close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Interfaces audionumériques Thunderbolt
Matériel Interfaces audionumériques Thunderbolt {{currentManName}}swap_horiz MOTUswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Très bien pour mon utilisation - Avis MOTU 1248

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
J'utilise la 1248 dans mon home studio depuis 4 ans.
Elle reliée à mon MacBook Pro (Logic / Live) en Thunderbolt. La latence très très réduite permet de jouer et de d'enregistrer "live" sans difficulté (lorsque le buffer du DAW est sous 512)
Le matériel respire la qualité, prises en métal, corps en métal, transfo interne, super écran, touches rétro-éclairées... Seuls les boutons, semblant de bonne qualité, sont en plastique.
Les deux sorties casque en façade avec volumes séparés sont bien pratiques à l'usage.
Pas de bruit de ventilateur ou autre, l'interface et totalement silencieuse.

La 1248 est reliée en AVB à une 16A, j'y connecte mon hardware, synthés, compresseurs, BAR... Il est ainsi possible d'envoyer le signal de l'un à l'autre via la matrice de routing. Ce système permet la mise en place de routages longs et flexibles (synthé-disto-reverbe-compresseur-DAW) entre les matériels physiques, sans toucher à un seul câble. Fini le plat de nouilles sur le bureau et les faux contact. En gros, c'est aussi un patch bay virtuel. Ce que je cherchais.

A propos de la matrice de routing, on y a accès par l'interface. Elle donne également accès à plusieurs modules : mixage, routing, configurations... Affichée via un navigateur internet (safari, firefox...), son design est sobre et efficace, bravo.
Cependant, la matrice aurait pu gagner en clarté en exploitant un peu plus les couleurs (ex : colorier sur tout son parcours un flux audio qui rentre et sort des différents hardwares et par les E/S des MOTU).

Les possibilités offertes pas ce système sont nombreuses et pratiques : sauvegardes de tous les réglages, module par module ou globalement, effets intégrés et traités par DSP internes, bonne ergonomie générale, intuitif, simple, avec des réglages avancés accessibles au besoin... Bref, du bon.

Chez moi, elle enregistre synthés, voix, guitares acoustiques, guitares électriques et BAR.
Jamais eu de souffle, malgré un gain parfois assez élevé.
Je ne me sers presque pas des entrées HI-Z (qui m'ont donné satisfaction à l'occasion) mais j'ai utilisé 3 ans les entrées micro avec alimentation fantôme, cela fonctionnait très bien.
La majorité du temps je me sers des entrées lignes. Vu de mon expérience amateur, je dirais qu'elles sont de bonne qualité. De là à évaluer les convertos, je n'en suis pas capable. La 1248 restitue ce que je lui envoie, propre, fidèle, et cela me convient très bien. Je n'entends aucune dégradation du signal, ni distorsion, ni souffle.

Très satisfait de ce matériel et de son acolyte AVB, la 16A.
Pour le prix, oui, je referai ce choix.

Cepandant, je regrette :
- qu'il n'y ai qu'une seule et unique RJ45, indispensable pour réaliser la MAJ du firmware et le couplage AVB avec une 16A. Malheureusement la RJ45 est située à l'arrière et mon rack ne m'y donne pas accès sans un démontage un peu rébarbatif. Résultat, je saute 1 MAJ sur 2. Une seconde prise aurait été bienvenue, mais MOTU aurait pu dire adieu à quelques ventes de switch AVB.
- que les prises TRS d'E/S soient fixées au châssis, ce pour des raison d'accessibilité une fois installée en rack. Si un signal ne passe pas, qu'il y a un faux contact ou quoi, lampe de poche, contorsions et patience seront indispensables. Un sub D-25 E/S aurait simplifié les choses.
- que la MAJ ne soit possible qu'avec un raccordement de l'interface à internet
- que la matrice d'E/S disponible sur le navigateur internet n'exploite pas plus les couleurs (pour suivre un signal qui serpente entre plusieurs hardwares par ex.)
- Elle chauffe pas mal tout de même. Logée dans un rack pas trop ventilé (pas du tout même) avec une 16A, la température s'élève parfois l'été. Par précaution je l'éteint, c'est assez rare mais c'est pas super pratique.