sonner juste – il y a ainsi une foultitude d’histoires qui circulent sur Jimi Hendrix ou Jeff Beck parvenant à jouer juste sur des guitares de toute évidence mal accordées. C’est pourquoi un luthier travaillant pour les plus grands, qui connaissait pourtant absolument tout sur l’art d’accorder une guitare, m’a demandé de jouer sur certains de ses enregistrements : j’arrivais mieux à jouer juste que lui n’y parvenait.

Du calme...

Un autre problème possible (moins souvent évoqué) est dû au fait que certains guitaristes appuient trop fort et de façon inégale sur les cordes au niveau des frettes, obtenant ainsi des sonorités trop aiguës. Il suffit d’exercer assez de pression pour que la corde et la frette soient nettement en contact. Les joueurs de guitares acoustiques qui se mettent à l’électrique peuvent rencontrer ce problème, étant habitués à des cordes bien plus dures.

Dans le doute... vendez-la !

Malheureusement, quoique vous fassiez, certaines guitares ne sonneront jamais complètement juste. J’ai fait installer un système Buzz Feiten sur une réédition d’Epiphone Riviera et elle n’était pas toujours aussi bien accordée que ma Stratocaster de 1965 pourtant dépourvue du même système. La raison : les harmoniques de la Strat vibraient de façon plus harmonieuse. C’est l’un des effets des matériaux et du type de construction de chaque instrument, qui contribuent à faire qu’une guitare sonne bien ou moyennement et ceci sans rapport direct avec son prix (mes copies de Strat et de Tele de chez Fernandes restent toujours magnifiquement accordées). Si vous avez suivi tous les conseils de cet article et que malgré tout votre instrument persiste à ne pas sonner juste, rendez-vous service : vendez-le !