close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Pianos numériques
Matériel Pianos numériques {{currentManName}}swap_horiz Kawaiswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un clavier toucher lourd luxueux - Avis Kawai MP11

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Je l'utilise en studio,

- avec ses propres sons (uniquement piano et epiano, avec strings et bass pour layer ou un split).
- en clavier maître pour les modules Yamaha XS et Roland integra 7

C'est un bel instrument agréable à jouer, avec des flancs en bois et un panneau de commande d'une clarté biblique sur fond de matériaux noir classieux de bois ou imitation (bien lourd, qui restera tranquillement dans votre salon ou votre studio, car 32 kg ça décourage de le trimabler).

L'écran n'est pas grand, mais pas besoin de plus, avec les 3 sections de boutons aux fonctions évidentes : piano, epiano, et Sub (pour string, pad, harpsi ou bass), avec le choix de 3 instruments et 4 variantes par section (3x4=12 possibilités par section), avec un bouton pour chaque choix. Le tout en superposition ou en split ainsi que des effets reverb ou Amp pour chaque section.

Donc ne cherchez pas le son "brass Jump", il n'y est pas, ni rien d'autre d'ailleurs. C'est un piano de pianiste.

Les 4 potards autour de l'écran permettent de régler en un instant la brillance, le panoramique, etc… et même la sensibilité du toucher en temps réel.

Ensuite on passe à la section Setup (ou aux combinaisons ou Live Set peu importe comment on les appelle), avec 26 banques de A à Z de 8 Setups chacune, avec un bouton par setup (donc 8 boutons, plus 2 boutons pour incrémenter/décrémenter la banque).

Chaque layer ou split peut se régler avec les 4 potars dans chacun des 3 onglets de l'écran (piano, epiano et Sub)

Impossible de se tromper.

Enfin on trouve la section Recorder (audio), pas besoin du manuel pour comprendre.

La section MIDI permet d’activer 4 zones de sons (4 bouton Zone1 à Zone4) isssus d’un module externe ou d’un logiciel séquenceur, en superposition ou à la place des sons internes.

Il y a un port USB DEVICE et un autre USB HOST.

La triple pédale est en option, mais elle existe !

La simplicité même. Jamais vu aussi complet et simple, et un toucher lourd de rêve pour un instrumentiste de formation classique. Même pas ouvert le manuel.

Bref c’est la Rolls.

.... jusqu'au jour où apparu la Ferrari (ou Roland RD 800). Voir mon avis et mon aide mémoire sur AF.
C’est autre chose, mais également avec un toucher lourd superbe de subilité. Par contre les sons sont nombreux car issus de l’integra 7, et la triple pédale existe en option également. Plus léger et transportable que le MP11 (22 kg, en plastique de qualité) avec un grand écran couleur pour régler ses parties parmi les innombrables sons.

Le choix est une question de goût ou de besoin, car ces 2 claviers de pianiste sont au même prix.

Mais c'est une autre belle histoire.