16,547 produits3,614 news200 tests5,927 petites annonces438 tutoriels19,252 avis utilisateurs64,957 discussions

A propos : Studio & Home Studio

Espace à l'acoustique soigneusement étudiée, le studio, tout comme son pendant domestique le Home Studio, rassemble tous les équipements nécessaires aux différentes étapes de la production musicale : Micro & préamplificateurs pour la prise de son, convertisseurs et enregistreurs ou ordinateur pour l'enregistrement, console, traitements et processeurs d'effets pour le mixage, et bien entendu un système d'écoute pour contrôler à l'oreille le bon déroulement des opérations.

Afficher plus

Un studio est un local dont la construction et les équipements ont été pensés pour les différentes phases de la production audio ou musicale : l'enregistrement, le mixage et le mastering. En général, il comporte au moins deux pièces : le studio proprement dit,  appelé aussi cabine, soit une salle destinée à accueillir les protagonistes que l’on va enregistrer, et une régie depuis laquelle un technicien ou ingénieur du son supervise l'enregistrement, puis édite, mixe voire masterise ce qui a été enregistré.

ProPlus revised2

Acoustique de studio 

Outre la compétence des professionnels qui y travaillent, la première qualité d’un studio d’enregistrement réside dans l'équilibre de son acoustique, travaillé en général avec l’aide d’un acousticien. Au moyen de panneaux, de mousses acoustiques ou différents matériaux absorbant et réfléchissant le son, on s’assure ainsi que le lieu ne présente aucun gros défaut (accentuation de certaines fréquences, réverb trop prononcée) pour réaliser de bons enregistrements dans la cabine, mais aussi pour pouvoir entendre avec précision ce qui a été enregistré et le mixer dans la régie.

Équipement du studio

Ce point réglé, on peut ensuite envisager l’équipement du studio, qui commence par un parc varié de microphones destinés à capter le son des voix comme celui des instruments les plus divers dans la cabine. La plupart du temps, les musiciens seront équipés de casques audio qui servent à donner un repère lors de l’enregistrement (un simple clic, ou une ou plusieurs pistes déjà enregistrées) sans que ce retour son ne s’entende sur l’enregistrement qu’on est en train de réaliser. Évidemment, casques comme micros sont reliés au moyen de câbles à la régie dont l’équipement s’avère beaucoup plus complexe et varié. Suivant les configurations, on peut ainsi trouver dans cette dernière :

  • Iñaki de Bilbao - Lorentzo Records
    Une table de mixage qui constitue généralement le coeur de la plupart des studios car elle permet de préamplifier, mélanger et traiter les différentes sources audio, mais aussi de servir de relais entre les différents éléments de la chaine audio : micros, casques, enceintes, mais aussi convertisseurs, ordinateur et outboards (soit tous les traitements et effets déportés, la plupart du temps au format rack).

  • Des préamplis micros et des boîtes de direct qui servent à amplifier le faible signal des microphones ou de certains instruments électriques pour qu’il puisse être traité et enregistré, sachant qu’on trouve aussi des préamplis micro ou des entrées DI sur les consoles de mixage, les tranches de console ou les interfaces audionumériques.

  • Des périphériques d’effets et de traitements, qui permettent de corriger certains défauts des sources enregistrées ou de les traiter à des fins créatives : égaliseurs compresseurs, réverbérations, delays, etc. Là encore, un certain nombre de ces effets et traitements peuvent être intégrés à la table, ou réaliser par un ordinateur via des plug-ins.

  • Des moniteurs de studio, appelés aussi enceintes de monitoring, moniteurs ou encore plus génériquement écoutes, et qui permettent aux techniciens d’avoir le rendu le plus neutre et détaillé possible de ce qui a été enregistré ou mixé pour pouvoir prendre de bonnes décisions.

  • Un enregistreur qui pourra être, comme autrefois, un magnétophone à bande multipiste ou un enregistreur numérique. Toutefois, l’informatique musicale ayant révolutionné le monde du studio depuis les années 90, il s’agira plus probablement de nos jours d’un ordinateur pensé pour la MAO et équipé par conséquent d’une interface audio et des logiciels nécessaires, dans l’éventuel sillage d’un convertisseur qui permet de convertir un signal analogique en signal numérique comme l’inverse.

  • Un rouleau de gaffer, parce qu’en studio comme à la scène, ça peut toujours servir.

Home Studio 

Profitant de la miniaturisation comme de la baisse des prix du matériel d’enregistrement qui s’est grandement démocratisé au cours des 30 dernières années, le Home Studio ou Project Studio est, comme son nom l’indique, le pendant domestique du studio d’enregistrement. Constitué des mêmes équipements, il diffère surtout de ce dernier par le fait qu’il n’a pas été conçu dans un local dédié, mais au sein d’une habitation. 

Du coin de pièce au grenier aménagé en passant par la cave ou le garage, le Home Studio peut,  suivant le budget comme l’ambition de son propriétaire, recouvrir bien des réalités : le Home Studio d’un Lenny Kravitz est ainsi plus richement équipé que bien des studios d’enregistrement professionnels.

1303979296 812a1c5603 o
Afficher moins

Tests Studio & Home Studio

4,5/5

Test des enceintes de monitoring Dynaudio LYD 48

LYDouble Après le duo LYD 5/18S testé il y a peu sur votre site préféré, c’est au tour de la LYD 48, une trois voies assez compacte, de passer sur grill d’Audiofanzine. Qui a dit « jamais deux sans trois » ? lire la suite…
4,5/5

Test des enceintes Dynaudio LYD 5 & 18S

David et Goliath Il y a deux ans, nous avions testé et approuvé les LYD 7 de Dynaudio, et l’annonce l’année dernière puis la disponibilité récente de deux nouveaux caissons de basses dans le catalogue du constructeur danois nous a donné envie d’essayer une configuration 2.1 à base de LYD 5 (enceintes de 5 pouces) et de 18S (woofer avec deux 9,5 pouces). Qu’est-ce que ça donne ? Pas mal de basses, mais pas que… lire la suite…
4/5

Test des enceintes de monitoring ADAM T7V

Voilà les T Après le haut de gamme, c’est au tour de l’entrée de gamme de subir un lifting chez ADAM. Exit la série F, sans trop de regrets, et bonjour la série T qui reste sur des prix très attractifs et qui, on l’espère, saura peut-être garder certaines qualités de ses grandes sœurs. Verdict. lire la suite…

Avis sur les produits Studio & Home Studio

simple et pratique!!! (Mackie - Big Knob Passive)

Par vincent p le 12/12/2018
star‌star‌star‌star‌star‌ star_borderstar_borderstar_borderstar_borderstar_border
Plus d'un ans d'utilisation et je ne regrette pas mon choix, simple et efficace
contrôleur de moniteur pour deux set d'enceinte et deux source.
passif donc pas de problème de bruit du au power supply.
Très simple d'utilisation si tu ne comprend pas comment ça marche lâche le home studio(hahah sans jugement biensur)
»

U89 la référence à connaitre (Neumann - U 89 i)

Par jctroyes le 12/12/2018
star‌star‌star‌star‌star‌ star_borderstar_borderstar_borderstar_borderstar_border
Mais pourquoi comparer toujours l’U89 à l’U87 ? Il faut bien avouer que Neumann n’a jamais été claire. Je les soupçonne d’avoir surfé sur la vague de la réussite de l’U87 pour lancer l’U89 après tout ça se comprend. Mais faisons un point rapide d’histoire.

D’où vient l’U89 ?

Neumann nous dit que l’U89 est l’évolution du U87... C’est vrai que la forme de la grille est l’aspect général est assez ressemblant (bien que plus petit). Mais le U87 est génétiquement connecté au U67 Lampe. La Capsule K67/870 passera par le U77 construction FET avant de devenir la première version réputé du U87 (avec son compartiment pile) et intégration du format P48. Le U87 va bien fonctionner commercialement et quand le U89 va arriver sur le marché il devra se faire une place au soleil.
Pourtant pas grand-chose rapproche le U89 et le U87. Pour commencer, il n’y a pas la même capsule car Neumann sort ici ce qui va devenir un nouveau succès : la capsule K89. Elle sera installée quelques années plus tard dans le TLM170r (tout aussi réputé) et le TLM193. Les différences de la K89 ne s’arrêtent pas là car en plus d’être de plus petite dimension que la K87 elle ne possède pas d’électrification en point milieu. Le schéma électronique est lui aussi assez différent même si il reprend l’idée principale du U87 sur la disposition des transistors.

Comparons ce qui est comparable !

U89 et Tlm170r voilà ce qui fait couler beaucoup d’encre. Je ne vais pas dire que j’ai acheté le U89 pour le comparer à mon Tlm170r mais c’est en tout cas la première chose que j’ai faite en le recevant.
Il faut admettre que bien des choses sont troublantes. Les courbes de réponse en fréquence TRES approchante, la même capsule, même sensibilité, même nombre de directivité… Juste bande passante dynamique plus importante sur TLM170 et le taux de distorsion qui en découle.
Alors à la première écoute sur une voix on reconnait tout de suite le caractère neutre des deux micros, ça va donc se jouer sur du détail. Mais contre toute attente, la différence sonore est finalement assez prononcée. Le Tlm170 semble plus compact avec un sentiment de densité comme si il était plus massif à l’inverse le U89 va lui donner beaucoup d’air à la source et une belle sensation de dynamique à travers ce sentiment de silence. Etrangement cette comparaison a mis en évidence une petite résonnance chez le TLM170r autour de 800 à 1500Hz qui justifie sa réputation pour les cuivres. A l’inverse le U89 a montré de généreuses formes dans le bas médium. Un grave donc plus physique et qui avouons-le fonctionne à merveille sur la voix. La même sensation se sont retrouvé sur les préamplis suivant : Neve 88Rs, TG2, ISA Two (avec différente impédance) et aussi mon Trident S80. A noter en passant la grosse performance du U89 avec la Neve 88RS MAGNIFIQUE.

Ce qui rapproche tout de même le U87 et leU89

Malgré de nombreux point de divergences, on reconnait une certaine sonorité pouvant se rapprocher de l’U87 (la 3ème génération que je connais). Mais le bas Médium chez l’U89 semble plus net et précis (en raison de la dimension de la capsule ?). L’aigue m’a semblé plus détaillée sans accentuer les sifflantes. Etrangement la partie aiguë entre le TLM170 et U89 était très…très… semblable. C’est assez passionnant de voir ce qui rapproche et oppose les modèles Neumann avec les même composants/capsules.

Faut-il avoir ce micro ?

On ne peut que répondre par le positif à cette question. C’est un micro qui est d’une élégance sonore assez rare et tout comme le Tlm170r c’est un micro hyper polyvalent. Pour moi en achat de premier micro professionnel le 89 sera beaucoup plus polyvalent qu’un U87 mais c’est un point discutable pour plein de raisons. Dans ces mêmes conditions d’achat je conseil le U89 plutôt que le TLM170r, le U89 aura un peu plus de rondeur sur la voix. Le prix si il semble élevé reste cependant juste par rapport à la concurrence et à la gamme Neumann. Les concurrents sont d’ailleurs difficile a rapprocher du prix de chez Neumann : Sennheiser MKH 800 (twin ou pas), Sanken CU44, Josephson 700 et en étant plus raisonnable C414XLS, Brauner Classic.

Après comme unique micro/débutant (qui fait un crédit) ça fonctionne aussi, la sensibilité est adaptée à une acoustique plus fragile (moins de traitement). Après de la a l’utiliser exclusivement sur tout un projet il ne serait pas impossible que le TLM170r soi plus compatible à une stratification/ amoncellement de pistes. Pour terminer le TLM170 sera le compagnon idéal sur les percussions alors qu’un U89 sera plus en difficulté.
»

Studio intégré de bonne qualité, malgré une ergonomie un peu désuète (Roland - VS-880 EX)

Par babouche369 le 12/12/2018
star‌star‌star‌star‌star‌ star_borderstar_borderstar_borderstar_borderstar_border
J'ai eu ce VS880 V-Expanded récemment (3 mois) dans un lot de matériel, dans une impressionnante malette en plastique gris frappé d'un énorme logo Roland.
Comme j'ai 3 autres enregisteur numérique avec lesquels comparer (Fostex DMT8-VL, Zoom MRS-8 et Tascam DP24), j'ai décidé de tenter l'utiliser sans ouvrir le manuel.

Première impression: le panneau de commande est chargé, pas super-intuitif.
A gauche, c'est simple, mais c'est moins évident à droite. Mais bon, après quelques minutes d'observation, on arrive a enregistrer 1 piste, puis une autre, etc... Je n'aime pas trop la touche 4 fonction pour les pistes (active, armée, écoute audio, mute); le Tascam est plus simple sur ce point.

Les fonctionnalités de chaque piste sont accessible par menu, ou par des raccourcis sur le panneau de commande: pas super-ergonomique.

L'écran (emprunté au SC55) est un peu cryptique, et pas rétro-éclairé, mais on finit par s'y faire. Arrive le moment de sauvegarder... mais comment fait-on? Cherche une touche "save", fouille dans les menus...puis je finis par prendre le manuel (très complet) pour voir qu'il faut faire "shift+Store". Ah!

Bon point pour les touches de transport de bonne dimension et réagissant super-rapidement.

Attention: l'engin n'ayant pas d'alimentation phantom, il faudra passer par un préamp ou une table de mixage pour utiliser des micros à condensateur.

Après quelques semaines d'utilisation, on finit par saisir la philosophie de l'interface. Utilisation des pistes virtuels, ajout d'effets, synchonisation de boîte à rythme en MTC, changement de tempo (perdu dans un sous-menu: voyons Roland!), utilisation du métronome - à la sonorité désagréable, bref, j'ai pu trouver mes marques.

La dynamique me semble bonne, comparable aux autres (sans pour autant égaler celle du DMT8-VL). Pas de souffle notable.

Très bon point pour la carte VS8F-1 intégrée. Il y a pléthore d'excellents effets (240 en tout!), dans tous les styles: reverb, gated, delay, chorus, flanger, guitare, basse, simulation d'ampli, vocoder, EQ, compresseur/limiteur, pitch-shifter, il y a même des effets RSS, le Roland Sound System. Vous trouverez des émulations de microphone (mic simulator), de haut-parleurs et d'effets Roland plus anciens (Tape Echo 201, SBF 325, SDD 320).

Arrive le moment de faire un mix: ne cherchez pas, impossible de faire un mixdown stéréo comme Zoom ou Tascam, il faut utiliser un enregistreur externe. Roland suggère de connecter un DAT, ou de graver directement un CD, sous réserve de possèder un graveur CD SCSI. Des effets spécifiques (Mastering Tool Kit) sont à votre disposition pour le mix final.

Il me reste encore quelques fonctionnalités à utiliser; mise à jour à suivre.

Conclusion: un studio intégré de bonne qualité, à l'ergonomie un peu désuète, mais très complet. Excellents effets sur le modèle V-Expanded.

Points positifs:
- les effets!
- rapidité du transport
- le vari-speed
- relativement silencieux
- les "tempo maps"
- manuel très complet

Points négatifs:
- ergonomie un peu désuète
- le tempo, perdu dans un menu
- écran cryptique et pas rétro-éclairé
- 4 entrées seulement (jack et cinch)
- impossibilité de faire un mixdown
- sonorité du métronome interne; heureusement, on peut l'envoyer en MIDI sur un modules genre SC55.
- pas d'entrée XLR avec alimentation phantom
»

News Studio & Home Studio

Kilpatrick Audio débute la vente de Redox

Publiée le 12/12/18
La réverbe au format desktop que Kilpatrick Audio avait présentée au NAMM en janvier dernier est à présent disponible à la vente.

Dossiers Studio & Home Studio

Histoires de Studio : Allaire

Publiée le 27/11/18
Histoires de Studio : Allaire
Cette petite maison de campagne de 1 740 m2 construite sur un terrain de 9 hectares trône depuis 1928 sur le mont Tonche dans les Catskills près de Woodstock, à deux heures de New York.

Histoires de Studios : Davout

On a monté un micro !

Tutoriels et astuces Studio & Home Studio

ECHO ( beaucoup ) plus long

Publié le 29/09/18

Forums Studio & Home Studio

Petites annonces Studio & Home Studio

vends Quadraverb ALESIS

100 €

vends Quadraverb ALESIS

100 €