close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left DJing
Matériel DJing {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
3,879 produits1,305 news49 tests950 petites annonces98 tutoriels6,871 avis utilisateurs28,823 discussions

A propos : DJing

Dans les années 50-60 le terme DJ (Disc Jockey) désignait les artistes vocaux intervenant en direct sur des versions instrumentales (principalement dans les sound-systems jamaïcains), de nos jours on les appelle des MC. Le métier de DJ évolua vers la fin des années 70 aux États-Unis avec l’apparition de la Disco puis du Hip-Hop et ainsi des premiers enchaînements de disques calés sur le même BPM (Battement Par Minute : à la même vitesse). DJ Kool Herc, Jamaïcain émigré aux États-Unis, est considéré comme étant le précurseur du calage au tempo.

Si au départ, la tâche des DJs se résumait à enchaîner les disques dans les Night-clubs ou à la radio, ces derniers ne tardèrent pas à envisager leur rôle de manière plus créative. Certains abordèrent ainsi les platines non plus comme des outils mais comme des instruments de musique à part entière. Inaugurant de nouvelles techniques (passe-passe) et de nouvelles sonorités (scratch). Dans les années 80, ils surent tirer parti des inventions du moment (samplers, boîtes à rythmes…) pour poser les jalons de nouveaux genres musicaux.

Afficher plus

Le matériel des DJ

Pour mixer ses morceaux de musique, un DJ a besoin de platines d’écoute, d’une table de mixage (ou console) et d’un casque (pour la pré-écoute).

Au début les DJ utilisaient tous des platines vinyle, mais les platines CD pour DJ sont apparues apportant des nouvelles fonctionnalités destinées à améliorer l’expérience et à développer la créativité (boucles, points cue…). Le CD est un support audio léger et peu encombrant, mais l’interaction avec le vinyle est bien plus agréable et il reste un objet de collection incomparable.

L’apparition de logiciels de mixage comme Traktor ou Serato a de nouveau fait évoluer le monde du DJing en proposant de nouvelles fonctions et une bibliothèque musicale infinie. Dans l’absolue un ordinateur suffirait, mais mixer à la souris n’étant pas ce qu’il y a de plus agréable, les fabricants de logiciels DJ ont rapidement ajouté la possibilité de contrôler les platines virtuelles à l’aide de platines physiques et de vinyles ou CDs de contrôle.

Mais c’est l’apparition des contrôleurs DJ qui a réellement démocratisé cette solution. On distingue les contrôleurs tout-en-un (intégrant jogs, table de mixage, pads, contrôle des effets…) offrant un contrôle total du logiciel des contrôleurs dédiés permettant de piloter certaines sections du logiciel (la table de mixage, les platines ou toute autre fonction).

L’autre révolution, apportée par ces nouvelles technologies, est la fonction calage automatique (sync) permettant à n’importe qui de mixer sans avoir à apprendre à caler. Les puristes diront que c’est une honte de l’utiliser (et ils n’auront pas tort), mais il faut reconnaître que cela permet de gagner du temps et de se concentrer davantage sur la partie créative. Certains contrôleurs sont d’ailleurs dépourvus de fonctions de calage manuel (jog et pitch).

Pour les plus geek, il est également possible de mixer avec une tablette tactile grâce aux applications DJ, on en trouve des très sérieuses. Le côté intuitif du tactile apporte un réel plus même si l’interface reste un peu petite pour se « lâcher » complètement, il faut être plus minutieux. Côté encombrement on bat tous les records même s’il est conseillé de connecter sa tablette à une interface audio externe compatible pour profiter d’une qualité audio suffisante, celle des tablettes étant plus que limitée.

Certains fabricants bénéficient d’une renommée importante dans le DJing et sont reconnus pour leurs standards et innovations. Parmi les plus connus on trouve Technics, Pioneer, Native Instruments, Rane, Serato, Numark, Vestax, Denon, Allen & Heath, Freevox...

 

Les types de DJ

On différencie plusieurs types de DJs en fonction de leurs actions sur les morceaux de musique qu’ils diffusent. Il y a ceux qui :

  • les enchaînent simplement : les uns après les autres (radio, mariage, animation)
  • les mixent : calage, superposition et enchaînement (club)
  • les scratchent (Hip-Hop)
  • les transforment (Bootleg, Mashup, Medley)

Au même titre que l’enchaînement simple, le mixage a pour but de passer les morceaux les uns à la suite des autres, mais de la manière la plus fluide possible voir inaudible. On reconnaît souvent la qualité d’un mix à la difficulté qu’on éprouve à distinguer les morceaux les uns des autres et à notre incapacité à repérer les moments où le DJ les ajoute ou les enlève.

Le mixage requiert beaucoup de dextérité et créativité puisque l’objectif est de superposer les sonorités des morceaux de musique afin de créer des enchaînements fluides, dynamiques et cohérents. Il faut d’abord être capable de sélectionner ceux susceptibles de se mélanger harmonieusement en terme de tonalité, style, rythme, sonorité et vitesse. La créativité commence donc par cette sélection et se révèle pleinement dans la manière de les mélanger et enchaîner. Après les avoir calés, à l’aide du pitch des platines (ou à l’aide de la fonction sync pour les plus feignants ^^), les DJs utilisent les égaliseurs et faders (et parfois des effets) présents sur la table de mixage pour ajouter, superposer, mélanger et supprimer les morceaux de musique et donner ainsi « vie » au mix (montées, descentes, break, accalmie…).

Certains DJ utilisent les sons d’une tout autre manière, ils les scratchent en apposant leurs doigts sur le vinyle (platine vinyle) ou sur le JOG (platine CD et contrôleurs) et en exerçant des mouvements plus ou moins rapides dans les deux sens (an avant et en arrière). Ces mouvements sont associés à une utilisation très pointue du crossfader (ou des faders) de la table de mixage permettant d’entrecouper le son et de passer d’une platine à l’autre. Le DJ « scratcheur » crée ainsi de nouveaux rythmes et sons à partir de ceux présents dans le morceau de musique. Il existe plusieurs techniques de scratch (cutting, transforming, flare…) qu’il est possible de cumuler et alterner à l’infini créant ainsi des scratchs toujours plus techniques et originaux. Les meilleurs DJs sont d’ailleurs capables, en utilisant le pitch ou en jouant sur la vitesse des mouvements, de reproduire des mélodies et des instruments de musique.

Il existe un autre type de DJs qui utilisent des ordinateurs ou du matériel hardware (looper, samplers…) pour créer des nouveaux morceaux à partir de plusieurs boucles et extraits de morceaux existants, on appelle cette technique mashup, bootleg ou medley.

Afficher moins

Tests DJing

4,5/5

Test de la platine vinyle Pioneer DJ PLX-500

Disque de platine Suite au succès de la PLX-1000, la PLX-500 de Pioneer entend bien aujourd’hui se faire une place à côté de votre table de mixage. lire la suite…
4/5

Test de la console DJ Allen & Heath Xone:PX5

Une bonne Allen bien fraîche DJ M-RODE nous donne aujourd’hui ses impressions en vidéo à propos de la table de mixage pour DJ Xone:PX5 de Allen & Heath, laquelle semble avoir plus d’un argument à faire valoir. Nous tenons à remercier Vincent qui nous livre ici sa dernière vidéo avec toujours autant de professionnalisme et de bonne humeur, et nous lui souhaitons bonne continuation sur la grande toile ! lire la suite…
4/5

Test en vidéo de la console pour DJ Pioneer DJM-250MK2

Les tests de DJ M-Rode : Pioneer DJM-250MK2 Cette semaine, DJ M-RODE teste la dernière table de mixage de Pioneer DJ, la DJM-250MK2. Cette dernière est la digne héritière de la DJM-900NXS2, et possède notamment un crossfader Magvel, un filtre d’effets Sound Colour et un isolateur de trois bandes. Si vous voulez le verdict de notre DJ à nous, c’est par ici que ça se passe. lire la suite…

Avis sur les produits DJing

Compatibilité (Denon DJ - DN-S3000)

Par Charl Ho le 02/10/2019
Petite question, je viens d'acquérir des platines et je me demandais si ces platines Denon s3000 sont compatibles avec une carte son Tracktor audio 6, j'ai fait un essai, j'ai bien un signal mais le track ne se lance pas. J'ai demandé à plusieurs personnes mais personne sait me dire..
»

Qualité très moyenne (Numark - TTUSB)

Par JL2000 le 14/10/2019
Platine type DJ, très jolie visuellement.
Voilà... on a presque fait le tour des qualités.

Concernant les défauts, la liste est plus longue !
La cellule d'origine est très très médiocre.
Le bras est là aussi de mauvaise qualité : Le réglage du poids est très approximatif (et, contrairement à toutes les platines que j'ai eu entre les mains, il se fait à l'envers. Je veux dire qu'une fois le contrepoids réglé pour être à l'équilibre, vous ne mettez pas l'index à 0 mais au poids souhaité et ensuite, vous tournez le contrepoids jusqu'à revenir à 0. Ca n'a aucun avantage. Peut être une erreur de montage sur ma platine)
Le réglage d'anti-skating est gradué mais sans chiffre et sa course est tellement faible qu'on se demande s'il a ou non une action.
Il n'y a pas de levier pour descendre le bras en plastique donc on pose la tête à la main en essayant de ne pas trembler.

Les sorties disponibles sont au nombre de 2 : USB et RCA (rouge/blanc de façon très classique).
A noter que cette platine intègre un préampli RIAA pour phono ce qui permet de brancher cette platine sur un ampli n'ayant pas d'entrée phono. La qualité de ce préampli est cependant du niveau de la platine : perfectible.

La sortie USB permet de numériser un vinyle pour le convertir en MP3 (ou autre format numérique). C'est vraiment l'usage de base de cette platine.
Dans ce cadre, le logiciel EZ Vinyl est téléchargeable sur le site de Numark. Il permet de faire l'acquisition audio et de découper les plages en fonction des silences. Attention toutefois avec l'automatisme car il peut arriver que certains morceaux musicaux intègre une période de silence qui sera vu, dans ce cas, comme une fin de piste.

La platine est plug and play. Lorsque vous la connectez la première fois, Windows va chercher ses drivers et les installe automatiquement et c'est fini, ça fonctionne !

En résumé, cette platine est utile pour une numérisation de vos vieux vinyles en MP3 et, si vous l'équipez d'une meilleure cellule, le résultat est tout à fait acceptable pour récupérer une version numérique d'un vieil album introuvable en CD.
L'usage en platine de salon est lui beaucoup plus sujet à caution.
Le look reste sympa cependant et le poids du plateau est tout de même correct pour assurer une certaine stabilité dans la vitesse de rotation du disque.

A noter, DJing oblige, le réglage de vitesse qui peut être modifié de +/- 10% pour caler le BPM du nouveau morceau avec celui du morceau précédent.
Ca fonctionne mais je vois mal des DJ professionnels utiliser ce type de matériel.
Quant aux autres usages (numérisation et platine de salon), cette fonction n'a pratiquement pas d'intérêt.
»

Le contrôleur ULTIME !!! (Denon DJ - Prime 4)

Par Dj mell 07 le 15/10/2019
J'ai achété ce Denon Prime 4, après avoir eu différent type de régie vinyles et régie cd Pioneer CDJ et mixage 1998 à 2014, Rane Sl1, Rane Sl3, Rane 62 et Rane MP2015 et quelques contrôleurs comme le Vestax VCI300 à sa sortie, puis un Numark NS6, Numark NS7II et juste avant le Denon Prime 4... Un MCX8000.

Je l'utilise pour les soirées privées de type mariage, anniversaire, repas dansant ce qui nécessite l'utilisation de plusieurs voies micros et sans oublié des voies line, au cas ou comme pour le repiquage audio de vidéo via un ordinateur tierce ou pour un branchement de téléphone mobile, pour les musiques de dernière minute".

Après 15 jours d'utilisation, je suis plus que satisfait, j'ai installé un disque SSD de 512 go !

Je l'ais d'abord testé avec des clés USB de marque Sandisk Ultra Flair une en 64 et l'autre en 128go, elles me servaient déjà pour mon MCX8000, par la suite, j'ai installé un SSD Samsung Série Pro 830 avec 256go et que j'ai finalement remplacé par un Samsung Série Pro 850 en 512go

J'étais d'ailleurs très satisfait de mon MCX8000 et malgré les dire, il ne m'a jamais fait défaut que se soit en mode autonome avec Engine où avec Serato Dj Pro et ça pendant presque 2 ans ! :-D

Pour ma part Engine Prime 1.3.1 a fonctionné sans encombre et il s'est rapide pour les transferts et l'analyse sur mon mac 15" mi 2012 - I7 2,3ghz 4 core, 2x 8gb de ram cadencé à 1866mhz, il y a également un SSD Samsung Série Pro 850 en 512go.


Les plus :

La partie retour (Booth) avec le réglage du grave et de l'aigu.

Le multi-zone.

Les deux voix micros.

La possibilité d'installer un disque dur HDD ou SSD (privilégier le SSD du faite que celui-ci ne s'endommagera pas à cause des vibrations lié au transport).

La possibilité d'ajouter 2 clés USB ou une carte SD.

L'inclinaison de l'écran.

Un écran très lumineux et fluide et un tactile sensible.

Les joggs personnalisables soit avec un logo insérer dans les tags des musiques, anneaux de couleurs personnalisables également.

Des connexions de qualités

Un vrai contrôleur tout en un en 4 voies Engine Prime et non 2 comme sur le MCX8000

Un pitch vraiment très précis !!!

Un poids plus que correct

La simplicité d'utilisation (enfin :bravo: )

Waveform horizontal et vertical

Le limiteur 0db

Le préamplificateur casque

et bien d'autres... !

Les points négatifs pour moi :

Le bouton de la course du crossfader trop long, de ce faite... il dépasse de presque 2cm sur la face avant, pour le rangement c'est un peu bof bof, ils auraient dû l'encastrer et le faire dépasser de 5mm.

Et dernier reproche, que j'ai par ailleurs constaté sur la majorité des contrôles et cela quelque soit la marque !!! Mais ou est donc passé la "BALANCE" le bouton Pan L/R, pour nous en tant qu'animateur événementiel, c'est vraiment très pratique ! pour plusieurs raison :

voici un exemple : si une personne qui aurait toujours tendance à utiliser le micro presque collé à l'enceinte que se soit à droite ou à gauche, la balance permettrait de minimiser les risques de Larsen en diminuant soit le côté droit ou gauche en fonction de l'emplacement de l'utilisateur du micro qui serait trop à proximité de l'enceinte.



Je reviendrez vers vous, si je découvre des points négatifs autre que les deux cité ci-dessus !!!



Pour moi c'est que du bonheur ! :bravo: :bravo: :bravo:

La version 1.3.2 du firmware est vraiment bien et la version 1.4 beta 2 est très prometteuse !

Et là, ils viennent de sortir une nouvelle version de Engine Prime la 1.3.3.




»

News DJing

Native Instruments ouvre les réservations du Traktor Kontrol S3

Publiée le 16/10/19
Après le S4 lancé l’année dernière, Native Instruments présente une version plus abordable de son contrôleur DJ qui permet de mixer sur quatre decks.

Dossiers DJing

Le top des lecteurs CD à plat pour le DJing à 500€ environ

Publiée le 19/02/16
Le top des lecteurs CD à plat pour le DJing à 500€ environ
Même si les DJ se tournent de plus en plus vers les supports dématérialisés, il peut rester très utile de garder un « bon vieux » lecteur CD en soirée, pouvant lire aussi bien les galettes classiques…

Enregistrer ses sessions de mix DJ – Partie 4

Enregistrer ses sessions de mix DJ – Partie 3

Tutoriels et astuces DJing

Installation Serato 2.1 sous W10

Publié le 16/12/18

Forums DJing

Petites annonces DJing

Vends bozak ar6

1 120 €

Vente Native Instruments Traktor S4 MK3

709 € Annonce Thomann