close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Le MIDI pour les nuls

Hors sujet :

Ykar, un p'tit MP dans toi boi-boîte :-D

 

Citation de Will Zégal :
Citation :
Bref pour être intéressante une partition midi qui est "figée" doit inclure l'interprétation, et l'arrangement avec des quarts de soupirs des notes effleurées, des crescendo, et là, c'est une autre paire de manches ... Sinon, vous reproduirez une musique qui apparaîtra très "mécanique". même sur le plus moderne des synthétiseurs.

Je relève cette remarque qui semble une évidence pour les habitués, mais me semble intéressante à rappeler pour les débutants.
C'est d'ailleurs un piège auquel il faut faire attention quand on teste de sons.
Quand il s'agit d'imitation de sons d'instruments réels ou de samples d'instruments, on peut parfois avoir l'impression qu'ils sonnent mal alors que c'est juste parce qu'on le fait jouer par une "partition" MIDI qui est trop mécanique, et souvent à qui il manque les ornements spécifiques à l'instrument en question.
Fut-ce pour une simple guitare, outre les questions de dynamique et évidemment de groove, si on n'ajoute pas les bruits inhérents à l'instrument (frottement des doigts sur les cordes, par exemple), on perd beaucoup de réalisme. Et ce n'est pas forcément de la faute du son lui-même.

Idem pour les sons synthétiques : certains sont bons à une tessiture et pas à une autre, certains sont bons à forte dynamique et pas à faible ou l'inverse, certains sont intéressants en jouant sur leur dynamique, certains (notamment dans les sons de basse) ont une partie de leur intérêt dans l'attaque différente selon qu'on joue legato ou staccato.
De fait, même en maîtrisant l'écriture MIDI, rien ne remplace une vraie interprétation. N'hésitez pas à bosser votre clavier. :bravo:
Sans compter que, quand il faut programmer une ligne, c'est autrement plus rapide de la rentrer en la jouant avec un clavier maître qu'en la programmant pas à pas.
Se méfier aussi d'une quantization trop marquée. Si on n'est pas très doué au clavier, c'est logique d'utiliser la quantization pour avoir quelque chose de propre, mais à trop quantizer, on perd beaucoup de vie. Ne pas hésiter à utiliser les "groove quantize" quand on en dispose.



"Quantization" : gné ?


Je développe : le sujet c'est le midi pour les profanes (je préfère a "pour les nuls"), autant certaines choses paraissent évidentes (comme le fait que la programmation midi puisse s'avérer très mécanique et donc pas toujours musicale), mais la, vous êtes allé dans un niveau de technicité qui -a mon sens- dépasse les rudiments de midi. Bref, pour parler simple, vous m'avez largué. Pouvez vous éclairer ma lanterne sur la "quantization" ? Merci d'avance. Au passage chapi-chapo pour l'auteur de l'article, vraiment bien foutu !
Citation :
"Quantization" : gné ?
Fastoche ça :-D


Qu'est-ce que la quantification ?

Lorsqu'un interprète joue un morceau de musique sur un clavier, l'appui des notes et leur durée ne sont jamais parfaitement calés sur les temps, l'interprète étant 'humain' et donc imparfait.

L'option de quantification incluse dans le logiciel permet d'appliquer un recalage 'intelligent' aux notes sélectionnées. Les notes vont être modifiées en position et en durée pour aboutir à un résultat affichable, et éventuellement pour corriger les petites erreurs de l'interprète.

J'avais pas envie de tout écrire alors je te propose un lien :

https://fr.audiofanz…ier-le-midi-5864/
pour faire simple, la quantization est un recalage des notes sur les temps "justes".
Dans tes évènements MIDI, le premier temps de la première mesure est 1:01:000 (mesure:temps:tics).
Mettons que ton séquenceur soit réglé à 960 tics par temps. Si ta note doit faire un temps, elle doit donc théoriquement commenter à 1:01:000 et se terminer à 1:01:960

Mettons que tu aies joué ta note à 1:01:045 et qu'elle se termine à 1:01:897 (tu as attaqué trop tard et terminé trop tôt).
En quantifiant (l'affreux terme français pour "quantize"), le séquenceur va replacer la note à 1:01:000 et l'allonger jusqu'à se qu'elle se termine 1:01:960

Sauf que ça, ça donne un résultat très mécanique. Le groove musical consistant notamment à tourner autour du temps, pour qu'il y ait du groove, il est rare qu'il faille que les notes soient précisément sur le temps. On sait par exemple qu'un bassiste peut donner l'impression d'accélérer ou de ralentir un morceau selon qu'il joue en avant du temps ou au fond du temps.
C'est pour ça que les commande de quantization comportent généralement des paramètres de "dureté" et de "fenêtre" qui permettent de ne pas recaler trop précisément pour garder un peu de caractère humain.

La quantization permet également de jouer sur la dynamique. Ici aussi, il faut la plupart du temps éviter d'utiliser des réglages trop "durs".

Le "groove quantize" est une version évoluée de la quantization. Au lieu de caler bêtement les notes sur les divisions de temps et de niveler brutalement la dynamique, le recalage des notes et l'ajustement de la dynamique vont se faire en respectant un groove typique du style choisi. Dans ta commande "groove quantize", tu trouveras ainsi différents styles à appliquer. Les séquenceurs modernes permettent même d'extraire le groove d'une partie audio pour l'appliquer sur une phrase MIDI. Tu peux ainsi théoriquement récupérer le groove d'un Bootsy Collins pour l'appliquer à la basse MIDI de ton morceau funk ou Hip Hop :bravo:
merci a tous les deux, c'est tout de suite plus clair ;)

:bravo:

Sujets les plus actifs dans "Bien débuter"

Les dernières questions dans "Bien débuter"