close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Boosters / buffers pour guitare/basse
Matériel Boosters / buffers pour guitare/basse {{currentManName}}swap_horiz Thrilltoneswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la pédale de boost Thrilltone Silex

C’est le pied ?
Le marché des pédales de boost pour guitare est saturé (!) de références. Avant de tester la Silex de Thrilltone, il convient de rappeler brièvement les différentes interprétations et itérations de cet effet.

Un boost sert à booster. Merci, au revoir ! Plus sérieusement, selon son emplacement et son type, l’effet n’aura pas du tout la même influence sur votre son. Placé juste entre votre guitare et l’ampli, ce sera un boost de gain qui va augmenter la saturation de votre crunch. Dans la boucle d’effets, il augmentera le volume général du préampli avant d’attaquer la section amplification proprement dite, pour passer en solo par exemple. Les usages peuvent être très variés selon la nature de la pédale, autant un overdrive de type TS808 va constituer un superbe boost de gain mais un très mauvais boost de volume en boucle, autant l’on pourra se servir d’un boost très transparent pour servir de buffer ou donner un coup de fouet à des micros un peu asthmatiques en début de chaîne. Il n’y a aucune loi en la matière et seul le résultat de vos expérimentations fera votre bonheur. C’est toutefois dans la dernière famille des boosts cristallins que se place la Silex.

La Silex, elle taille

20191001_104922Munie de son seul énorme contrôle au pied, la pédale intrigue. Comment un seul contrôle peut-il satisfaire le geek de matos qui est en nous ? Parce qu’elle ne fait qu’une chose, mais elle le fait bien comme nous allons le constater. Branchons l’effet dans la boucle dans un premier temps pour constater sa transparence en tant que boost de volume. L’ampli choisi est un Colt de Ace Amplification, petite lunchbox de type anglais très subtile elle-même envoyée dans une enceinte 2x12 munie de deux Celestion G12H30 captée par un simple SM57. La guitare est une Charvel San Dimas mexicaine avec deux humbuckers Seymour Duncan TB4 et SH1N.

L’ampli réglé sur le clean le plus pur possible, aucun doute l’effet est franchement transparent. La saturation audible dans l’exemple audio est uniquement due à l’augmentation du volume qui fait saturer l’étage d’amplification ainsi que Cubase. On entend bien les 26 dB de boost ! Arpèges relativement complexes réalisés en pleine gestion de la Silex, on peut tout à fait effectuer les deux en même temps sans s’emmêler les pinceaux. On constate par contre que le pied a tendance à frôler le switch de mise en service, pas de panique ! Thrilltone a tout prévu avec un double statut du commutateur qui permet via un dip switch interne de verrouiller l’effet en service à moins de double cliquer dessus pour le basculer en off. Un autre dip switch nous offre la possibilité de basculer la pédale en buffered bypass, bien pratique pour garder un signal de bonne qualité en cas de longue chaîne d’effets, ou en relay bypass. Le relay bypass est un true bypass qui laisse passer le signal de façon totalement intègre tout en oblitérant tous les bruits de commutation. Aucun clic audible avec la Silex donc, la transparence est réellement totale à l’activation ce qui permet des effets de on/off intéressants pour booster d’un coup sec.

boostvolumeboucle
00:0000:36

De la disto avec du crunch

Voyons ce que cela donne sur le canal saturé de l’ampli mais seulement avec un crunch, gain réglé à 2/10. Aucune noise gate n’a été utilisée pour laisser entendre l’éventuel souffle de la Silex. Dans un premier temps, elle est réglée à la valeur minimale pour déterminer son influence quand la valeur est à zéro. Dans l’exemple audio, je peux vous garantir que j’allume et désactive l’effet, on n’entend absolument aucune différence.

effetà0on-off
00:0000:26

Augmentons maintenant la valeur au maximum avec notre gros pied pour entendre le souffle : avec le boost de 26 dB au maximum, il est microscopique. Modifié en temps réel, on entend pourtant des bruits en butées hautes et basses et à chaque fois que le pied touche le rouleau, c’est dommage. Inaudibles en clean, ces bruits apparaissent avec la saturation. Il faut toutefois clairement s’arrêter de jouer pour les entendre mais la technologie du Cellular Clipping proposée par Thrilltone mériterait un silence de fonctionnement absolu du contrôleur. Je précise au passage qu’une alimentation d’excellente qualité a été utilisée pour ce test.

souffle-bruitbutée
00:0000:28

Avec une saturation plus velue, c’est tout simplement le nirvana. Gain de l’ampli réglé à la moitié, c’est toute l’étendue rock sous vos doigts ou plus précisément sous votre pied. À vous de placer la pédale judicieusement sur votre board pour qu’elle soit accessible rapidement en plein show ! Taisons-nous aussi pour entendre le souffle à ce niveau de gain, encore incroyablement faible en regard du taux de saturation. Malheureusement à nouveau les bruits de manipulation au pied s’entendent.

saturationmoitié
00:0001:14
  • saturationmoitié01:14
  • soufflesaturationmoitié00:31

Un effet on-off intéressant s’obtient en réglant la pédale au maximum tout en l’activant et la désactivant. Cela permet de se passer du côté progressif du réglage pour attaquer tout de suite les 26 dB de boost. Le mix final met en valeur l’effet dans un contexte où la saturation est gérée en temps réel pour un contrôle optimal du gain.

effeton-offdegain
00:0000:46
  • effeton-offdegain00:46
  • mixfinal03:35

Un boost simple et efficace

La qualité des effets Thrilltone et en l’occurrence de la Silex est réelle. La technologie Cellular Clipping est un vrai bon concept qui permet des prouesses sans ajouter de bruit insoutenable avec d’autres références. En l’état, la Silex peut aussi bien faire l’affaire en boucle qu’en input façade tant sa polyvalence peut servir en de nombreuses situations et pour des musiques très variées. L’originalité de son rouleau de contrôle ne doit pas cacher un effet de grande qualité, à peine assombri par des bruits pédestres qui auraient rendu cette pédale comme incontournable s’ils n’avaient pas été de la partie. Une petite ombre sur un tableau de belle facture.

  • 20191001_104818
  • 20191001_104908
  • 20191001_104922
  • 20191001_104942_001
  • 20191001_105118
  • 20191001_105251

 

Notre avis :

Points forts

  • Boost très transparent
  • 26 dB, largement de quoi faire
  • Autant valable en boost de gain que de volume dans la boucle
  • Souffle quasi absent même en saturation et boost au maximum
  • Contrôle au pied pratique et permettant l’ajustement en plein jeu

Points faibles

  • Bruit en butées hautes et basses