close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Samplers et lecteurs d'échantillons virtuels
Matériel Samplers et lecteurs d'échantillons virtuels {{currentManName}}swap_horiz Native Instrumentsswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Difficilement contournable - Avis Native Instruments Kontakt 5

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Les débutants
Je l'utilise autant sur windows que sur mac, sur Cubase8, Sonar, Logiciel MPC, LIVE...
Autant pour des musiques électroniques que pour des projets divers, des courts métrages.
Pas vraiment Gourmand, si on n'utilise pas une instance par instrument bien sûr.

Le service center de NI est plutôt souple.

Sa prise en mains n'est pas immédiate, il faut un temps d'adaptation, autant pour bidouiller, créer des patchs, j'en arrive personnellement à plus de 2000, et j'ai pas énormément bossé dessus ( presque jamais en 2 ans ), mais cela suffit à combler mes besoins.

Programmation pas des plus claires, il faut rentrer dans le script pour vraiment personnaliser un instrument.
Les outils disponibles sont suffisants, et en nombre aussi.
On a toute sorte de filtres disponibles, des Eqs 2 et 3 bandes un peu pâlots, des simulations d'amplis, des formants, Chorus, Flangers, simples Delays, Reverbes simples ou à convolution. L'utilisation des delays complexes nécéssite d'empiler plusieurs delays, mais on dispose quand même de 8 blocs d'inserts, 8 sends et 8 groups... donc çà devrait suffire.

L'éditeur de samples est très correct, on a le minimum vital. Le mapping est, comment dire, simplifié pour les importations ( dépots de samples à la volée au fichier ou par groupe de fichiers ) Kontakt propose l'empilement du groupe, soit par couche de vélocité, soit par note, çà peut faire gagner un peu de temps.

Par contre, l'édition du mapping elle même est, je pense, à revoir.
L'édition devient laborieuse dès que l'on dispose de samples en grande quantité. J'ai des patchs avec 1500 samples et là c'est la cata à programmer, pas de plantages, non, mais disposer ses samples à la souris est vraiment une galère.
Il faut une loupe ( ou un écran cathodique ). ;)
J'ai conçu un marimba avec plus de 1000 samples, et franchement çà me donne pas vraiment envie de mapper sur kontakt, même sur un sampler Emu, c'est plus rapide.

Ceci dit, concevoir des sons relativement complexes ou des kits rythmiques ( un bonheur ) est tout à fait faisable.

Les sons disponibles sont là, en nombre et de bonne voir très bonne qualité.
Ils ne sont pas si nombreux que çà, mais la multitude de concepteurs sur ce Plug comblera la lacune sans problème. Les kits sont pas mal, mais peu nombreux, et pas d'une originalité délirante ( Battery fait mieux évidemment ).
On a cependant un panel bien équilibré, mais il faut jouer sur les effets dispos, les simulateurs d'amplis, et autres outils pour pouvoir utiliser les mêmes sons de basses ou de guitares, par exemple.
Cependant on a pas mal de leads et de pads, qui permettent d'arriver à pas mal de résultats avec les traitements intégrés et créer les siens reste tout de même très simple.

J'apprécie : les outils disponibles pour un sampler - l'édition pour un mapping "facile" - les filtres, simples à plutôt complexes, - les simulateurs d'amplis, qui rappellent que l'on peut éditer ses propres guitares et autres instruments - La réverbe à convolution, très variée et aussi éditable. Le son.

J'apprécie moins : L'édition du mapping quand on utilise un gros nombre de samples.
Les Eqs, moins variés que les filtres. Le peu de basses dans les patchs Kontatk.
Certains outils manquent à l'appel dans l'éditeur de samples.

Alors non je ne regrette pas ce choix, et je garde mon intention d'exprimer si je regrette ou non ce choix.:bravo: