On refait le patch #3

Test vidéo de Leap Motion / GECO et Hot Hand USB de Source Audio

Dans cette troisième édition de « On refait le patch », Red Led accueille Nantho afin de tester deux contrôleurs permettant de détecter les mouvements : le Leap Motion associé au logiciel GECO et le Hot Hand USB de Source Audio.

 

Leap Motion / GECO

Le Leap Motion est un petit boîtier USB permettant de détecter les mouvements et/ou la position de vos mains afin d'interagir avec votre ordinateur. Bien qu'il ne soit pas spécialement prévu pour la MAO à la base, un musicien/programmeur a eu l'excellente idée de développer un logiciel permettant de convertir en MIDI les gestes captés par le Leap Motion. C'est ainsi qu'est né GECO, un soft qui pourrait bien changer à jamais votre façon d'interagir avec vos instruments virtuels…

  • Facilité de prise en main
  • Pilote jusqu'à 40 paramètres !
  • Protocoles MIDI (7 et 14-bit), OSC et CopperLan
  • Possibilité de piloter des appareils hardware compatibles MIDI
  • Expressivité impressionnante
  • Sensation de toucher le son
  • Précis
  • Innovant
  • Donne une nouvelle dimension aux prestations Live
  • Développeur à l'écoute et nouvelles fonctionnalités à venir
  • Sensible à la luminosité ambiante (dû au Leap Motion)
  • Gourmandise en CPU de l'interface "Live View"
  • Obligation de passer par la souris pour changer de preset
  • Attention à la fatigue des bras…

Hot Hand USB

Dans le même ordre d'idée, le Hot Hand USB de Source Audio est un contrôleur MIDI sortant des sentiers battus. Il prend la forme d'une bague équipée d'un accéléromètre et s'accompagne d'une clé USB qui transmettra à votre ordinateur les données envoyées par la bague afin de les convertir en MIDI.

  • Sans fil avec une très grande portée
  • 128 mémoires internes
  • Changement de presets via MIDI
  • Fun
  • Impact CPU faible
  • Possibilité d'accrocher la bague à n'importe quoi
  • Jusqu'à 4 bagues par récepteur
  • Autonomie de 6 heures, recharge en 1h30
  • Effet garanti en Live
  • Seulement 3 axes
  • Prise en main pas évidente
  • Latence due au principe de l'accéléromètre
  • Les mouvements se "polluent" l'un l'autre
  • Nécessite un long travail de configuration
  • Modes "Trigger" inefficaces
  • Pas d'OSC, ni CopperLan