close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Octavers basse
Matériel Octavers basse {{currentManName}}swap_horiz EBSswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Beau son mais capricieux - Avis EBS OctaBass Studio Edition

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Avant, j'avais essayé un octaver numérique mais je trouvais la sonorité de l'octave un peu froide pour être mise en avant. Alors j'ai tenté l'analogique et depuis quelques mois que je l'utilise maintenant j'en suis content.

Au départ, j'utilisais l'Octabass avec une Precision frettée mais j'ai rencontré pas mal de soucis de décrochage avec la corde G et quelques uns avec la corde D. Même avec un compresseur avant et la tonalité coupée, ces décrochages persistent. Je pense que le manche de l'instrument y est aussi pour quelque chose.
J'ai tenté l'électro-acoustique mais le micro piezo semble être le pire ennemi de cette pédale.

Avec la fretless, quasiment aucun souci. Oui, ça décroche lorsque la note dure un peu trop ainsi que dans les extrêmes du manche mais ailleurs, pas besoin de couper le micro chevalet ni la tonalité comme conseillé dans la notice.

Le switch permet de jouer sur la tonalité du son à l'octave:
- High: Je le mets généralement en avant par rapport au son dry, voire seul, pour un rendu genre synthé sympa.
- Mid: Le rendu sonne un peu plus naturel et se marrie bien au son de l'instrument, on pourra mettre les deux au même niveau ou presque pour doubler l'instrument.
- Low: Lui, je l'utilise plutôt en retrait, juste pour épaissir le son de mon instrument. Avec l'octave à fond, ça donne un coté dub.

La qualité du son ? Je la trouve superbe dans les 3 modes. J'aime beaucoup le rendu de la position Mid. Avec la fretless, c'est un régal car le son naturel se marrie très bien avec celui à l'octave.

Le fabricant affirme que cette pédale se cale sur la note la plus grave lorsque l'on joue 2 ou 3 notes en même temps. Peut-être mais personnellement, je n'ai que des décrochages quelque soit l'instrument utilisé.

Bref, un octaver quand même capricieux qui exige un manche bien réglé, des micros sérieux et un jeu aux doigts maitrisé. Si c'est bon, on a 3 belles sonorités d'octave à disposition.