close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Multieffets à patterns
Matériel Multieffets à patterns {{currentManName}}swap_horiz iZotopeswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

La Marquise Édith von Stutter - Avis iZotope Stutter Edit

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
C'est un assez gros morceau ce Stutter Edit (je vais l'appeler SE à partir de maintenant) et mes collègues Afiens l'ont déjà décrit avec brio. Je vais donc vous livrer des considérations personnelles sur la base de comparaison avec deux autres multis "vivants" que j'utilise aussi: Illformed Glitch et IM Gatekeeper, dont vous pourrez lire les avis via mon profil.

À quoi sert SE?
C'est la question la plus évidente et elle est essentiellement personnelle, on parle d'un bloc d'effets qui a pour objet une certaine déstructuration du son, ce qui en fait un outil à usage spécifique au contraire d'un égaliseur ou d'un compresseur.

Dans le cas où vous avez en tête de réorganiser un objet sonore pour le transformer radicalement tout en conservant une partie de son ADN, SE est de ces outils de manipulation qui le permettent. Tout est question de découpage en tranches temporelles, on pourrait rapprocher le fonctionnement de ces logiciels d'une sorte de delay. Un delay en soi n'est pas un pitch shifter (par exemple) mais utilisé d'une certaine façon avec des modulations il peut en avoir les conséquences. SE agit ainsi, avec des traitements sortis de leur utilisation habituelle, gate, filtrage fréquentiel, compression/expansion temporelle, etc...

Forcément ça dénature radicalement la matière sonore sur laquelle on l'utilise, mais de la même façon qu'on peut modeler un bloc d'argile en santon de Provence ou en cendrier, la base demeure le même bloc d'argile. C'est à cela que vous pouvez vous attendre avec SE. À vous de voir si votre santon sera de forme traditionnelle ou aura l'allure d'un Brancusi.

Face à la concurrence ?
Sans disposer de la totalité des plugins du genre, je vais tenter de vous donner quelques éléments comparatifs avec deux proches parents de SE. On est dans l'esprit, pas dans l'exacte copie.

Illformed Glitch.
Il s'agit du célèbre DBlue Glitch en version 2 et payante, pour le coup son rival évident est chez Effectrix, on est dans le multi-effets à patterns en blocs, d'interface très lisible. Glitch porte bien son nom, c'est une histoire de micro-manipulations temporelles et fréquencielles, exactement comme SE. Il est plus simple que SE dans sa prise en main, plus clair et probablement plus adapté à un usage occasionnel ou pour un débutant. Cela ne veut pas dire que son rendu sonore est moins bon. Mais comparer des sons de glitchs est un exercice assez tordu je pense.

Infected Mushroom GateKeeper.
Encore un autre genre d'interface et d'ergonomie, GK c'est le fétichisme du LFO poussé à l'extrême, tout est basé sur des courbes que l'on peut créer sur la base de segments de formes différentes. On fait varier la pente, la courbure, la longueur, etc... Le résultat est intéressant avec un point négatif : tout se fait avec des codes couleurs et on finit très vite par ne plus savoir quel paramètre on est en train de moduler. C'est pourtant un excellent traitement lui aussi.

Évidemment Stutter Edit.
Si les deux précédents effets sont dans la même veine que SE il y a un point particulièrement notable qui les différencie de lui: Glitch et GateKeeper sont invariablement liés à leur séquenceur interne, là où Stutter Edit est dépendant d'un clavier/pads MIDI.
En effet, SE est plus orienté manipulation en temps réel que les deux autres. On peut l'alimenter par une source MIDI, qui peut aussi bien être un jeu en temps réel sur un clavier qu'une sortie de boîte à rythmes (MIDI) ou n'importe quoi d'autre tant que ce sont des notes... MIDI.

Dans les trois cas on obtient des résultats similaires, les traitements sont dans le même esprit et vont dans la même direction, ce qui fait la singularité de chacun est l'approche pratique : séquences linéaires (patterns) avec Glitch, LFOs et enveloppes avec GateKeeper, pilotage en temps réel avec Stutter Edit.
C'est à vous de voir ce que vous préférez.

Pour GK et SE on peut facilement arriver à des "erreurs créatives" là où Glitch ne pousse pas à la faute. L'usage est donc très proche mais pas complétement le même.

Stutter Edit est à mon sens le plus puissant car il est capable de fonctionner comme Glitch si on accepte de lui fournir des boucles MIDI, c'est un peu dommage de se passer de la force du jeu en temps réel mais dans certains cas ça peut aboutir à un effet plus maîtrisé.

Les traitements internes sont destructeurs dans les trois cas, je ne vais pas m'attarder sur une comparaison section par section. Pour ma part c'est une force de disposer des trois philosophies, je peux choisir ce qui me semble le plus adapté en fonction des besoins de l'instant. Mais je ne veux pas vous pousser à la dépense, aussi je vous donner mon verdict personnel.

Si vous n'avez aucun traitement du genre dans votre arsenal et que vous pensez investir dans ce type de plugin, le plus polyvalent est clairement Stutter Edit. Comme je vous le disais plus haut on peut lui donner à manger une piste MIDI toute faite et la corriger piano roll depuis le séquenceur hôte si besoin mais on peut aussi le piloter en temps réel avec un clavier/pads sans prise de tête.

Maintenant, si SE est incontestablement (pour moi) le plus complet et le plus direct, c'est pourtant Glitch que je conseille sans hésiter au débutant, son interface est beaucoup plus simple d'approche.

IM Gatekeeper est particulier, volontairement moins lisible, c'en est pas moins un outil très puissant.

Mais pour limiter le choix à un seul des trois je recommande vivement Stutter Edit si vous n'avez pas peur de penser la déstructuration sonore en temps réel.