close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Bien débuter
Matériel Bien débuter Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L’accompagnement du chanteur (1re partie)

Le guide de l’enregistrement - 87e partie
Aujourd’hui, nous allons voir comment accompagner au mieux votre chanteur à l’occasion d’une session de prise de voix. Notez que pour simplifier la rédaction de l’ensemble du chapitre consacré à l’enregistrement de la voix, le terme générique « chanteur » sera le seul utilisé, mais ce dernier fait bien entendu référence à tout donneur de voix (homme ou femme) et ce, qu’importe le style - chant, rap, slam, etc.

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Partie 2 : gérer l’ego démesuré de votre chanteur


• j’ai hâte •

Jonathan Lehman : +1

Perso je ne connais pas mieux

Puisque ça fait quelques temps que l'article est publié et que les commentaires n'arrivent pas en masse, je vais apporter un peu de contradiction.

Tout d'abord, je n'ai rien à redire sur le contenu de l'article dont je trouve les conseils très bons.

Il y a cependant des cas où l'atmosphère cool et sereine n'est pas ce qui convient, ni à l'artiste, ni au contexte particulier du morceau. On trouve de nombreuses anecdotes et témoignages où, au contraire, sortir le/la chanteur/euse de sa zone de confort a été profitable.
Il me semble que c'est dans l'excellent "Recording Unhinged: Creative and Unconventional Music Recording Techniques" que Sylvia Massy raconte notamment avoir scotché peter Gabriel suspendu à un pilier de béton présent dans le studio pour lui faire chanter ce qui a été un de ses tubes. :ptdr:

Autre truc célèbre : Brian Eno utilisant notamment son célèbre jeu de cartes "stratégies obliques" pour faire sortir musiciens et chanteurs de leur zone de confort.

Je me rappelle aussi vaguement d'anecdotes où les producteurs ou les membres de groupes ont volontairement fait sortir des chanteurs un peu trop léthargiques de leurs gonds pour obtenir ensuite la prise énervée ou énergique qui convenait au morceau.

Par d'cheux nous, on peut se rappeler Brel arrivant exténué par le cancer qui rongeait ses poumons aller au studio enregistrer le somptueux album "les marquises" à raison de deux morceaux par jour en une seule prise live et avec un seul poumon.

Voilà. C'est pas du tout pour mettre en cause les propos de l'article qui sont justes dans probablement l'écrasante majorité des cas, mais pour souligner qu'il y a de notables exceptions.
Ou encore Phil Spector qui menaçait les artistes avec son fusil jusqu'à ce que la prise soit bonne, la zone de confort est loin à ce moment-là :oops2:
https://1.bp.blogspot.com/-YZWW7t4MJXw/V2cPHyw1BDI/AAAAAAAAR6Q/dRzPHeTEagoEiO6bfVSofuDvncN1NFffwCLcB/s1600/L%2527Aile%2Bou%2Bla%2Bcuisse%2B18.jpg
ah ah j'ai un couteaux de cuissine en plastique je l'utiliserai sur un artiste trop confiant de lui. (la blague)je pense comme nantho le luxe du home studio c'est avoir un temp illimité pour l'enregistrement et la serenité pour le mixage pas de "Major" derriere soi.Anecdote(jai vu un artiste eregistré tranquilement un morceau de 4min durant tout une semeine mai ca eté un tube dans ma ville merci le "comping" et grace a une des ses prestation que j'ai put me lancé en tant artiste rappeur.
Je reviens d'une séance d'enregistrement avec des chanteurs amateurs. Pour faire sortir le meilleur d'un des chanteurs (puissance de la voix, clarté de la diction...) notre prof de chant a trouvé une technique géniale : "je m’assois sur tes épaules et tu essayes de te relever. La forces que tu dégages va t'aider à chanter fort et clair". Au début, ça semblait une blague, puis on a fini par baisser le micro et faire la prise assis, avec la prof de chant sur ses épaules :bravo:
1/1

Sujets les plus actifs dans "Bien débuter"

Les dernières questions dans "Bien débuter"