close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à large membrane
Matériel Micros statiques à transistors à large membrane {{currentManName}}swap_horiz Aston Microphonesswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un micro typé qui ne conviendra pas à tous. - Avis Aston Microphones Origin

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les débutants
J'ai bien lu le test complet d'AF et les avis qui ont suivi. C'est ce qui m'a décidé à son achat.

J'ai une config' volontairement analo pour faire de la zic sans avoir à passer des plombes sur un ordi : prise avec un Dramwer 1960 (préampli réputé droit/transparent et compresseur doux), enregistrement sur un HD24xr et mix sur une vieille Soundcraft Ghost, écoutes Genelec 8040 et NS10. Des vieux trucs dépassés, rien de bien fou, mais suffisant pour sortir du son qualitativement acceptable.

Le micro est très sympa niveau look et parait bien construit.

Essai sur deux voix féminines ( une corpulente, une plus fine), une voix masculine (qui envoie). Ainsi qu'ampli guitare, guitare acoustique cordes acier et violoncelle.

Après de multiples enregistrements que j'ai fais écouter à de nombreuses paires d'oreilles, je ne rejoins pas les autres avis majoritaires, ni les conclusions du test. Existe t-il des productions différentes de ce micro pour arriver à des constats si divergents ? Est-ce mes périphériques qui foutent le bordel ?

Je suis plutôt d'accord avec Daav (dans son avis) quand il compare pertinemment l'Origin à un TLM 103. Ce micro est tous sauf neutre (ce qui n'est pas un problème en soi, du moment qu'il correspond à une source donnée).

Il a deux méchantes bosses que j'identifie à 5k et autour de 9-10k. L'usage d'un compresseur ne fait que renforcer ces fréquences.

Le son est brillant sans pour autant être particulièrement aéré, les sifflantes ressortent terriblement dans certaines situations, il peut parfois verser dans une timbralité acide. Le grave quant à lui manque un peu de précision sans que cela soit handicapant.

Une signature sonore qui fait effectivement penser au TLM 103, toutes proportions gardées.

Les filles généraient de fortes sifflantes et manquaient d'assises dans le bas-mid. La voix masculine était sensiblement criarde. Le violoncelle faisait ressortir plus les grincements de l'archet sur les cordes que le son du corps, et l'ampli guitare manquait nettement de "matière" tout en demandant à baisser le high-mid....(pour ce dernier enregistrement, un SM 57 a rétabli les choses :))

Il a fallu que je corrige assez drastiquement, heureusement grâce au full paramétrique de la Ghost.

En comparaison, j'ai réalisé ces mêmes enregistrements en triplure avec un TLM 193 et un AT4033.

Le TLM l'emporte très loin devant, avec une force et une neutralité impressionnante ce qui n’empêche pas d'avoir le medium in your face "Neumanien", et une belle définition dans le high end grâce à cette aération fine de ce micro, qui n'est pas sombre si on utilise le bon préampli. Evidemment, zéro sifflante tout en gardant la précision. Magique.
On me dira que ce n'est pas la même catégorie, ce qui est parfaitement exact.
C'est juste pour mettre en perspective.

L'AT4033 joue presque dans la catégorie de l'Origin niveau prix (du moins d'occasion). Il joue en revanche nettement dans la catégorie du TLM 193 niveau son, sans toutefois le médium "3D" et le grave généreux et l'aigu de soie du Neumann.
Pour moi, une très belle neutralité ce 4033 qui ne manque pas de présence, il enterre selon moi l'Origin.

Enfin, le rapport signal/bruit est tout à fait correct, mais il est tout de même un peu moins silencieux que le TLM 193 (on s'en serait douté) mais moins aussi que l'électronique japonaise performante du 4033.

En conclusion :

Ce micro n'est pas mauvais en soi. Le prix est plancher et on ne peut pas lui demander ce qu'offre des micros 2 ou 5 fois plus cher.

Entre un TLM103 et un Origin, je prends évidemment ce dernier qui assurera le même service pour 5 fois moins cher. Il a sans conteste sa signature sonore particulière.

Son niveau de détail certain peut être intéressant. Sa définition par son high-end très en avant peut permettre de déboucher des sources sourdes. En complément d'autres micros généralistes, ça élargit sa palette sonore.

Il peut compléter par exemple un micro exactement inverse dans la signature sonore comme l'Oktava MK319, le roi de la chasse aux sifflantes pour le même prix que l'Aston(mais le russe présente un grave brouillon et parfois "résonnant", contrebalancé par un très beau médium bien plein et un aigu doux - trop ? - qu'on éclaircit facilement à l'équa).

Mais l'Origin n'approche pas selon moi un simple AT4033 à la bande passante bien plus pertinente et très polyvalent (et s'approchant étonnamment du son des micros "pros" accessibles). Sa réputation me parait surfaite.

Dés lors, on peut noter que la différence de son entre un micro à 400 boules (par ex le 4033, mais il y en a bien sûr d'autres ) et l'Origin (220 boulles) reste importante. Ne vaut-il pas mieux mettre un peu plus et garder son micro de nombreuses années ? Débat. ;)