close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Guitares acoustiques Dreadnoughts
Matériel Guitares acoustiques Dreadnoughts {{currentManName}}swap_horiz Gibsonswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Attention, il y a Dove et Dove ! même en restant chez Gibson. - Avis Gibson Dove Antique Cherry

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Les Dove je les ai collectionnées, (certains acheteurs me reconnaitront peut-être) et j'en ai toujours 2 ou 3 à la maison. Depuis sa naissance il y a eu pas mal de variations et c'est un peu comme la Strato, on a raconté pas mal de couenneries et souvent n'importe quoi.

Née au début des Sixties, elle fut une version "LUXE" de la Hummingbird, destinée à concurrencer les Martin, car la Hummingbird était trop "soft": en effet, la caisse en érable "projette" beaucoup plus que la caisse en acajou de la Humm. Pour certains, la Dove n'a pas assez de basses, en fait c'est l'attaque (harmoniques) qui rattrappe ce qui explique qu'elle s'électrifie bien, mais bon, unplugged, quel son !


Elle était beaucoup plus chère et ça n'a pas trop pris, jusqu'à Presley en 74.
Si bien que Gibson a écoulé quelques Dove avec l'habit Hummingbird dans les années 64-65 pour cause de rupture de stock, DONT celle de Mick Jaegger ! Ca me fait rigoler quand je vois les neuneus vanter le son de la "Humm de Mick" bon, passons.
L'énorme chevalet (que je n'aime pas) a été choisi car justement à cette époque, les chevalets de Hummingbird s'envolaient comme l'oiseau ... d'où l'apparition des deux points de nacre sur celle ci (et le chevalet Dove 70) ... il y a deux vis cachées en dessous. Vis cachée mais pas vice caché, dans le même temps, les deux oiseaux passaient au double barrage en X, moins de puissance mais plus de tenue et un son plus sec. De ce fait, une électrification haut de gamme (bien discrète) convient très bien aux 70's. Gibson a même sorti une version avec barette Fishman et un préampli (sous-traité) "Accuvoice" à son nom. J'ai une 76 comme ça, rouge la même que Presley à Las Vegas, celle qu'on lui avait cassée sur scène.

Plus tard, évidemment j'ai remplacé le préamp par un b-band et c'est une merveille. Pour celles qui n'ont pas été "défoncées" vaut mieux opter pour les capteurs adhésifs sous la table. Le b-band était bien mais nécessitait une défonce, alors je me suis tourné vers le K&K micro-pure (USA) une merveille, qui fonctionne sans préampli (mais sur un ampli électrique c'est horrible) vaut mieux adopter un bon préampli forme pédale comme les Fishman pro type Aura.

Dernier point: la disparition de l'étiquette à partir de 76: tout le monde le sait, après l'annonce de la fermeture programmée de Kalamazoo, il y a eu des problèmes. Le bas de gamme a tout de suite été transféré à Nashville chez Epiphone USA. Pour le haut de gamme, toutes celles qui portent une étiquette "Union Made" ont des pièces provenant de Kalamazoo et ont été assemblées un peu dans toutes les usines, sur commande.
Pour la Dove, ô miracle, ils ont écoulé le stock de touches en ébène de la Les Paul Custom, alors que pour la Humm moins chère, ce fut une touche Epi avec de larges blocs de nacre au lieu des parallèlogrammes. Contrairement à ce que disent les "je sais tout" ce sont de bonnes guitares, je viens d'en vendre une de chaque et elle sonnaient superbe.

Quand Gibson a voulu faire renaissance, (vers 85) il a racheté Régal et Dobro. Une pré-série made in Montana a été proposée (Dove et J200) aux plus grandes vedettes, invitées sur place, dans l'espoir qu'ils demanderaient un modèle "perso" signature. Il y en a eu (Emmylou, Clapton, Sheryl Crow)
J'ai racheté la Dove custom "natural" d'un unplugged très célèbre et "venimeux" ... c'était une merveille ... le guitariste hyperconnu, a voulu me la racheter 3 ans après, hélas elle était revendue (quelqu'un va-t-il se reconnaitre ?) par le Fanzine, chère mais quelle perle !

Tout comme beaucoup de collectionneurs, je suis devenu luthier rien que pour moi.
L'analyse que je ferai de la Dove c'est qu'elle est comme le virus, elle a varié, mais elle percute toujours autant.
Ceux qui veulent des basses rondes choisiront plutôt la J200, ceux qui veulent des sons moelleux, la Hummingbird, mais la Dove reste la plus polyvalente du lot.

Les Montana sont complètement différentes des Kalamazoo ... et pourtant ce sont toutes des merveilles. Attention aux goûts, bien essayer avant d'acheter.
Je viens de voir une ré-édition de la Dove 70, je l'essaierai, mais déjà l'abscence de manqhe ébène me gêne.

Dernier point: les "oiseaux" de Gibson n'aiment pas trop les forts tirants, un 11 est l'idéal, pour moi des Daddario phosphore bronze.
Très déçu par les cordes "cotées" recouvertes de plastoque. Des cordes ça se change après chaque concert et ça se rode avant.

A bientôt !
photo