close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Microphones
Matériel Microphones {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
5,270 produits811 news36 tests1,683 petites annonces64 tutoriels5,771 avis utilisateurs9,177 discussions

A propos : Microphones

Appelé plus couramment « micro », un microphone est un transducteur capable de convertir un phénomène acoustique en signal électrique et qu’on utilise soit pour amplifer une source sonore, soit pour enregistrer cette dernière.

Afficher plus

Technologies de capteurs

David Edward Hughes

Selon la technologie sur laquelle ils reposent, on distingue principalement 4 grands types de microphones :

  • Inventé en 1878 par David Edward Hughes, le microphone à charbon est le plus ancien des micros, et bien qu’il se soit montré suffisamment performant et peu coûteux pour être utilisé dans nos téléphones jusque dans les années 80, on ne l’utilise quasiment plus aujourd’hui en raison de sa faible bande passante et de son niveau de bruit élevé.

  • Imaginé en 1877 par Ernst W. Siemens mais réellement commercialisé à partir de la fin des années 20 seulement, le microphone dynamique à bobine mobile offre l'avantage d'être relativement bon marché, peu fragile, peu sensible aux bruits de manipulation et capable d'encaisser de fortes pressions sonores sans saturer. Son seul défaut ? Sa moindre sensibilité dans les aigus où on lui préfère le plus souvent un micro à condensateur, voire un micro à ruban.

  • Inventé en 1916 par C. Wente de Bell Labs, le microphone électrostatique, appelé aussi micro à condensateur ou plus couramment micro statique, est de loin le micro qui offre la captation la plus détaillée, mais il supporte mal les niveaux sonores élevés et s'avère plus fragile que le micro dynamique, plus sensible aussi aux bruits de manipulations au point qu'on l'utilise sur pied uniquement et en recourant à une suspension élastique dans quantité de cas. Il nécessite enfin d'être alimenté en électricité pour fonctionner.

  • Inventé dans les années 30 par RCA et reposant sur un principe similaire à celui du micro dynamique, le microphone à ruban propose quant à lui un son très naturel, souvent plus détaillé que celui du micro dynamique et moins agressif que celui du micro à condensateur. Il est toutefois relativement fragile, réclame un préampli avec suffisamment de réserve de gain et se montre relativement onéreux.

En marge de ces derniers, on distinguera aussi :

  • les microphones de surfaces (appelés aussi PZM), très utilisés dans le monde de la conférence et pour certaines applications en studio.

  • les microphones USB, qui sont soit des dynamiques soit des statiques incorporant une interface audio et pouvant donc être reliés directement en USB à un ordinateur.

  • les microphones stéréo, qui proposent deux capsules au sein d’un même corps pour faire de la captation AB ou XY.

Notez que les microphones peuvent être vendus seuls, en couples appariés ou en kit pour une application dédiée (la reprise d’une batterie par exemple), cependant que leur usage requiert de nombres accessoires, allant du pied au filtre antipop en passant par les suspensions.

Directivité

Chaque microphone dispose d’une zone de captation qui, suivant les cas, pourra prendre plusieurs formes :

  • Omnidirectionnelle : le micro capte tout ce qui l'entoure

  • Cardioïde : le micro capte ce qui est devant lui, avec une zone de captation relativement large

  • Super-cardioïde : le micro capte ce qui est dans une zone de captation plus resserrée, mais aussi un peu à l’arrière

  • Hypercradioïde : le micro capte ce qui est devant lui, avec une zone de captation encore plus resserrée mais il est plus sensible à l'arrière

  • Canon : le micro capte ce qui est loin devant lui

  • Figure en 8 : le micro capte ce qui se situe devant et derrière lui. 

Précisons que si les diagrammes qu’on utilise pour illustrer les zones de captation sont en 2D, il faut bien se représenter cette dernière en trois dimensions lorsqu’on les utilise : sur un micro omnidirectionnel, par exemple, cette zone est donc bien une sphère dont le centre est la capsule, et non un cercle.

Afficher moins

Tests Microphone

4/5

Test du micro statique Lewitt LCT 640 TS

Plutôt deux fois qu’une ! Le fabricant de microphones autrichien Lewitt a sorti, l’année dernière, un microphone à simple capsule, permettant de réaliser des prises son stéréophoniques… Forcément, ça ne pouvait qu’attiser notre curiosité ! lire la suite…
4,5/5

Test du micro à lampe Lauten Audio LA-320

Back in black Le LA-320 est le premier micro de la nouvelle gamme « Series Black » de Lauten Audio. Lauten, dont le catalogue comprend de nombreux micros haut de gamme, propose également un modèle à condensateur à large diaphragme et à lampe dont le tarif (529 €) vise le marché du studio et du home studio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont mis les petits plats dans les grands. lire la suite…
4,5/5

Test de l'Origin d'Aston Microphones

God save the mic! Faire un micro à condensateur bon marché, tout le monde sait le faire. Solide et performant, c'est déjà une autre paire de manches. Mais le fabriquer en Angleterre, c'est encore un défi supplémentaire relevé par la jeune compagnie Aston Microphones avec cet Origin. lire la suite…

Avis sur les produits Microphone

Celui qui va enterrer le SM58 et consorts (A. Design Service - Ionis)

Par Thev le 09/08/2019
Utilisé sur des voix masculines et féminines, en live, sur du rock, de la pop, de la soul et de la variété. Preamplifié par une Soundcraft UI24, donc pas non plus le préamplificateur du siècle.

Finitions impressionnantes, de toute façon tout est fait à la main, et ça se voit/se sent direct. Le micro est bien présent en main, excessivement bien équilibré.

Le son maintenant... j’ai arrêté d’egaliser Mes voix le jour où j’ai sorti ce micro de sa boîte. Juste de la compression histoire de rajouter un peu de présence. Bas mid incroyable, chaleureux, précis, comme les aigus d’ailleurs. En parlant des aigus, là c’est super étonnant. Très précis, mais jamais agressif.
Un son super beau, et ce quel que soit le type de voix...

Le plus: tout. Le tarif, les finitions, le mode IN France, la taille de la cellule qui fait que ça accroche très difficilement, la prise en main, le son, le câble XLR 5m livré avec de très bonne facture...

Le moins: rien.
»

Très bon micro (AKG - D 112)

Par Carl Co le 11/08/2019
Micro utilisé sur une séance d'enregistrement d'une semaine comme micro grosse caisse et sur un ampli basse.
Pour la grosse caisse je possède également un D12, son ancêtre.
On voulait une prise de son avec deux micros, l'un dans la grosse caisse (je ne suis pas fan a priori) et un autre à une vingtaine de centimètres devant la peau de résonance, légèrement excentrée.
Après quelques essais, nous avons jeté notre dévolu sur le combo suivant : le D12 dedans et le D112 dehors. Résultat superbe, le "in" n'est pas du tout trop "clicky" mais on a bien l'attaque et un son qui tourne un peu, fatalement puisque je ne mate que modérément la grosse caisse. Quant au "out", il donnait vraiment du bas et évidemment redonnait une résonance plus naturelle. Une fois réglé le pb de la phase, on était au top.
Mais les divers essais nous ont permis d'entendre chaque micro dans des placements différents.
Pour moi, le D112 a une courbe un poil plus "séduisante" que le D12, à savoir qu'il est plus plein en bas et en haut, mais peut paraitre, si vraiment on veut chipoter un tantinet plus creusé que l'autre. Mais ne nous méprenons pas : c'est en mon sens un des meilleurs micros du marché pour cette utilisation.
En l'occurrence, il nous amenait ce gros 60Hz idéal pour la réso.
Le D12, toujours d'après nos essais, a une courbe plus flat, ce qui est également un atout. Mais comme il a 50 ans de plus, je ne m'avancerais pas trop sur un comparatif technique, mais plutot musical.

Quand à l'utilisation du D12 sur la basse, ça sonnait super mais la prise de son ayant été faite un peu à la va vite à la fin de la séance, je n'ai pas eu le confort de l'écouter dans le détail, je reviendrai dessus une fois le travail de mix entamé.

Je croise souvent le D112 sur des scènes, et je le préfère nettement au Shure beta52, pourtant excellent aussi, mais je trouve juste le beta52 souvent trop joufflu et plus creusé encore que le D112, ça marche très bien mais ça n'est pas toujours ce qu'on veut comme son. Bon après, tout est corrigeable bien sûr.
»

Vraiment cool (Beyerdynamic - TG D57c)

Par saucisson le 19/08/2019
Petit micro drum facile à placer grâce à sa suspension et son col de cygne. Utilisé sur des toms, en studio sur un xl48 midas, ça le fait bien, un peu de repisse mais rien de grave. Excellent sur congas et bongos, très bon rendu. Ce micro avec sa suspension évite d'avoir des pieds de mic qui se baladent, pas trop cher, très pratique, bon rendu sonore, bonne finition, y'a peut être mieux ou différent, mais pour moi c'est cool.
»

News Microphone

A. Design Service lance le micro dynamique Ionis

Publiée le 10/07/19
La société marseillaise fondée par Eric Antigny commercialise son tout premier micro dynamique pour le chant.

Dossiers Microphone

On a monté un micro !

Publiée le 30/10/18
On a monté un micro !
Sous la caméra de Los Teignos, Red Led s'est rendu chez Sennheiser pour y monter lui-même un exemplaire du e865.

Le guide de l’enregistrement - 74e partie

Le guide de l’enregistrement - 61e partie

Tutoriels et astuces Microphone

Forums Microphone

Petites annonces Microphone

sE Electronics Reflexion Filter Pro - UPGRADED

100 €

philips EL1979 vintage FDP inclus

45 €