close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Guitares de forme LP
Matériel Guitares de forme LP {{currentManName}}swap_horiz Gibsonswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Superbe et excellente Les Paul! - Avis Gibson Original Les Paul Standard '60s

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Utilisation sur ampli combo Fender Super Sonic 60 et Super Sonic Twin.

Gibson a simplifié sa gamme de Les Paul Standard en créant, en 2019, deux tendances clairement identifiées : Original et Modern.

Les modèles appartenant à l’appellation Original se déclinent en deux familles, caractérisées par des spécifications propres aux années 50 et 60. Les différences se situent au niveau des micros (Alnico II pour les '50, Alnico V pour les '60), le profil du manche (plutôt épais pour les '50, de type "slim taper" -plutôt fin- pour les '60), et de mécaniques et potards correspondant à ces périodes.
La prise en main et le son diffèrent ainsi nettement.

L'Original '50 se rapproche de l'ancien modèle Traditional (notamment du dernier modèle équipé des mêmes micros), l'Original '60 constitue une nouveauté.

Possédant une LP CS R7 et une LP Traditional (équipée de micros Classic 57), je joue exclusivement sur des manches assez épais depuis une dizaine d’années. Si la prise en main de la STD ’60 déroute un peu pendant quelques minutes, on est vite conquis par sa facilité et sa rapidité. Force est de constater que jouer des arpèges sur des enchainements d’accords barrés au-delà de la 7ième case est nettement moins fatiguant !

En terme de son, ce qui s’impose immédiatement c’est le niveau de sortie de ces tout nouveaux micros Burstbucker 61, supérieur à celui des 2 sets de micros qui équipent mes deux autres LP. Ils offrent un équilibre tonal général que je trouve plus proche des Burstbucker 1 et 2 que des 57 et 57+ mais avec plus de sustain et de puissance. Le 61R est certes moins « fluté » que le Burstbucker 1, en position manche, mais il conserve sa belle définition et une articulation sans défaut. Le 61T, en position chevalet, se révèle le plus doux et le plus chantant en comparaison du Burstbucker 2 (dont il est néanmoins le plus proche) et du 57+ ; en conséquence logique de quoi il se montre légèrement moins incisif. Globalement, ce set de micros est excellent, aussi à l’aise en son clair que saturé, il surpasse les deux autres sets Gibson en high gain puisqu’il réussit l’équilibre parfait entre un énorme sustain et une articulation sans défaut, assurant ainsi un jeu toujours précis.

A noter que les potards de volume et de tonalité sont extrêmement efficaces et qu’il est tout à fait possible de retrouver un son clean à partir d’un son très saturé en baissant le niveau du ou des volumes, sans pour autant perdre les hautes fréquences. Le sélecteur de micro est silencieux lors du changement de position, ce qui est à remarquer.
Au niveau de la lutherie, tout est parfait : finition impeccable, table de toute beauté, coloris Bourbon Burst parfait à mon goût. La touche demande une application de « lemon oil » car elle parait très sèche et un peu terne ; après le premier traitement, elle retrouve l’esthétique habituelle d’une belle touche foncée. Bien entendu, gamme Original oblige, corps massif et plein.

L’accastillage se montre à la hauteur. Cela faisait une éternité que je n’avais pas eu autre chose que les mécaniques « vintage » à tulipe Gibson et force est de constater que les Grover Rotomatic Kidney ne dépareillent en rien l’esthétique traditionnelle de la Les Paul, tout en apportant un confort certain dans l’accord. Tout le reste est connu : chevalet ABR-1 Tune-O-Matic, Stop Bar aluminium…

Pour résumer, je trouve ce modèle parfait et suis impressionné par le nouveau set de micros qui réalise, à mon goût, l’équilibre parfait entre sonorités authentiques et gros sons précis.


photo photo