close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Micros statiques à tube à large membrane
Matériel Micros statiques à tube à large membrane {{currentManName}}swap_horiz Eagletoneswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

UN MICRO A LAMPE 9 DIRECTIVITES POUR MOINS DE 150E - Avis Eagletone CM90

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Tout public
Utilisé sur tout types de sources: voix parlée, rapée, chantée, guitares, flutes, percus etc

Couplé à préamplis transistor et lampe et convertisseur Audient ID22.
Bien que je n'aime pas les clichés, je l'associe souvent à un préampli transistor transparent (spl ou audient) plutôt qu'à des preamp colorés (art, joemeek). Le micro à lampe à un tel caractère que je n'ai pas jugé utile d'en rajouter.

Le micro est livré dans une mallette en fer, robuste. Il y a même un cadenas à code! Quand on ouvre, tout est calfeutré dans une mousse anthracite, on découvre alors la suspension, le câble XLR7 de 10 mètres, l'alimentation, ainsi que le micro blotti dans une trousse en simili cuir

Donc résumons: un micro à lampe, 9 directivités, d'aspect classe et robuste, livré dans une mallette avec câble et suspension pour 139 euros… j'ai déjà vu des câbles seuls couter plus cher que ça!!!

A l'instar de sa finition extérieure, il en est tout autre de l'intérieur. En ouvrant la bête, on revient à la réalité: les soudures sont moches, les composants ne font pas rêver et SURTOUT: il y a un énorme tas de fils en haut du micro, tous entremêlés: les sorties de capsule croisent la haute tension, l'alim des filaments, le signal post amplification… bref tout le monde se côtoie. La lampe (12A7x) quant à elle, repose sur le dos du circuit imprimé, protégé par quelques fils, légèrement entravés par la chaleur. Au niveau du transfo de sortie, qui a le mérite d'être enfermé dans une cloche de mu-métal, il y a une panoplie de fils qui entrent et sortent de cette cloche, se heurtant une nouvelle fois à la lampe… bref on redescend sur terre

Le son obtenu est incontestablement un chaud et ciselé. Exactement ce que l'on attend d'un micro à lampe. On retrouve typiquement l'exactitude d'un condensateur, l'embellissement d'un large membrane, et l'ajout d'harmoniques de la lampe. Bref le son qu'on attend d'un micro à lampe.
J'étais tellement emballé, que j'en ai acheté un second, d'occasion pour 70 euros.
Ces micros m'ont en réalité servi à étudier les circuits et tester les meilleurs designs.

Après avoir changé la capsule, les condensateurs sur le trajet du signal et la lampe (12ax7 remplacée par 12ay7), on se rend compte de la différence. Le micro d'origine, bien que flatteur, manque cruellement de définition dans tout le milieu du spectre. De plus, les transitoires sont un peu "molles"

J'ai par la suite complètement modifié les micros et leur alim. Il s'agit en réalité du schéma que l'apex 460, en bien moins cher. Placer la lampe tout de suite après la capsule permet de rétrécir la taille du micro, et d'éviter que la partie haute impédance traverse toute la longueur du micro pour atteindre la grille du premier étage de lampe. En contre-partie, la lampe repose sur le circuit et les fils, et c'est un vrai bazar qui témoigne d'une construction peu sérieuse.

Tous ces soucis de conception ont été corrigés, mais finalement, n'apportent pas tant que ça comparativement aux changements de capsule, lampe, condensateurs. Le signal bruit est meilleur de quelques petits dBs… sans plus. Le bruit a été réellement amoindri lorsque la régulation de la haute tension (diodes zener) dans l'alimentation a été supprimée. Je trouve ça surprenant de choisir de réguler la ht au vu des résultats que j'ai obtenus. Pour des ampli de puissance ok, mais là…


J'ai obtenu les meilleurs résultats sur des voix, parlées ou chantées. En prise rapprochée ou semi rapprochée (10 à 30 cms), on obtient ce son si épais, plein de caractère et de relief, et si précis à la fois, qui a lui seul justifie l'achat d'un micro à lampe. Ce son est inimitable. A part ça, il s'en sort très bien sur tout types de sources, comparablement à tout condensateur large membrane de qualité.
Il encaisse très bien les fortes pressions acoustiques; aucun problèmes sur tout type de percussion.

Par contre… niveau directivités c'est anecdotique. De base, la backplate est polarisée à 70v , la membrane arrière est à 50v en directivité en 8... ceci est dû à une erreur de valeur de résistance dans l'alim… tant qu'on est dans la technique, c'est étrange d'avoir choisi un transfo de sortie 10:1 étant donné qu'on est dans un "cathode follower", dont l'impédance de sortie est environs de 600 ohms à 1.5Kohms. Le transfo d'origine est bon et ne dégrade pas le son, mais il aurait été plus simple d'implanter un 5:1 en lieu et place. En plus, le niveau de sortie aurait doublé (mais pas le rapport signal bruit). Rien de rédhibitoire car la sensibilité d'origine est satisfaisante.

En conclusion: je recommanderais ce micro à tout chanteur débutant en home studio, ou en voix off amateur.
En parallèle, je suis convaincu que l'on peut obtenir d'excellents enregistrements en studio avec le CM90
Mais selon moi, ce micro trouve TOUT son intérêt en terme de modification: remplacer les condensateurs, la capsule et la lampe vous permettra d'avoir un EXCELLENT micro, pour le prix d'un apex 460 (350 euros)

S'acquitter des problèmes de conception, alim, transfo, condensateurs HF, fils, mécanique vous permettra de passer un cap de plus et de jouer dans la cour des grands pour moins de 500 euros.




photo photo photo photo photo