close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Delays / échos pour guitare
Matériel Delays / échos pour guitare {{currentManName}}swap_horiz Line 6swap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Delay sympa pour de l'expérimentation, mais grain numérique très marqué - Avis Line 6 Echo Park

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Il s'agit de ma deuxième pédale de delay. Ayant déjà le Flashback de TC Electronic, je cherchais un delay capable de partir en auto-oscillation. Je l'ai trouvé à 40€ d'occasion, ce qui est une véritable affaire (il côte à 80€ environ).

La pédale
Cette pédale est un véritable tank ! Très solide par sa construction en métal, elle est aussi très volumineuse (il mesure 7 cm de haut, bien plus que la plupart des pédales types TC et même Boss). Le poids s'en ressent également. Mais du coup, elle semble increvable. La pédale que j'ai achetée a de multiples traces d'usure (elle est quasiment dans un état "relic"), mais fonctionne parfaitement bien.

Alimentation standard 9V, par contre cette pédale s'allume d'office quand elle est branchée. Elle m'a causé beaucoup de souffle et de bruits parasites (un gros buzz très gênant) avec mon alim Harley Benton Powerplant ; dès que je lui ai donné son alim dédiée, le bruit a disparu. On voit que c'est un "vieux" modèle !

Fonctionnalités
Delay stéréo (deux entrées, deux sorties) - mais la stéréo n'est pas excellente sur ce modèle.
Un gros switch central qui sert à enclencher la pédale (assez dur, il faut appuyer très fort) ou bien de tap tempo (c'est vraiment très pratique et un gain de place certain). Mais comme le switch d'activation est dur à enclencher, on peut modifier par inadvertance le tempo...

Au niveau des contrôles, on retrouve le time (qui permet de faire des effets sympa de pitch quand on le manipule, voilà pourquoi je l'avais acheté en premier lieu), le repeat (règle le nombre de répétitions et permet de partir en oscillation), le mix (à fond, on n'a que le son wet, et si on pousse encore un peu le volume devient plus fort, ce qui n'est pas forcément optimal comme utilisation). Enfin, un potard "Mod" permet d'ajuster la profondeur de la modulation (la vitesse reste fixe) : du "wow and flutter" sur le mode tape (émulant un écho à bandes), du chorus sur le mode digital et du vibrato sur le mode analog.

On a trois types de delays : tape, digital ou analog, auxquels se rajoutent 11 modes différents sélectionnables par roue crantée. Autant dire que les possibilités sont nombreuses :) On peut choisir la subdivision (vive la croche pointée pour des delays à la The Edge !) Ces trois premiers modes s'adaptent au tap tempo. On a aussi un mode slapback. Les 7 autres sont à la noire, et on a :
- swell : le delay arrive progressivement, à la manière d'un violoning. Pas trop fan de cet effet
- sweep : delay avec un filtre (sorte de phaser) appliqué. C'est très intéressant, mais les sonorités sonnent beaucoup trop numériques pour être crédible. En plus, en stéréo, ce phaser est un peu agressif en allant de gauche à droite.
- ducking : le delay ne s'enclenche qu'à partir d'un certain niveau sonore, en gros on ne l'entend que sur la fin des notes. Intéressant, même si je ne suis pas fan de ce genre de delay
- Multi 1 et Multi 2 : plusieurs têtes de delays en même temps, comme sur les anciens échos à bande, permet de créer des patterns rythmiques.
- Ping Pong : censé reproduire un delay rebondissant dans le champ stéréo (un coup à droite, un coup à gauche), mais j'en suis très déçu car l'image stéréo est très mal rendue, pas vraiment utilisable... à l'inverse de mon Flashback qui fait ça super bien
- Reverse : delay reverse. Pas vraiment l'utilité, mais il peut partir en oscillation, permettant des expérimentations bien barrées.

Le son !
Les algorithmes de Line 6 sont assez datés (2005) et l'on ressent très clairement le côté numérique du delay. La comparaison avec le Flashback, sorti en 2011, est sans appel : l'Echo Park est clairement un cran en dessous. Le bypass est loin d'être bon, c'est pour cela que je mets cette pédale dans un looper true bypass.

Mode digital : à oublier, vraiment trop numérique, en plus le chorus est super moche. Il y a bien d'autres delays qui font beaucoup mieux.

Le son tape est pas mal, mais celui que je préfère est sans conteste le mode "analog". Je n'ai jamais eu de delays analogiques auparavant, mais là on sent une dégradation du son, un côté beaucoup plus sombre qui est très bien fait. Pour le coup, l'Echo Park surpasse le Flashback qui lui reste toujours très (trop ?) propre. Et quand on monte le feedback et qu'on bouge le potard de time, on lance le delay en oscillation, permettant plein d'expérimentations! Attention au volume tout de même qui peut augmenter très fortement.
J'aime bien utiliser l'Echo park comme une nappe, en réglant le feedback à la limite de l'oscillation et avec un mix très bas. Les textures obtenues sont vraiment jolies.
L'autre plus, c'est la modulation. Le vibrato apporte une chaleur et un côté vivant au son. Attention à ne pas abuser du potard mod ! Je le laisse à la moitié.

J'ai mis un extrait audio pour montrer le son analog et l'oscillation.

J'ai essayé de détourner l'Echo Park pour l'utiliser comme un chorus (sur le mode digital) ou un vibrato (mode analog), mais impossible, ça colore beaucoup trop le son. De même, j'ai essayé de l'utiliser comme doubleur stéréo, mais ça ne le fait pas du tout.

Conclusion
Pour le prix auquel je l'ai acheté (40€), ce delay offre une simulation d'analogique vraiment convainquante. Pour mon utilisation de delay secondaire, l'objectif est atteint. Par contre je ne le recommanderais pas comme delay principal, on fait beaucoup mieux aujourd'hui pour à peine plus cher. Line 6 a voulu mettre plein de sons différents, mais ça sonne cruellement numérique. A essayer avant d'acheter, donc !