close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Egaliseurs graphiques pour guitare
Matériel Egaliseurs graphiques pour guitare {{currentManName}}swap_horiz Bossswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de la pédale d'égalisation Boss EQ-200

La pédale qui rEQuinque
Avec la série 200, Boss a frappé fort, présentant des pédales au design compact et aux fonctionnalités plus que complètes. L’EQ-200 ne déroge pas à la règle et emmène l’égalisation graphique encore plus loin.

La pédale possède 2 canaux en stéréo, utilisables en série ou en parallèle. Comme tous les effets de la série 200, l’EQ-200 possède une conversion AN/NA à 32 bits et un fonctionnement interne en 32 bits à virgule flottante. La fréquence d’échantillonnage de 96 kHz lui permet de développer une haute qualité sonore. 

Compacte et puissante à la fois

BossEQ200-5Les pédales de la nouvelle série 200 de Boss en ont sous le capot. Bien que leur châssis soit assez compact, ces effets disposent de nouvelles fonctionnalités intéressantes et très utiles. L’EQ-200 possède 4 emplacements de mémoire interne qu’il est possible de rappeler de manière très intuitive à l’aide du footswitch Memory dédié. En plus de ces 4 emplacements de mémoire, un pré-réglage baptisé Manual permet à l’utilisateur d’avoir accès en permanence à une page blanche où les réglages sont ceux des faders. Les pédales d’égalisation graphique sont des outils souvent sous-estimés et qui peuvent être utilisés dans de nombreuses situations. Disposer de 4 pré-réglages que l’on peut rappeler à volonté est une fonction très pratique et bien pensée.

La pédale étant stéréo, on dispose de 2 canaux qu’il est possible d’exploiter en parallèle ou en série. La fonction Stereo Link permet de jouer sur les 2 canaux à la fois : un bouton permet d’activer les 2 en même temps ou l’un des 2 uniquement. On peut même traiter différemment les 2 canaux et envoyer les 2 signaux vers 2 amplis différents. Le mode pré-réglage est très intuitif : il suffit de paramétrer les faders sur le réglage que l’on souhaite et d’appuyer longtemps sur le bouton Memory. Une première étape permet de choisir l’emplacement mémoire dans lequel on souhaite sauvegarder ce réglage et l’étape finale enregistre ce pré-réglage. Mais l’EQ-200 ne s’arrête pas là. Grâce à l’intégration du protocole MIDI, on peut avoir accès à de nombreux pré-réglages supplémentaires que l’on peut rappeler par l’intermédiaire d’un contrôleur MIDI. Ce dernier pourra communiquer avec la pédale via les fiches MINI In et MIDI Out sur mini-jacks TRS. 

Les pédales de la série 200 sont pensées pour être utilisées conjointement. On peut en effet connecter d’autres pédales à l’EQ-200, en utilisant l’insert qu’il est possible de paramétrer. Cet insert peut être pré ou post-EQ ce qui permet d’obtenir des sonorités assez originales et de passer facilement d’un son rythmique à un son solo. Ces fonctions rendent l’EQ-200 très polyvalente et lui permettent d’être efficace dans de nombreuses situations. Il est même possible de choisir 3 plages de fréquences différentes selon l’instrument connecté à la pédale : guitare électrique ou acoustique, basse ou clavier.

Le boss des EQ ?

Une fois branchée, la pédale se met en tension automatiquement et son nom apparaît sur l’écran LCD. Quand elle n’est pas activée, la pédale affiche le mot OFF sur l’écran mais on peut quand même intervenir sur le footswitch Memory ce qui permet de basculer entre différents pré-réglages et se positionner sur le bon.

BossEQ200-3Les faders sont assez souples mais offrent quand même une certaine résistance ; cela inspire confiance. Le châssis de la pédale est réalisé en métal et son poids assez conséquent. Il inspire solidité et durabilité. Les 2 boutons poussoirs présents sur la pédale sont en revanche assez désagréables à manipuler et génèrent un « clic » assez fort. L’écran LCD, bien que de très petite taille, reste assez lisible. Seuls les raccourcis employés dans le menu nécessiteront de potasser quelque peu le manuel fourni avec la pédale. Cet écran est un ajout très pratique sur une pédale d’EQ : il permet en effet de visualiser en temps réel la courbe d’égalisation que l’on est en train de réaliser avec les faders. Cette visualisation est claire et facile à lire. Une fonction Panel Lock (verrouillage du panneau de contrôle) permet de verrouiller tous les contrôles pour ne pas y toucher de manière involontaire. 

La pédale, grâce à son châssis compact et ses fiches d’entrées/sorties placées sur le dessus, saura trouver facilement sa place sur un pedalboard. L’utilisation du TRS pour le protocole MIDI permettra un gain de place conséquent mais nécessitera un adaptateur Boss BMIDI-5-35. Le port USB dédié à la mise à jour du logiciel interne est juxtaposé aux ports MIDI, sur le côté gauche de la pédale. 

BossEQ200-2En utilisant la pédale, on remarque un fait assez agréable : elle est très silencieuse. Même lorsque l’on pousse le niveau du canal sur lequel on est de 15 dB (soit le maximum de boost offert par l’EQ-200), le bruit de fond reste tout à fait raisonnable. L’égalisation est très réactive et permet de sculpter le son de manière très précise. Une égalisation peut avoir de nombreuses fonctions très utiles au sein d’un pedalboard : booster le niveau général pour un solo, faire ressortir telle ou telle bande pour certains passages ou simplement harmoniser les courbes d’égalisation si l’on utilise plusieurs guitares afin de conserver une certaine constance dans le son et le volume. La nouvelle pédale de Boss remplit tous ces rôles avec efficacité tout en garantissant une certaine simplicité d’utilisation. 

La pédale peut être personnalisée presque à l’infini. Ses 2 footswitches sont réglés d’usine pour : activer et désactiver l’effet pour le switch On/Off et basculer entre les différents pré-réglages pour le switch Memory. Mais ces 2 switches peuvent être assignés à d’autres fonctions comme l’allumage d’un seul canal ou l’enclenchement d’un emplacement mémoire particulier. De plus, on peut connecter une ou plusieurs autres pédales d’expression externes et ainsi étendre le potentiel de l’EQ-200. Il est également possible de connecter plusieurs pédales de la série 200 ensemble et d’en changer les emplacements mémoire simultanément grâce au protocole MIDI. 

Boss EQ-200 - V curve
00:0000:39
  • Boss EQ-200 - V curve00:39
  • Boss EQ-200 - Strat Improve crunch00:34
  • Boss EQ-200 - Mid-Boost00:49
  • Boss EQ-200 - Funk Improve00:58
  • Boss EQ-200 - Cocked Wah01:01

Un outil trop complet ?

La Boss EQ-200 a su allier qualité sonore et souplesse d’utilisation. Avec ses 4 emplacements de mémoire interne, on peut facilement obtenir 4 réglages d’égalisation très différents pour des usages bien spécifiques. Le fait de disposer de 3 plages de fréquences dédiées à tel ou tel instrument est une option intéressante. Mais l’utilisation des 2 canaux stéréo et le réglage global de la pédale restent assez laborieux. La taille de l’écran et le manque de contrôles physiques rendent la navigation compliquée et les raccourcis utilisés pour les noms de menus sont parfois difficiles à déchiffrer. L’EQ-200 reste la pédale d’égalisation la plus polyvalente du marché tout en restant à un tarif abordable de 249 euros.

Notre avis :

Points forts

  • Vraie évolution technologique
  • Les 4 pré-réglages sont faciles à paramétrer
  • Fonctions de base intuitives
  • Qualité sonore optimale
  • Bruit de fond très faible

Points faibles

  • Navigation dans les menus très complexe
  • Réglages en profondeur laborieux
  • Pédale presque trop complète