close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs numériques
Matériel Claviers synthétiseurs numériques {{currentManName}}swap_horiz Yamahaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Avec les DX (et la FM) l'absence d'audace est toujours cause de déception ! - Avis Yamaha DX7

Rapport qualité/prix : Excellent Cible : Les utilisateurs avertis
Depuis sa sortie, le DX7 (et ses successeurs en FM algorithmique) offre un champ d'exploration incomparable, sauf à le mettre en face de gros analogiques.

Les sons d'usine sont aujourd'hui complètement nuls, et certains peuvent se demander pourquoi ils ont eu du succès. C'est simple : à cette époque l'analogique était généralement incapable de produire des sons avec des harmoniques distincts, alors que c'est le point fort de la FM. Depuis cette époque, il faut bien dire aussi que nous nous sommes tous habitués à une franche évolution de la qualité de la synthèse sonore.

L'interface du DX7 est rebutant. C'est indéniable. Soit on s'y met, et on finit par connaître par coeur l'organigramme, et alors là on devient très performant en rapidité d'édition d'un son, soit on utilise un éditeur, et là il n'y a plus de raison de se plaindre. Mais soyons clairs : encore aujourd'hui, quel fabricant oserait produire un synthé avec plus de 120 boutons sur la façade ??? Donc forcément, il y a des sous-menus, et oui ce n'est pas pratique, sauf si on "apprend" l'organisation interne, ce qui ne vient qu'en travaillant (eh oui...)

Et quand on sait par coeur l'organisation d'un DX7, à force de pratique, alors là je le dis tout net : c'est comme connaître un livre par coeur, on le feuillette (oui j'ose cette expression) vite et efficacement, au point qu'on devient 100% efficace directement sur le son lui-même.

Les "sons froids" : je m'étonne vraiment qu'aujourd'hui encore on puisse lire pareille affirmation ! On peut parfaitement faire des sons chauds sur un DX7. Seulement contrairement aux analogiques, il ne suffit pas, pour cela, de refermer un filtre passe-bas : en FM cela s'obtient par du travail.
Mieux encore : à ceux qui disent qu'on ne peut pas faire des sons analogiques avec la FM je réponds qu'on peut faire un signal dent-de-scie avec seulement 3 opérateurs et en 30 secondes, et qu'ensuite il faut 5 secondes pour le transformer en signal carré ! Qui cherche trouve, et qui ne cherche pas ne trouve rien. La FM, c'est comme ça.

Le DX7 n'a pas un bon rapport signal/bruit. Tout le monde parle du souffle en sortie. C'est vrai pour certains sons mais pas pour tous. Cette faiblesse du DX pourrait justifier sa côte invraisemblablement basse. Du coup, ça me paraît être une excellente occasion de s'offrir toute une gamme de sons qui ne seront pas que des caricatures de FM, pour peu que l'on cherche à sortir des sentiers battus. Ce n'est pas difficile, les ressources ne manquent pas sur le web, en particulier www.analog-fm-synth.fr

En guise d'exemple de la rondeur possible sur un DX7 1ère version, ce son de trompette classique qui vaut largement son équivalent analogique.