close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Processeurs / Filtres sono dédiés
Matériel Processeurs / Filtres sono dédiés {{currentManName}}swap_horiz Behringerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un couteau suisse pour les salles à l'accousique délicate - Avis Behringer Feedback Destroyer FBQ1000

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
J'utilise ce produit pour un usage détourné de sa fonction première (pour un suppresseur de larsen). Je m'en sers comme égaliseur paramétrique ultra-précis sur la sortie de ma table de mixage avant d'envoyer en façade. Je dis ultra-précis, car l'engin travaille au soixantième d'octave près. Or, quel est l'intérêt de cette précision, si on est incapable de la régler à l'oreille ?

C'est à ce moment qu'intervient la fonction de suppression de larsen. Je me sers de la fonction de détection de larsen (en mode Single Shot, et pas en suivi automatique, qui "perd" la mémoire au fur et à mesure) pour repérer quelles sont les principales fréquences propres d'une salle. Les fréquences propres sont celles qui vont favoriser les résonances, et qui sont généralement assez gênantes pour la qualité du son dans les salles de mauvaise qualité.

Pour cela, il suffit de pointer un micro dans la salle en direction de la façade et de pousser tranquillement le gain du-dit microphone. Les larsens vont accrocher les uns après les autres, par ordre décroissant d'importance. Le FBQ1000 dispose de 12 filtres stéréo. On a donc de quoi atténuer les douze premières fréquences propres d'une salle, ce qui est déjà considérable. Ensuite, je repasse généralement les filtres en mode paramétrique, car en mode suppresseur de larsen, même en Single Shot, bien que la fréquence centrale de réduction soit fixée, l'appareil se permet de continuer à jouer avec la largeur de bande et avec l'amplitude, ce qui risque au long du concert de dégrader la qualité du son.

L'intérêt de la bête est justement sa capacité à cibler les fréquences avec une précision et une largueur de bande de quelques soixantièmes d'octave. Pour le coup, on ne ressent aucune "déformation" du son, rien qu'un réduction des résonances désagréables. Par contre, si on élargie trop les bandes de coupure, ce n'est plus la même musique... Je préfère confier l'égalisation paramétrique de ma façade à un autre processeur. Le FBQ1000 fait simplement son travail de coupe bande chirurgical, sans toucher à la couleur du son.

Des explication plus détaillées sont disponibles dans ce tutoriel.

En bref, le résultat est véritablement bluffant, ça a beau être simplement des lois de la physique, on a du mal à la croire.

Pour ce qui est de sa fonction première de suppresseur de larsen dynamique, je ne peux pas dire grand chose, puisque je ne l'ai jamais utilisé en ce sens.

Je rends la paternité de cette astuce à quelques membres du forum (principalement "à Chaud", qui prodigue de nombreux conseils dans les fils du forum du DEQ2496 du même constructeur). Un grand merci à eux. Le FBQ1000 permet de s'approcher des résultats obtenus avec un DEQ2496 pour environ un tiers du prix...

S'il fallait donner un point négatif, je dirais que le Quick Start Guide en six langues n'est pas d'une grande utilité, et que le fonctionnement complet de l'appareil n'est décrit que très succinctement dans un manuel qu'il faut aller télécharger en PDF sur le site du constructeur. Dommage à mon sens (pour moi qui suis plutôt un lecteur assidu de ce type de documentation...)