close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Tête d'ampli guitare tout lampe
Matériel Tête d'ampli guitare tout lampe {{currentManName}}swap_horiz Bognerswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Mini Ecstasy - Avis Bogner Atma

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les utilisateurs avertis
Je ne reviendrai pas sur les caractéristiques de l'amplificateur, bien décrites dans l'avis précédent (d'autant plus que je tiens à rédiger un avis concis, pour ne pas dire laconique, car je suis du genre disert, je ne parle jamais pour ne rien dire, les gens qui font ça, c'est agaçant, vous en conviendrez aisément !)

J'ai possédé et possède encore de nombreux amplis. Certains sont monocanal, d'autres multicanaux, certains puissants, d'autres peinent en groupe. Je cherchais un ampli qui soit capable de jouer sur scène, mais qui sonne aussi à faible volume, qui offre une certaine polyvalence. C'est trouvable en y mettant un certain prix. Mais si on est comme moi un peu paresseux, que l'on n'aime pas déplacer une armoire normande à chaque concert ou répétition, trouver l'ampli idéal relève de la gageure ! Pour avoir eu un Vox AC30 2x12 Blue Alnico et ses 32 kg à déplacer dans un escalier, plus jamais ça ! Lassé des amplis lourds et puissants, je suis donc passé aux grilles pain type Tiny Terror. Légers, transportables, mais pas polyvalents pour deux sous, monocanal...

Heureusement Bogner a inventé l'Atma et je regrette de ne pas en avoir acheté un plus tôt ! Si ce con n'avait commercialisé plus tôt, j'aurais économisé quelques milliers d'euros. Je retrouve en lui (l'Atma, pas Reinhold) les prestations d'un Bogner Ecstasy, mais avec un poids trois fois moindre ! Le son n'est pas tout à fait le même, mais on a de très belles sonorités que je vais essayer de détailler. En préambule, il faut dire que les trois canaux acceptent très bien les pédales et que, comme toujours chez Bogner, les sons sont très musicaux et exploitables sur scène. D'une manière générale, l'ampli est très respectueux des guitares, de leur micros. Il exacerbe les différences.

-Canal clair : ce canal est proprement prodigieux et je pèse mes mots ! Avec des réglages peu nombreux (volume, tonalité paramétrique et interrupteur de brillance) il s'offre le luxe d'être très bon et très malléable. En coupant la brillance (dark) et en poussant la tonalité vers la droite (plus de médium), j'obtiens un son jazz qui rivalise avec mon Dupont Jazz 2. C'est médium, rond avec beaucoup de basses (qui font souvent défaut à ces petits amplis, Tiny Terror, si tu nous écoutes...) En montant la brillance et en jouant sur la tonalité, on peut avoir un son Fender Tweed très convaincant, très bon pour du blues. Une 335 et c'est Chicago ! C'est Byzance non ? J'ai fait la comparaison avec mon 7ender '57 Deluxe, le son est vraiment dans l'esprit, même si le Bogner est un peu plus sombre, plus bas médium (typiques de la marque de Reinhold) mais si on n'a pas le Tweed à côté, le Bogner fait tout à fait illusion. En creusant la tonalité (vers la gauche) on peut sortir de beaux sons Blackface, qui sont idéaux pour du funk ou les premiers Dire Straits (Sultans of Swing, Lions, Down to the Waterline, Once upon A time...) Bref, on a vraiment plusieurs sons : chaud ou claquant, brillant ou sombre. Avec une 808 devant, c'est terrible ! Même à haut volume, il est très difficile de faire saturer ce canal, il reste bien clair. Je n pensais pas écrire ça un jour, mais il est supérieur à celui du Shiva, très beau également, mais moins malléable et polyvalent.

-Les canaux crunch et solo sont typés Marshall. Ils ont néanmoins ce grain Bogner dans les bas médium. L'égalisation est bien efficace.
* Avec le mode 60, on peut obtenir un son clair proche de celui d'un 18-20 w Marshall. Comparé avec mon 2061x, on est dans la même veine, mais si ce n'est pas pile la même chose. Gain à fond, on obtient un léger crunch, vraiment plaisant. Avec la LP, c'est le son Since I've Been Loving You du Zep. Ce canal adore être poussé par une overdrive : c'est chaud, réactif. Un régal. C'est bien rock quand le canal clair avec pédale est quant à lui plus blues. Le mode 60 est aussi très bon en poussant le volume à fond, ce qui permet de faire plier légèrement l'ampli de puissance (voir notice de l'Atma). A noter cependant qu'il demande à être joué à un volume un peu poussé pour donner le meilleur de lui-même (comme le mode plexi de l'XTC), plus que le clair du canal clean qui supporte mieux les volumes faibles.
* En mode 70, le gain augmente, le grain est différent. C'est plus râpeux, avec davantage d'harmoniques. Whole Lotta Love, Smoke on the Water, Highway to Hell, Shadow Play... c'est le mode des rockeurs. C'est sublime pour qui aime ce type de sonorité.
* Le mode 80 est plus compressé, plus moderne, plus lisse et plus saturé, c'est un peu moins mon truc. Il est très bien pour du Guns and Roses par exemple. La résonance est excellente, les harmoniques jaillissent sans problème.

Vu la grande diversité des sons, il n'est pas facile de trouver un hp qui passe partout. Le V30 lui va moyennement, le G12M manque de je ne sais quoi, le G12H30 sonne bien (l'ampli est conçu pour), le Wizard est très bien en disto mais pêche en son clair. C'est avec le Classic Lead que j'obtiens les meilleurs résultats à mon goût.

Le réglage moderne-vintage joue sur le redressement, à lampe ou non. En moderne, c'est un poil moins fort, avec moins de basses et c'est un poil moins "boueux". Je préfère en vintage.

L'atténuateur de puissance est très efficace. On est loin du 15/7w du Tiny Terror qui assombrit le son et produit une baisse de volume à peine audible. Le Bogner est incroyablement plus efficace, même si le niveau d'atténuation le plus faible (1w) impose quelques sacrifices sur la qualité sonore. Ca permet néanmoins de jouer tard quand bébé dort ou de faire cruncher l'ampli de puissance et ça reste plus sympa qu'un Pod. En 5 w, le son est plus clair, plus vivant et déjà TRES fort. L'Atma produit alors un volume sonore bien supérieur à celui d'autres 5w que je possède (Epiphone Valve Junior, Marshall Class 5, Garen Tremolo). C'est peut être du à la dynamique de l'ampli. Pour qui ne joue qu'en distorsion, aucun souci sur scène avec cette puissance. En 18 w, le volume augmente encore un bon coup et on a plus l'impression d'être sur un 30 w. Çà cogne dur et on comprend l'importance de l'atténuateur, d'autant que les potentiomètres de volume ne sont pas très progressifs, le volume apparait d'un coup, un peu comme sur la plupart des 7ender. La chose m'a étonné car d'ordinaire, les volumes sont très linéaires chez Bogner. Il doit y avoir une raison, car je ne pense pas que le Reinhold ait fait ça juste pour le plaisir d'ajouter un atténuateur.

Au rang des (petits) regrets, il est dommage que l'ampli n'a pas de stand by. Techniquement ça ne sert à rien avec la lampe de redressement, mais c'est quand même pratique ! J'aurais aussi aimé avoir un inter 60-70-80 pour chacun des deux canaux saturés, mais je pense que c'était impossible, car il se s'agit pas de canaux parfaitement distincts puisqu'ils ont un gain en commun. Vu la taille de l'engin (à peine plus gros qu'un Orange Tiny Terror), on ne peut de toute manière pas tout avoir non plus. Je regrette enfin qu'on ne puisse pas changer le canal saturé (passer du canal Crunch au Solo) quand on est en son clair. Ca reste du détail.

Esthétiquement, ce n'est pas le plus beau Bogner. Il est plus attirant avec un coque type mini XTC à mon sens. Les loupiottes font un peu "sapin de Noël", mais finalement, c'est bien utile.

Au final, je suis conquis, car l'ampli résout la quadrature du cercle : léger, polyvalent, avec un très bon son, exploitable partout, de la chambre à la scène,une connectique complète (sans être une usine à gaz non plus à la Mesa, avec des inter qu'on n'utilise pas et qui ne demandent qu'à tomber en panne). J'ai un peu l'impression d'avoir un ampli à modélisation, mais avec le son, la dynamique des lampes, sans faire de concession sur la qualité sonore et le plaisir de jeu. Je retrouve un peu dans le même boitier mon Dupont Jazz 2, mon Marshall 2061 x, mon 7ender 57 et d'autres encore. Si je ne devais garder qu'un amplificateur, ce serait celui-ci, rien que pour le plaisir de voir la tête des auditeurs quand ils découvrent les sons beaux et puissants qui sortent de cette petite boîte. La qualité de fabrication semble au rendez-vous, mais je verrai à la longue. La boucle joue parfaitement son rôle, elle n'altère pas le son. L'Atma est cathode bias, donc pas besoin de régler la polarisation quand on change les lampes de l'étage de puissance. En plus, le capot est vite enlever, grâce aux vis latérales. C'est un ampli qui n'a aucun défaut majeur. On peut enfin acheter un grille pain sans faire de concession sur le son ou le nombre de canal.

Bien sûr, c'est un ampli de caractère et il ne plaira pas à tous (c'est plaire à n'importe qui !), il s'adresse à des musiciens qui jouent du blues, du rock, de la folk (voire du jazz, du bluegrass, etc). Pour les sons métal modernes et creusés, il convient d'oublier, le Bogner n'est pas fait pour, il ne sort que des bons sons !