close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Egaliseurs paramétriques
Matériel Egaliseurs paramétriques {{currentManName}}swap_horiz Coleman Audioswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Une véritable révélation, lumineux - Avis Coleman Audio CA500EQ

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Pendant des années j’ai regardé un peu de loin les produits Coleman un peu interloqué par la grille tarifaire élevé de simple vu mètre au gestionnaire de monitoring.

Pour être tout à fait sincère je ne connaissais rien à ce monsieur Coleman. Et puis un jour pas comme les autres, je me suis penché sur l’EQ et là j’ai découvert ma bêtise. J’ai commencé à lire la biographie de ce monsieur découvrir son parcours pour finalement commencer à lorgner sur ce belle EQ.

Une première rencontre qui tourne mal…

Voilà il arrive au studio et là franchement je vais vous passer les détails mais il y a des vendeurs peu scrupuleux… Bref tout une série de petites déconvenues qui mon rendu furieux avant même que je puisse vivre mon idylle avec cette magnifique machine.

Toujours pour faire simple, je suis tellement fâché après le vendeur que j’ai conscience que je ne vais pas être objectif (dans le mauvais sens).
Cependant conscient de ça je me dis que je vais rien laisser passer à cette machine que je vais être impartial au moindre problème elle retourne par transporteur.

Mise en route

La machine est enfin en rack avec une option que je n’avais jamais vu : un système qui permet de bloquer le rack SANS vis le temps de visser ou dévisser… sorte de forme métallique un peu comme ça \I__rack__I/ de chaque côté donc ce qui oblige à rentrer le rack en diagonale. La machine est naturellement maintenue par son propre poids… Génial… (ne pas oublier de mettre les vis quand même)

Le branchement dans pro tools annonce tout de suite la couleur… Un silence INCROYABLE pure je monte à fond le niveau et j’entends un souffle de machine tres légé est bien équilibré pas de bruits de parasites intermittents ou buzz… branchement fait sur un Universal Audio 2192 convertisseur Stéréo de Mastering fort réputé.

Les boutons sont crantés et d’une extrême qualité absolument rien à dire c’est sur ce point superbe. On arrive très bien à lire et activer les fonctions un sans-faute sur l’ergonomie.

Le Son

Ce cher Coleman a bougrement de l’expérience. Il a fait commander des composants uniques au niveau des bobines et croyez-moi… ça vaut le résultat…

Chaque bande de fréquence apporte son lot de magie. Ce qui est le plus marquant c’est cette sensation lumineuse d’une augmentation de fréquence. Et à l’inverse une sensation d’effacement plutôt que d’un creux pour l’atténuation. J’ai d’ailleurs en 20ans de métier jamais rencontré un résultat aussi magique et pour le coup musical.

Ce qui peut se rapprocher le plus dans mon parc d’EQ : Neve 1073, Trident S80, Neve8803, Audient Black EQ, API 550a… est peut-être le 8803 et l’API 550 mais bon en réalité aucun ne procure autant de magie et de dynamique avec un énorme D. Et surtout cette lumière !!

Le Teste à la prise

J’ai eu justement un beau projet chanson avec pas mal de guitares à empiler ainsi que du Ukulele. Je n’ai jamais travaillé aussi simplement et efficacement. TOUTES les fréquences sonnent magnifiquement bien… s’en est troublant. Le décalage des fréquences pour la partie médium font de cette machine la plus créative que j’ai pu avoir en termes d’EQ san jamais tomber dans une caricature.

Le grave entre 30hz et 150hz fait beaucoup penser à l’API mais avec une rondeur que l’API ne procure pas. Attention à l’inverse mon Trident S80 a beaucoup de rondeur dans cette zone mais sera lui très brouillon. Ici le grave semble explosif et rond amis surtout sans déborder/baver !

Je n’ai jamais autant aimé travailler le médium. C’est simple il n’est jamais agressif comparativement à du Neve Vintage par exemple (je pense au 8108 que je connais un peu).

Sur une voix enregistré sur un U89 au lieu de mon M149 j’avais besoin de sortir un peu mieux la voix. Après quelques teste Seul la Neve1073 et le Coleman était encore en piste. J’ai au final choisi le 1073 car plus texturé et plus adapté à la chanson en elle-même. Le coleman était sur cette même prise merveilleux vers 500hz c’était beau et le 3000hz était ouvert… mais pas assez déglingué pour la chanson.

Sur les Cymbales d’une batterie c’est juste un rêve. Le son peu scintillé comme une constellation d’étoiles sans devenir un dialogue de chauve sourie OU être adoucis sans devenir ternes et sourde. Je n’explique pas ce résultat et ceux même étant vers 8khz et/ou 16khz !? Je pense que la pente n’est pas la même en fonction de la fréquence.

Teste en pre Mastering

J’ai repris de vieux projets déjà Masterisés et commercialisés à la Source Paris et Globe Audio… Bref j’ai une oreille fraiche sur ces projets que je redécouvre un peu. Après avoir finalement remarqué que le résultat était pas mal déjà de base (pour une fois que je suis content) je me lance…

Quelle facilité !! Je fais sonner le mix d’un projet de Jazz Fusion avec des vieux Moog comme je n’aurais pu l’envisager. Je relève facilement la texture d’une guitare sans dénaturer le mix. J’ai d’ailleurs beaucoup de mal à vous retranscrire cette sensation sonore tant elle est nouvelle pour moi (je ne suis pas un gamin non plus dans le métier) !

Teste au mastering

Enregistrant beaucoup de musique classique je me suis retrouvé à faire justement le Mastering d’un des Opéras que j’avais enregistré quelques mois plus tôt. J’ai typiquement souvent un problème de dureté surtout dans cette salle d’Opéra. Une sorte d’aigu pas très beau. Hors généralement j’arrive difficilement à un bon résultat car soi en supprimant cette zone j’obtiens un son terne et presque sourd ou alors un peu en creux… ICI et immédiatement (j’en reviens pas) j’ai baissé de 2dB 12khz et c’était juste parfais !!!!! J’ai même pu retirer 2dB à 900hz et le son est devenu comme libéré.

Je me suis aperçu de la réelle capacité à ouvrir la stéréo. J'en ai profité pour faire du coup des mesures et j'ai rien trouvé… rien pas de déviation de phase en haute fréquence ( souvent la petite astuce). Non seulement le mix est plus large mais semble être plus défini.

Pultec Style

Coleman ainsi que le créateur originel de MCI revendiquer tous les deux leur filiation avec Pultec. Bon ici pas de lampes on est bien d'accord… pas de transfo non plus… et je dois dire que de relire ce détail après mes premiers essais ma semblé hors sujet…
Mais… c'est en me penchant sur la conversion mono que la j'ai compris !!! Et j'ai d'autant pu apprécier que le fameux décalage de fréquence devient encore plus appréciable. Autant dire tout de suite… ça bastonne. Mais toujours avec cette Infini musicalité. Bravo !!

Conclusion

Vous l’avez compris cette machine est juste dingue. Ce n’est pas ici de la grosse texture à la façon Pultec ou Vieux 1073 que vous allez obtenir mais bien un nouvel éclairage sur le timbre de vos instruments ou mix.
Mais ne pensais surtout pas que le résultat aurait que peu d'intérêts chez vous. Si j'avais déjà fait un avis sur le AmsNeve 8803 dans le même genre : sur la place d'un EQ sobre et non distordu…
Ici le Coleman va beaucoup, beaucoup plus loin. Il redéfini même la notion souvent valorisante qui nous interpelle généralement : lampes, transfo, distorsion… ici rien de tout ça et pourtant tout et là ! C'est une révolution pour moi et je vous invite sérieusement à cette réflexion...

La version mastering est identique mais ne possède pas de réglage d’entrée sortie pour être toujours bien calibrer. Si non parfaitement identique et logiquement au même prix.

J'ai la chance d avoir une version au numéro de série inférieur au chiffre 5 fait a la main par Coleman lui même.

+++ Merveilleux outils à faire du Son
++ Ergonomie utilisation sans aucun défaut
+- le head room vite atteind avec un mix/insert qui tappe fort a quelques dB du 0dBfs.
-Pas de métrologie ni lead de présence signal
-- Le prix tout de même élevé 3150 euros.








photo