close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs numériques
Matériel Claviers synthétiseurs numériques {{currentManName}}swap_horiz Yamahaswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Un toucher piano mais aussi un synthé trés puissant ! - Avis Yamaha S90

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Pour quels styles de musique et dans quel contexte (studio, concert, etc.) utilisez-vous ce synthétiseur ?
Je fais partie d'un groupe tendance dominante rock prog et je cherchais un clavier 88 notes d'occasion à toucher lourd, mais qui ne soit pas seulement un piano numérique.
En effet, je ne voulais pas encore un clavier de plus sur scène (je me suis résolu il y a peu de temps à passer de 5 à seulement 2 synthés, ce n'est pas pour recommencer l'escalade !), il fallait donc que je trouve un engin très polyvalent, capable de reproduire d'assez près les sons d'un de mes 2 synthés actuels. D'après les avis que j'ai pu recueillir, le S90 semblait pouvoir répondre à mon besoin.

•Vous semble-t-il solide et bien fini ? Sa prise en main et son ergonomie sont-elles simples ? Qu’en est-il de la qualité de son clavier et de son toucher ?
Question solidité, c'est un tank ! La prise en main et l'ergonomie sont sans surprise, l'afficheur est grand et bien lisible, l'accès aux différentes mémoires est intuitif avec des boutons au toucher franc, des voyants LED indiquent lesquels sont activés. Concernant le clavier et son toucher, je ne suis pas pianiste, je n'ai donc pas un avis de spécialiste sur la question, mais il me convient tout à fait.

•Quel est votre avis sur le son de manière globale ? Que pensez-vous des sons d’usine ?
Les sons d'usine me semblent majoritairement bien faits concernant les pianos, orgues, cordes et ensembles de cuivre. Une grande partie utilise l'arpégiateur et le séquenceur pour la batterie (qui est d'ailleurs extrêmement crédible, c'est impressionnant), mais c'est sans intérêt pour ce qui me concerne car je n'emploie jamais les séquenceurs. Je ne suis pas allé explorer tous les sons d'usine, parce que je n'utilise que très rarement des sons d'usine sur un synthé quel qu'il soit, même s'ils constituent souvent une bonne base, on gagne toujours à les modifier et les mettre à son goût.
Ce qui m'intéresse, c'est de pouvoir créer mes propres sons.
Et pour ça, le S90 est une remarquable machine ! Pas moins de 4 oscillateurs avec chacun son géné d'enveloppe, ses filtres, son affectation à tout ou partie du clavier, à la vélocité, aux commandes externes... Il y a de quoi faire !
J'ai réussi à recréer assez facilement sur le S90 presque exactement tous les sons que j'utilise sur mon Korg X5D, souvent en mieux (c'est à dire encore plus près de ce que je voulais), parfois je suis un peu plus loin mais quand même très proche du résultat.
Comme tous les synthés utilisant des formes d'onde échantillonnées, il y a des caractéristiques propres à une marque ou à un modèle qu'on ne peut pas changer ; par exemple un saxo échantillonné chez Roland ne sonne pas comme un chez Yamaha... la palette de formes d'onde proposée par le S90 est énorme (1347), mais à mon goût il y a pléthore dans certains registres et trop peu dans d'autres ; j'ai regretté le choix réduit dans le registre des voix humaines. On a en revanche ce qu'il faut pour faire toutes sortes de pianos, de cordes, de gros sons type synthé analogique (sinus, dent de scie de plusieurs formats, carré avec ou sans PWM,...). A noter aussi la présence d'échantillons de sons type synthèse FM, pour moi qui ai longtemps utilisé un DX7, il y a moyen de refaire des sons du même type.

Comme le mode "Combi" de chez Korg, le S90 dispose d'un mode "Performance" (c'est l'équivalent). Le S90 est limité à 4 sons par performance contre 8 sons pour les combis du Korg X5D, mais avec 4 oscillateurs au lieu de 2 pour chaque son cela revient pratiquement au même.
Les effets sont corrects, les réverbs plutôt bonnes et les chorus moins chaleureux que ceux de chez Roland, mais c'est quand même bien sympa. Pour s'y retrouver, il y a une page d'écran qui indique clairement sous forme d'un schéma synoptique ce qui entre et sort de chaque effet et comment c'est dosé.

•Que pensez-vous des possibilités d’édition et de traitement ?

Au départ, je pensais que l'édition par les commandes et l'écran du synthé serait fastidieuse, j'ai donc cherché à utiliser l'éditeur "Voice Editor" pour PC. Malgré toutes les versions d'éditeur et de driver téléchargées et essayées, pas moyen de faire fonctionner... J'ai finalement trouvé la solution grâce à MIDIQUEST 11 qui dispose d'un éditeur qui sait gérer le S90 (à quelques petits bugs près, mais rien de grave).

Avec l'expérience, je me suis finalement rendu compte qu'il est assez facile d'utiliser les commandes et écran du synthé pour éditer les sons dés lors qu'on a bien en tête l'organisation interne du S90. Aujourd'hui, je crée mes sons la plupart du temps directement sans ordi, je me sers surtout de l'éditeur Midiquest pour sauvegarder mes banques de sons.

Le synthé propose 5 banques de 128 sons : tous les sons peuvent être édités mais un son modifié ne peut être sauvegardé que dans une seule banque (User). Bon, 128 mémoires perso, c'est quand même très bien.
Il propose également une banque de 128 "Performances" (combinaisons de sons) que l'on peut modifier et sauvegarder à volonté.
Enfin, il y a le mode "Master" qui permet d'aller chercher dans l'ordre du show les sons et performances dont on a besoin sans les déplacer dans leurs banques respectives. C'est très souple d'emploi, c'est l'équivalent du mode "Favoris" du Korg Kross 2. A l'époque où ce synthé est sorti, ce devait être inédit !

•Quelles sont les choses que vous appréciez le plus et le moins ?

Les + :
- un bon clavier 88 notes où l'on sent ce qu'on joue
- une puissance de synthèse des sons digne d'un synthé actuel (ne pas oublier qu'il n'a pas loin de 20 ans)
- une ergonomie logique et une gestion des banques de sons très souple pour la scène (mode Master).

Les - :

- ses 23 kg (mais on n'a rien sans rien)
- quelques manques dans les formes d'ondes proposées (pourtant, il y en a un sacré paquet, mais plus de la moitié pour les sons de batterie et percus)
- En mode portamento, un bug à signaler : lorsque le portamento est activé et que l'on joue legato 2 notes à la suite séparées par un intervalle important (plus d'une octave) la 2° note a son timbre modifié, comme si la fréquence de coupure des filtres ne suivait pas le changement de hauteur de note. Cette altération du timbre disparaît pour les notes suivantes non enchainées legato. Je précise que j'ai constaté l'anomalie même avec les filtres en position "thru". Je précise également que j'ai exactement le même bug sur le Korg Kross 2, la fonction "Portamento" sur un synthé polyphonique numérique doit être difficile à traiter par les ingénieurs qui conçoivent les machines !