close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Simulateurs d'ampli/baffle logiciels pour guitare/basse
Matériel Simulateurs d'ampli/baffle logiciels pour guitare/basse {{currentManName}}swap_horiz IK Multimediaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de l'IK Multimedia Amplitube 4

Entre quatre yeux…
Depuis le début de la MAO, la simulation d’ampli guitare/basse est un grand classique de l’audio virtuel.

S’il faut bien avouer que les premiers balbutiements dans le genre n’étaient pas franchement convaincants, force est de constater qu’à la faveur des progrès technologiques, cet état de fait n’est plus une fatalité. En effet, ces dernières années ont vu éclore de nombreux plug-ins capables de tromper l’oreille de plus d’un guitariste et/ou ingénieur du son, d’autant plus lorsque le rendu est considéré au cœur d’un titre mixé. Et je ne vous parle même pas de l’auditeur lambda qui se retrouve benoîtement mystifié face à ce type de subterfuge. Bref, le marché de l’ampli guitare logiciel a bien évolué et j’aime à croire que c’est notamment grâce à l’émergence de « petits développeurs passionnés » qui ont su donner du grain à moudre aux ténors du milieu. Si certains mastodontes tardent à réagir (à quand un nouveau Guitar Rig monsieur Native Instruments ?), d’autres ne comptent pas se laisser grignoter des parts de marché sans sortir les griffes… Ce qui nous amène donc au sujet du jour : Amplitube quatrième génération, ou la réponse d’IK Multimedia.

Mise au point…

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il me semble qu’une petite mise au point sur le modèle économique d’Amplitube s’impose. Entre la version 3 et la version 4, l’éditeur italien n’est pas resté totalement les bras croisés. Outre la sortie plus ou moins régulière de nouvelles modélisations, le plus gros changement tient en la naissance du Custom Shop en 2011. Cette boutique virtuelle permet aux utilisateurs de se constituer une collection d’amplis/pédales/etc. à la carte, ce qui est somme toute une très bonne chose. Seulement voilà, avec la sortie de cette quatrième mouture, pas mal de clients actuels ou potentiels se retrouvent perdus lorsqu’il s’agit de savoir à quoi ils auront exactement droit comme « matos ». Pour clarifier les choses, voici un petit topo de ce que vous obtiendrez en achetant la version 4 de base :

  • Si vous possédez Amplitube 3, vous conserverez toutes les anciennes modélisations et vous bénéficierez de la nouvelle collection d’ampli « Classic British Amps » inspirée de modèles Marshall ainsi que des nouveautés de la section « 3D Cab Room », du nouvel accordeur, de la pédale « Acoustic Sim », de la boucle d’effets, de la possibilité d’utiliser les racks en tant que pédale et les pédales en guise de rack, de l’enregistreur 8 pistes et du Looper 4 pistes. 
  • Si vous avez acheté des modélisations via le Custom Shop, vous retrouverez bien entendu ces dernières avec en sus les nouveautés décrites ci-dessus.
  • Si vous êtes un client tout frais, vous aurez droit aux nouveautés déjà citées ainsi qu’à quelques vieux modèles d’amplis, pédales, etc., mais en aucun cas à tout le matériel virtuel de la version 3. Libre à vous de compléter alors votre collection en passant par le Custom Shop ou d’acheter la version Amplitube Deluxe qui comprend un peu plus de matos, mais bien entendu pas les modèles dernier cri pour lesquels il faudra repasser à la caisse.
IK Multimedia AmpliTube 4

J’ose espérer que ce résumé de la situation saura vous aider au moment de faire votre choix. Ceci étant, ce changement de paradigme de la part d’IK soulève à mes yeux quelques questions. Tout d’abord, est-il pertinent d’acheter Amplitube 4 en guise de premier et unique ampli guitare virtuel ? Si vous êtes un fan absolu du son des « Classic British Amps », pourquoi pas. En revanche, sachez que les autres modèles inclus de base sont tout de même un poil vieillots et qu’il vous faudra certainement lâcher quelques deniers de plus pour élargir vos horizons sonores. Bref, si Amplitube 3 était à l’époque une bonne solution généraliste pour qui souhaitait s’équiper d’un premier ampli virtuel, ce n’est pas vraiment le cas ici.

Ensuite, ce défaut d’exhaustivité n’empêche pas le plug-in de vous proposer l’ensemble des présets qui nécessitent 9 fois sur 10 un équipement additionnel… Surgit alors une horripilante fenêtre « Preset Warning » informant de la nécessité de passer par le Custom Shop. Pas très élégant comme procédé.

Bref, ce nouveau modèle économique implique certaines choses auxquelles l’utilisateur adhèrera ou pas. À tire personnel, j’hésite encore…

Questions pratiques

Éliminons à présent quelques considérations d’ordres techniques. Amplitube 4 est disponible pour Mac et PC aux formats AU, VST 2 & 3, AAX et ainsi qu’en version Standalone. Attention, il est uniquement compatible avec les systèmes 64-bit. Une fois le programme d’installation téléchargé depuis l’espace utilisateur du site de l’éditeur, il suffit d’à peine une minute pour installer et enregistrer le logiciel. Notez que l’autorisation passe par le soft maison « Authorization Manager », mais qu’il est possible de s’enregistrer hors-ligne. Cependant, une connexion internet est absolument nécessaire pour essayer, voire acheter des modélisations supplémentaires via le Custom Shop.

IK Multimedia AmpliTube 4

À l’ouverture, les utilisateurs des versions précédentes ne seront pas dépaysés. Bien que remise au goût du jour, l’interface graphique reste sensiblement la même et l’on s’y retrouve donc très vite. Deux bémols cependant. Premièrement, la fenêtre n’est toujours pas redimensionnable, ce qui, de nos jours, ne me semble pourtant pas être une exigence malvenue. Ainsi, sur ma station fixe avec un bel écran 34 pouces, l’interface me paraît trop petite, alors que sur le 13 pouces de mon portable, cette dernière est un peu envahissante.

Deuxièmement, les nouveaux utilisateurs n’étant pas familiers avec la gamme Amplitube devront se rabattre sur le manuel des versions précédentes, car pour l’instant, aucune trace d’un quelconque PDF explicatif pour ce nouveau millésime.

Concernant la consommation en ressources, une instance du plug-in utilise entre 0.90 et 1.50 % sur ma machine de guerre (Mac Pro fin 2013 Hexacœurs Xeon 3,5 GHz). D’autre part, à préset identique, sachez que la version 4 consume environ 10 % de plus que la version précédente, certainement à cause de la nouvelle section « 3D Cab Room ». Bref, IK n’a pas fait dans l’économie, mais cela reste raisonnable pour peu que votre bécane ne soit pas trop ancienne. Par contre, là où je m’attendais à mieux, c’est au niveau de la latence. Amplitube induit toujours un décalage égal à la taille de votre buffer alors que certains concurrents ont su éradiquer ce sujet. Si votre couple ordinateur/interface audio tient la route, rien de rédhibitoire pour jouer en pseudo temps réel, mais c’est quand même décevant.

Bien, passons maintenant à la section la plus intéressante de ce banc d’essai, celle qui présente les exemples sonores.

IK Slabarak ?

Commençons par la nouvelle pédale Acoustic Sim censée transformer votre guitare électrique en guitare acoustique.

01 Acoustic dry
00:0000:43
  • 01 Acoustic dry 00:43
  • 02 Acoustic wet 00:43
  • 03 Acoustic wet verb 00:43
IK Multimedia AmpliTube 4

Le premier extrait se résume à la source à l’état brut, à savoir le son direct de ma Telecaster. Le deuxième illustre ce que j’ai pu obtenir de mieux avec cette fameuse pédale… Pour le troisième, j’ai ajouté une réverbération histoire d’arrondir les angles, mais ce n’est pas encore ça. Disons que bien en fond de mix, cela pourra éventuellement passer, mais ce n’est pas ce que j’appellerais une franche réussite.

Essayons maintenant la nouvelle fonction de boucle d’effet.

04 Arp Stomp
00:0000:44
  • 04 Arp Stomp 00:44
  • 05 Arp Stomp Loop 00:44

Ici, j’utilise le nouvel ampli Brit Silver basé sur le modèle Marshall Silver Jubilee avec d’abord la pédale « Tape Echo » à sa place ordinaire, puis dans la boucle d’effet. Le résultat est conforme aux attentes avec un delay plus « clair » lors de l’utilisation au sein de la boucle. Mine de rien, cette fonction est vraiment bienvenue puisqu’elle ouvre une nouvelle palette d’utilisations et rapproche encore un peu plus Amplitube des possibilités offertes par les plus grands amplis hardwares.

IK Multimedia AmpliTube 4

Voyons à présent la partie « CAB ». IK Multimedia a intégré pas mal de nouveautés dans cette section, à commencer par la possibilité de changer les CAB mais également les HPs qui équipent les modèles 12", et ce, de façon individuelle. Avec pas moins de 29 haut-parleurs livrés en standard, cela laisse de quoi voir venir, sans parler des autres modèles disponibles dans le Custom Shop. Et si vous rajoutez à ça le placement quasiment libre de 2 micros devant les gamelles, avec choix entre plusieurs micros bien entendu, il y aurait presque de quoi avoir le vertige. Pour les trois extraits suivants, j’ai utilisé le nouvel ampli Red Pig (Marshall Major) avec à chaque fois les mêmes réglages, les seules choses qui changent sont les HPs et les micros. Pas mal, non ?

06 HP 01
00:0000:21
  • 06 HP 01 00:21
  • 07 HP 02 00:21
  • 08 HP 03 00:21

Et cette section « CAB » ne s’en tient pas là. Elle intègre désormais une petite table de mixage permettant de doser le niveau et le panoramique de chacun des micros, d’inverser leur polarité, de les mettre en solo ou en mute, et de rajouter le signal ambiant capté par une paire de micros située dans la « pièce virtuelle » où se déroule la prise. Voici d’ailleurs des exemples mettant en avant le son de ces pièces virtuelles. Notez que l’ampli utilisé est le nouveau modèle Brit Valve-Pre basé sur le Marshall JMP-1.

09 Ambi dry
00:0000:43
  • 09 Ambi dry 00:43
  • 10 Ambi Big Live Room 00:43
  • 11 Ambi Booth 00:43
  • 12 Ambi Garage 00:43
  • 13 Ambi Studio A 00:43
  • 14 Ambi Studio B 00:43
  • 15 Ambi Venue 00:43

Comme vous pouvez le constater, cette section « CAB » est extrêmement puissante en termes de sculpture sonore. Cependant, elle n’est pas exempte de défauts. Tout d’abord au niveau ergonomie du changement des HP. Il aurait été utile de pouvoir changer plusieurs HP en une seule fois. Il n’y a pas non plus moyen de revenir en un clic au HP original, ce qui aurait été pratique. D’autre part, étant donné l’impact sonore global de cette section, une fonction de comparaison A/B faciliterait grandement la vie.

IK Multimedia AmpliTube 4

Concernant le placement « libre » des micros devant les enceintes, il y a là encore des choses à redire à mon sens. Par exemple, l’éditeur n’a pas prévu de placement derrière l’enceinte, ce qui est pourtant une pratique courante en studio d’enregistrement. Le placement hors axe n’est également pas de la partie. Enfin si, il y a bien le modèle « Double Dynamic 57 » qui combine deux versions virtuelles du SM 57, l’un dans l’axe et l’autre à 45°, mais c’est tout de même un peu léger. Enfin, ne boudons pas notre plaisir, cette nouvelle mouture de la section « CAB » est déjà diablement plus puissante que l’ancienne.

Les exemples précédents utilisaient trois des cinq amplis de la nouvelle collection « British » basée sur des modèles Marshall. Pour compléter le tableau, voici deux extraits utilisant respectivement les modélisations inspirées des JCM 800 et JCM 900.

16 JCM800
00:0000:10
  • 16 JCM800 00:10
  • 17 JCM900 00:10

Comme vous devez vous en douter, chaque ingénieur du son, aussi compétent soit-il, a des styles musicaux de prédilection en regard de ses goûts personnels. Or, il se trouve que lorsque l’on tape dans le Metal, Hi Gain et consorts, votre serviteur est tout bonnement aux fraises. Cependant, afin d’être le plus exhaustif possible, voici des extraits utilisant des présets du genre pour les cinq nouveaux amplis. Vous remarquerez que la nomenclature indique clairement à chaque fois la guitare, le micro et l’ampli virtuel utilisés. Honnêtement, je ne sais qu’en penser tant ce type de son m’est étranger… Si quelqu’un pouvait éclairer ma lanterne dans les commentaires, je lui en serais éternellement reconnaissant !

01 HG Ibanez Bridge 800 1
00:0000:18
  • 01 HG Ibanez Bridge 800 1 00:18
  • 02 HG Ibanez Neck 800 1 00:18
  • 03 HG LesPaul Bridge 800 1 00:19
  • 04 HG LesPaul Neck 800 1 00:20
  • 05 HG Ibanez Bridge 800 2 00:18
  • 06 HG Ibanez Neck 800 2 00:18
  • 07 HG LesPaul Bridge 800 2 00:19
  • 08 HG LesPaul Neck 800 2 00:20
  • 09 HG Ibanez Bridge 900 1 00:18
  • 10 HG Ibanez Neck 900 1 00:18
  • 11 HG LesPaul Bridge 900 1 00:19
  • 12 HG LesPaul Neck 900 1 00:20
  • 13 HG Ibanez Bridge 900 2 00:18
  • 14 HG Ibanez Neck 900 2 00:18
  • 15 HG LesPaul Bridge 900 2 00:19
  • 16 HG LesPaul Neck 900 2 00:20
  • 17 HG Ibanez Bridge Silver 1 00:18
  • 18 HG Ibanez Neck Silver 1 00:18
  • 19 HG LesPaul Bridge Silver 1 00:19
  • 20 HG LesPaul Neck Silver 1 00:20
  • 21 HG Ibanez Bridge Silver 2 00:18
  • 22 HG Ibanez Neck Silver 2 00:18
  • 23 HG LesPaul Bridge Silver 2 00:19
  • 24 HG LesPaul Neck Silver 2 00:20
  • 25 HG Ibanez Bridge Valve 1 00:18
  • 26 HG Ibanez Neck Valve 1 00:18
  • 27 HG LesPaul Bridge Valve 1 00:19
  • 28 HG LesPaul Neck Valve 1 00:20
  • 29 HG Ibanez Bridge Valve 2 00:18
  • 30 HG Ibanez Neck Valve 2 00:18
  • 31 HG LesPaul Bridge Valve 2 00:19
  • 32 HG LesPaul Neck Valve 2 00:20
  • 33 HG Ibanez Bridge Red 1 00:18
  • 34 HG Ibanez Neck Red 1 00:18
  • 35 HG LesPaul Bridge Red 1 00:19
  • 36 HG LesPaul Neck Red 1 00:20
  • 37 HG Ibanez Bridge Red 2 00:18
  • 38 HG Ibanez Neck Red 2 00:18
  • 39 HG LesPaul Bridge Red 2 00:19
  • 40 HG LesPaul Neck Red 2 00:20
IK Multimedia AmpliTube 4

Je sais bien que ces samples sont un peu légers pour que vous puissiez vous faire une opinion tranchée sur ces nouveaux amplis. Mais croyez-moi sur parole, en tant que grand fan de Marshall, je dois bien avouer que ces derniers sont très loin d’être ridicules. L’éditeur italien a vraiment fait du bon boulot, ce qui donne forcément envie de jeter une oreille aux autres amplis disponibles au travers du Custom Shop… Si vous êtes sujet au GAS, il vous sera certainement très difficile de résister.

Pour vous consoler, IK vous fournit péniblement quelques modélisations légèrement vieillottes en sus. Il faut regarder le bon côté des choses, toutes surannées soient-elles, ces modélisations bénéficient tout de même de la nouvelle section « CAB », ce qui améliore quelque peu le rendu. J’en veux pour preuve les deux extraits suivants : même préset issu d’un modèle vieillissant, l’un sous Amplitube 3, l’autre avec la version 4.

18 Blue 3
00:0000:35
  • 18 Blue 3 00:35
  • 19 Blue 4 00:35

Sans totalement transfigurer la pâte sonore, il faut reconnaître que la quatrième mouture apporte une certaine assise ainsi qu’un subtil supplément de vivacité dynamique rendant le résultat beaucoup plus réaliste et agréable.

IK Multimedia AmpliTube 4

Terminons ce tour d’horizon des nouveautés de ce plug-in par quelques remarques ne nécessitant pas d’exemple sonore. La première concerne le nouvel accordeur intégré. Baptisé Ultra Tuner, ce dernier est extrêmement simple d’usage et diablement précis. De plus, il propose des options permettant de non seulement régler la note de référence, mais également une éventuelle transposition (pratique lors de l’utilisation d’un capodastre) ainsi que le tempérament. Certes, ces fonctions ne serviront pas tous les jours, mais qui peut le plus ?

La seconde remarque est beaucoup moins sympathique et concerne les grands oubliés de cette version 4 : les bassistes. Amoureux de la quatre cordes, je suis aux regrets de vous apprendre que le nouveau millésime d’Amplitube ne vous apportera pas grand-chose à vous mettre sous la dent… Aucun nouvel ampli basse à l’horizon, vous allez devoir vous contenter de faire mumuse avec la section « CAB ». Dommage…

Un mot sur le contrôle de la bête via MIDI. Rien n’a évolué de ce côté-là. Cependant, tout ce qu’il était possible de faire avec la précédente version est toujours d’actualité. Pourquoi prendre la peine de mentionner cela ? Tout simplement parce que certains concurrents font parfois l’impasse sur le pilotage MIDI alors qu’il s’agît à mon humble avis de quelque chose d’essentiel pour ce genre de produit. Bref, c’était déjà un bon point pour IK et ça l’est donc toujours.

En parlant de concurrence, j’ai un dernier lièvre à soulever. Pourquoi diable Amplitube n’intégrerait-il pas une fonction de clonage d’ampli comme cela se fait de plus en plus ? L’éditeur aurait-il peur de mettre à mal son Custom Shop en développant cela ?

Plus ne m’est rien…

IK Multimedia AmpliTube 4

Avant de conclure ce banc d’essai, quelques mots en regard de la version Standalone. IK Multimedia a cru bon d’y intégrer un enregistreur 8 pistes. L’idée est de permettre d’enregistrer rapidement vos idées et/ou de pouvoir travailler certains passages d’un morceau à plus ou moins grande vitesse. Dans les faits, cet ersatz de DAW est bien loin d’être praticable. L’algorithme de Time Stretching est complètement à la ramasse, les options d’édition minimales incluses ne sont pas ergonomiques, et la rigidité de la grille non configurable avec son magnétisme non débrayable rendent vraiment l’utilisation douloureuse. Bref, je conseille à toutes personnes possédant un séquenceur audio digne de ce nom d’oublier cet enregistreur au profit de leur DAW de prédilection, c’est bien la seule façon de réellement gagner du temps tout en travaillant sérieusement dans de bonnes conditions.

L’éditeur a également souhaité inclure un mode Looper 4 pistes… Mais là encore, la réalisation laisse à désirer. Pour faire court, il n’y a aucune possibilité d’overdub, la longueur de la première boucle verrouille les autres à cette même durée, aucune trace non plus de fonctions sympathiques style Reverse, Half-speed, etc. Et comble du mauvais goût, le point de bouclage semble ne pas utiliser de crossfade, ce qui provoque un clip audible 9 fois sur 10. J’utilise des Loopers (hardware et software) depuis près de 20 ans et je vous assure que je n’ai jamais subi ce genre de problème à ce point. La question m’a tellement turlupiné que j’ai tout de même tenu à vérifier la chose en exportant un groupe de 4 boucles créées avec ce Looper, puis en les importants au sein de mon DAW, à savoir Reaper. Et là, miracle ! Sans avoir rien à faire, plus aucun clip au point de bouclage ! Pourquoi donc ? Et bien tout simplement parce que mon DAW applique systématiquement des fades miniatures en début et en fin des fichiers audio. Ce n’est tout de même pas sorcier monsieur IK, comment avez-vous pu laisser passer cela !

Amplitube digestif

Comme vous devez vous en douter, le bilan de ce test va être assez mitigé. D’un côté, il est indéniable que cette nouvelle mouture permet à Amplitube de rejoindre allègrement la concurrence d’un point de vue qualité sonore. La collection British est tout bonnement superbe, et la section « CAB » remise au goût du jour apporte une souplesse jubilatoire en termes de sculpture sonore.

Cependant, certains points viennent passablement noircir le tableau. Le nouveau modèle économique inhérent au Custom Shop transforme la version de base d’Amplitube en une solution beaucoup moins polyvalente qu’avant. Ainsi, pour avoir quelque chose de plus exhaustif, il faudra immanquablement repasser à la caisse. Si vous savez vous contrôler, le rapport qualité/prix peut éventuellement être avantageux, mais les personnes souffrant de collectionnite aigüe risquent fort de prendre cher avec cette politique. D’autant que le système de présets pousse lourdement à la consommation…

Parmi les autres points noirs, citons en vrac la pédale Acoustic Sim décevante, l’interface non redimensionnable, l’absence actuelle de manuel, la compensation de latence toujours nécessaire, le manque cruel d’un comparateur A/B, rien de neuf pour les bassistes, et encore quelques manques dans la section « CAB ». Enfin, il y a le fiasco du couple enregistreur/Looper… Honnêtement, plutôt que d’essayer d’accumuler des fonctions accessoires et, qui plus est, bancales comme celles-ci, ne vaudrait-il pas mieux que les Italiens se concentrent sur ce qu’ils savent faire ? Il y a tellement de choses qui seraient beaucoup plus pertinentes pour les clients cibles d’Amplitube…

Téléchargez les extraits sonores (format FLAC)

  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4
  • IK Multimedia AmpliTube 4

 

Notre avis :

Points forts

  • Qualité sonore de la collection British
  • Boucle d’effet
  • Section CAB puissante
  • Nouvel accordeur simple et précis
  • Pilotage MIDI
  • Installation et autorisation facile
  • Compatibilité Mac/PC complète…

Points faibles

  • … Mais 64-bit seulement
  • Pédale Acoustic Sim moyenne
  • Toujours pas de latence nulle
  • Pas de manuel pour l’instant
  • Interface non redimensionnable
  • Section CAB encore perfectible
  • Pas de comparaison A/B
  • Rien de neuf pour les bassistes
  • Version de base moins généraliste qu’avant
  • Le Custom Shop peut coûter cher à la longue
  • Pas de fonction de clonage d’ampli