close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Mastering
Matériel Mastering {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore
Home Mastering - 20e partie

L'oscilloscope au mastering

Pour en finir avec les outils d’aide lors du mastering, cette semaine nous allons parler de l’oscilloscope, bien trop sous-estimé par les Home-Studistes, ainsi que d’un « petit » plug-in utilitaire pas indispensable, mais ô combien pratique…

L’oscilloscope 

Sous forme d’un plug-in, un oscilloscope vous permettra d’afficher en temps réel la forme d’onde de votre signal. Mais c’est déjà le cas avec l’affichage des fichiers audio au sein de la ligne temporelle de votre DAW me direz-vous ! Sauf que votre DAW affiche la forme d’onde de votre fichier audio source, c’est-à-dire que cette représentation ne prend pas en compte les traitements que vous appliquez sur la piste. De fait, lors du mastering (et même lors du mixage), le son que vous entendez n’a probablement plus rien à voir avec la forme d’onde que vous observez dans votre DAW en raison des plug-ins placés en insert. Ainsi, plutôt que d’effectuer un fastidieux rendu de votre piste avec effets et import du résultat dans votre projet pour voir la tête de l’onde sonore, autant utiliser un oscilloscope en temps réel placé en fin de chaîne d’insert.

Oscilloscope en Home Mastering

Mais à quoi cela peut-il bien servir ? Tout simplement à observer de façon concrète l’impact des traitements sur la forme d’onde. Si vos oreilles ne sont pas assez entraînées pour discerner une compression trop violente fracassant toute la dynamique d’un titre, nul doute que vos yeux arriveront à faire la différence entre une forme d’onde monobloc sans aucun relief et une belle forme d’onde enchaînant montagnes et vallées.

Niveau plug-ins que nous vous conseillons en la matière, il y a le très abordable Schwa Schope, mais surtout le superbe Oscilloscope Multi du développeur français Blue Cat Audio qui, à l’instar d’autres plug-ins d’analyse de la marque, offre la possibilité de visualiser plusieurs formes d’onde issues de différentes instances du plug-in au sein d’une seule et même fenêtre. Plutôt pratique pour comparer simplement la forme d’onde avant et après traitement. 

Une histoire de perception…

MeterPlugs Perception

Tout au long de cette série d’articles consacrée au mastering fait maison, nous vous avons plusieurs fois rappelé l’importance de réaliser vos écoutes comparatives avant/après traitement au même volume sonore perçu afin d’éviter le fameux piège du « c’est plus fort donc c’est mieux ». Eh bien figurez-vous que pendant la rédaction de ces articles, MeterPlugs  a justement sorti un plug-in facilitant cette tâche. Baptisé Perception, ce dernier se présente sous la forme de deux modules/plug-ins, l’un à placer en début de chaîne d’effets et l’autre à la fin, et il permet de bypasser en toute transparence votre chaîne d’effets puisqu’il se charge de compenser les différences de volume perçu. Pas mal, non ?

Alors certes, il ne fait rien d’extraordinaire qui ne puisse être fait « à la main » et son tarif est un poil élevé. Ceci étant, la souplesse qu’il apporte et le gain en productivité qui en découle sont suffisamment significatifs à nos yeux pour que nous en glissions ici un petit mot. 

Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour la suite de notre aventure qui touche bientôt à sa fin !