close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à transistors à petite membrane
Matériel Micros statiques à transistors à petite membrane {{currentManName}}swap_horiz Beyerdynamicswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Tot capita, tot sensus - Avis Beyerdynamic TG V96c

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Alors... pour celui-là... ça a été dur. Mais vraiment. Dur à en crever.

C'était le dernier micro de ma série d'essai. Il est arrivé après les autres, mais j'ai pu l'essayer dans les mêmes conditions. Mais les autres étaient déjà démontés. Bonjour le gros biais de psycho-acoustique bien sévère.

Je parlerai donc peu, en tous cas moins pour ce micro.

Je l'ai trouvé assez bien fait d'abord. Du joli ouvrage globalement, avec tout ce qu'on attend de la finition d'un micro aussi cher. Un intervenant en dessous à parlé d'un problème de carte. A surveiller donc, mais pas de retour signalé par mon potentiel vendeur.

L'engin n'avait pas d'interrupteur permettant de changer la directivité.


Sonorités :

J'ai été très impressionné par les sonorités. Après, je suis d'avis qu'à un certain niveau d'investissement, on arrive en face de micros qui sont tellement bons que tout se met à sonner super bien, et qu'on enc_le des mouches... accessoirement. Mais ça concurrence tous les autres très bons micros dans cette gamme, avec un son neutre, bien équilibré, avec moins d'effet de proximité que sur le Shure KSM9, et plus d'équilibre que sur le Beyerdynamic V70.

Ce micro convenait bien à ma voix de mâle, qui est plutôt axée sur les médiums et les bas médiums. Je fais un chant plutôt mélodique, sans crier donc. Mais même cet usage passait avec ce micro. C'est juste pas le bon candidat pour du doom metal, ça c'est sûr. Le rap passait bien aussi. Les plosives et rejet de la sibilance étaient très bon.

Je serais prudent en matière de Larsen. Je n'en ai pas eu dans la condition de test V1, et, pour ce test, je n'ai pas pu passer en condition de test V2 (fullstack d'amplis débridés et retours à donf dans la face). Mais je serais méfiant à l'utiliser dans les tous gros concerts qui tachent avec ton mur de 4x12 dans le dos. Ca reste mon avis et de la théorie bullshit, mais il me semblait que l'engin paraissait plus sensible que le KSM9 à réglage égal dans les fréquences médiums, KSM9 qui avait déjà souffert d'un problème de larsen lorsque je déboulais le protocole V2. A surveiller donc. Je pense qu'il doit bien se démerder, mais n'ai pas pu l'expérimenter dans les cas extrêmes.


Mot de la fin :

De nouveau une Rolls des micros. Avec un prix de 498 Chf, il est moins cher que le Neumann et le Shure. Sa fabrication semble de qualité, et il est fabriqué en Europe, ce qui est toujours une bonne chose. Au niveau des sonorités, on a quitté le domaine du normal depuis longtemps, et on flirte avec l'exceptionnel. Des gens l'apprécieront, c'est sûr.

Je lui ai préféré le Beyerdynamic TG-V56c, plus simple, un tout petit peu moins élégant peut-être, mais sonoriquement presque équivalent, et très résistant au larsen.