close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers maîtres MIDI 61 touches
Matériel Claviers maîtres MIDI 61 touches {{currentManName}}swap_horiz Arturiaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

excellent clavier maître tous instruments et tous styles - Avis Arturia KeyLab Essential 61

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Reconnu par Magix Samplitude Studio 2012, Cubase Elements 10.5, sous Win 7 64 bits. Fourni avec son câble usb 2.0 avec filtre (ne pas utiliser d'autre câble) d'1,20m environ.
Prise midi. Fourni avec Ableton Live Lite 9 7 à l'époque.
Fabrication chinoise, conception française. Fabrication de très bonne qualité.

Clavier 61 touches toucher dynamique "mi-ferme": autrement dit, pour jouer du piano (Halion Sonic The Grand 3 complete de Steinberg pour ma part) il est parfait si vous avez eu sous les doigts des pianos droits mécaniques de 50 ans ou plus sans jamais en avoir eu un -tout en rêvant l'impossible, ou pour jouer de la harpe ou de la cithare et plein d'autres vst, vst2 vst 3. Bien sûr, pour les synthés, il est excellent.
Je possédais auparavant (et j'ai gardé, il est toujours opérant) un M-Audio Keyrig (2006) de 49 touches sans pads, ni potards comme le Keylab 61 essential en possède. Cela change tout si vous souhaitez jouer du synthé (comme l'excellent Pigments d'Arturia) à table d'ondes. Il existe maintenant en 88 touches piano FATAR à 399 euros, c'est récent: cela intéressera les pianistes.
Pour ma part, je reste à 61 touches avec pédale de sustain (comme sur mon ancien clavier maître 49 touches) M-Audio SP2 (2006).
Franchement, l'essayer c'est l'adopter. Il est très bien fini, le clavier est un plaisir au toucher, vraiment inspirant au piano ou à l'orgue d'église, les percussions d'orchestre comme les timbales, etc, les instruments à anche, les instruments à cordes pincées. Pour les logiciels à table d'ondes, comme Pigments, les potards sans fin, les curseurs, les deux molettes (en plastique rainuré pour l'un, lisse gommé pour l'autre), Dark Planet, Halion Sonic SE, Sequel 3, ou des softs éprouvés comme Magix Samplitude Studio (désolé, je n'ai pas pu me payer d'Apple), vous ne verrez pas les heures passées, et passer. :facepalm:
L'éclairage des pads (violet, rouge, vert, bleu, jaune) est utile, les pads sont bien dimensionnés et sont fermes sans être durs. L'écran bleu à leds montre toute son utilité sous la suite gratuite Analog Lab 2, maintenant 4, mise à jour par Arturia régulièrement (on en est à la version 4 avec le mode multi permettant de combiner 2 synthés avec leurs séquences/pads à sa guise, en les bidouillant, et en les sauvegardant dans la bibliothèque accessible ainsi depuis le clavier maître). Intégration parfaite sous Cubase Elements 10.5, que je préfère rapport qualité-prix à Ableton Live Lite (on peut enregistrer ses projets...); du reste, je suis fan de Steinberg-Yamaha-Bösendorfer, donc je manque totalement d'objectivité. Le bouton Analog Lab sous l'écran OLED bleu permet de naviguer dans la bibliothèque que vous créez avec votre DAW sous Analog Lab 2 à 4 (à l'heure où j'écris). Les pads sont parfaitement reconnus par Sequel 3 (32 bits) avec le vst 2 Dark Planet de Steinberg ou sous Cubase Elements (64 bits) avec le même Dark Planet. :clin:
Poids: 4 kg pas plus. Attention, le câble usb est assez court, prévoir un hub sur votre DAW.
Emballage très soigné à poignée, bien protégé sous les touches et sur les côtés par mousse polystyrène haute densité (à garder en cas de déménagement). Astuce: je laisse toujours la bande de mousse de polystyrène sous les touches après utilisation (ce que je faisais avec le M-Audio, d'où l'âge de celui-ci), dans une housse pour clavier 76 touches zippée en toile. Ainsi, en une minute, il est enfermé dans la housse à rabat, toujours propre, sain, et à l'abri du jaunissement sans tout défaire, et aussi vite disponible au jeu (juste 5 mm d'espace pour laisser passer les câbles de la pédale de sustain et usb -débranchés bien sûr). C'est moche mais très pratique.
Je regrette ceci: l'absence de prise pour une pédale triple, mais pour 299 euros (je l'ai eu pour 249 € car le site du marchand a fait une très heureuse erreur...corrigée quelques jours plus tard!), ce qui est trop demander pour ce prix. Je regrette le système de licence sans clé ilok ou e-licencer sur 5 postes maximum (et non licence illimitée comme avec Steinberg par exemple) d'affilée; pour tout installer j'ai ramé, cela a pris des heures. J'ai eu des soucis avec le pilote ASIO4All et une mise à jour du Keylab 61 essential, ce qui m'a obligé à restaurer à un point antérieur...et perdre sang-froid et projets malgré mes précautions (je suis autodidacte en MAO...en informatique aussi depuis Windows 3.1, sic), et ainsi, zéro conflit entre tous mes softs et vst gratuits (Versilian Studios, Klanghelm, HG Fortune, DSK, etc. VST4Free en tant que MAO sur PC) ou payants (Magix, Steinberg, Arturia).:facepalm::facepalm::facepalm:
Ce serait à refaire? Oui, mais j'avoue que j'aurais du mal à choisir entre la version 61 et 88 touches pour 100 euros de plus (le poids, et mes dons limités de pianiste m'auraient fait choisir 61 touches..!).
Ensuite, en tant que client Arturia, comme chez Steinberg, vous bénéficiez de remises sur les produits Arturia, accrues encore pendant les soldes. Je recommande Pigments, aujourd'hui en phase 2, dont le son d'orgue d'église est une réussite totale. Arturia fait des mises à jour fréquentes. En cas de problème, il faut contacter l'aide via le site (comme chez Steinberg). Réponse rapide et complète, un plaisir (sauf que chez Arturia, c'est Apple qui tourne, donc il faut bien connaître son OS Windows...). Attention, je crois qu'il faut un OS en 64 bits pour ce clavier. Je sais que la MAO existe aussi grâce et pour les fauchés qui créent avec des vst 32 bits (x86)et des softs de 8 ans ou plus.
Il n'y a pas de manuel papier, comme pour tout aujourd'hui en informatique. Il est téléchargeable en pdf.