close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Processeurs de dynamique
Matériel Processeurs de dynamique {{currentManName}}swap_horiz Omniaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Bon processeur audio - Avis Omnia One

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Avant de commencer cet avis, j'aimerai apporter des précision vis-à-vis de l'utilisateur qui a laissé un avis en décembre 2019:
- Il y a effectivement besoin de Java via navigateur pour contrôler l'interface, ou alors de l'exécutable nécessitant l'installation du runtime JRE. Internet Explorer dans la dernière mouture de Windows 10 permet d'utiliser l'interface web, seule la partie réglage du processing audio/patchage a besoin de Java.
- On peut modifier les presets via l'interface grâce à la molette en façade (ce qui reste très peu pratique sur un écran de cette taille).

Je m'en sers en retour studio, et pour faire des tests, normalement les sorties composite (multiplex). Je m'en sers avec des sources analogiques et Livewire (la solution audio sur IP de Telos, qui vend Omnia), qui dans cet appareil n'est pas compatible AES67. Les CAN semblent de bonne facture, et la latence n'est pas trop élevée.

C'est une bonne machine, qui dispose de nombreux paramètres: filtre coupe bas, rotation de phase, d'un AGC wideband commutable, d'un AGC sur 4 bandes, limiteur sur 5 bandes (depuis la dernière mise à jour), amélioration des basses Omnia, crossover, EQ en fin de chaîne, clipper des basses, clipper/limiteur final + clipper composite,...
Pas d'expansion stéréo.
Le son obtenu est homogène, coloré (mais reconnaissable: c'est une machine qui a eu du succès !), mais attention aux utilisateurs débutants: on peut vite en faire n'importe quoi (les presets de base sont bons).

L'interface de contrôle web est d'un autre temps... et nécessite l'installation Java. L'interface de contrôle en surface est fonctionnelle mais peu pratique, attention à être bien en face de l'écran, sinon on ne voit plus rien.
A noter qu'on peut activer un bypass (pour comparer le son en entrée et en sortie) mais uniquement depuis l'interface physique !
Bien qu'il s'agisse de véritables DSP qui effectuent le traitement du son, il s'agit d'une interface Linux, qui est bien trop fermée (j'aurais apprécié pouvoir se connecter en SSH dessus par exemple, ne serait-ce que pour rapatrier plus facilement des presets).
Bonne gestion de failover (commutation de source si détection de silence, rétablissement quand retour de l'audio sur la source principale).

Sorties composite jusqu'à 10Vcc, plutôt propre. Codeur RDS externe nécessaire.
En bref, c'est une bonne machine, encore utilisée dans de petites et plus grosses structures.
Certaines solutions logicielles peuvent faire le même type de travail avec plus de fonctions (notamment expansion stéréo).

EDIT: il est possible d'accéder via telnet à la machine, avec accès administrateur, sur le port 23, le login étant "user" et le mdp celui que vous avez choisi ("omnia" par défaut). Merci Nmap.