close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Enceintes de sono amplifiées
Matériel Enceintes de sono amplifiées {{currentManName}}swap_horiz Boseswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test de l'enceinte Bose S1 Pro

Branchez, et c’est joué
Avec la S1 Pro, Bose tente de rééditer le succès de ses enceintes portables grand public, mais cette fois-ci dans le secteur professionnel. Cette petite enceinte tout-en-un de 7 kg intègre une table de mixage trois canaux, une réverbe, du Bluetooth et le fameux DSP ToneMatch de la marque pour les micros et les instruments. Voyons comment tout cela sonne !

Cet article, initialement publié sur le site bonedo.de, a été traduit de l’allemand

En détails

La petite boite en polypropylène mesure 33 x 24,1 x 28,6 centimètres et contient un boomer de 6 pouces et trois tweeters de 2,25 pouces disposés de manière à optimiser la spatialisation dans toute la pièce et réduire le risque de larsen.

Sous la grille, dans le coin en bas à droite, une LED bleue indique que l’unité est bien sous tension. Les deux ports bass reflex sont situés en haut, tandis que les tweeters sont placés au centre, devant le boomer. Le système peut être disposé de quatre manières différentes, avec à chaque fois un preset associé pour l’égaliseur et sélectionné automatiquement. L’utilisateur pourra choisir de placer l’unité sur une table, en bain de pied, à terre de manière verticale ou sur un pied.

L’électronique

Bose-S1-Pro-FrontParce que les gens de Bose restent traditionnellement secrets concernant les spécifications techniques de leurs produits, nous allons seulement pouvoir décrire ce que nous voyons et entendons pendant nos essais. Les gros potards de volume de la table de mixage trois voies sont accessibles sur le côté gauche de l’unité et sont crantés à midi. Si le S1 Pro est couché et utilisé comme une enceinte de retour, ils peuvent être facilement accessibles sur le haut de la bête. Pour chaque canal, une LED bicolore indique la modulation du signal entrant ainsi que la distorsion éventuelle.

Les entrées 1 et 2 sont équipées de prises combo XLR/Jacks pour les micros, les instruments (haute impédance) et les niveaux ligne. Un preset ToneMatch peut être choisi pour les micros et les instruments, et il est désactivé pour les niveaux ligne. En plus de cela, chaque canal dispose d’un égaliseur deux bandes et d’une réverbe. Le troisième canal peut être alimenté par une entrée auxiliaire stéréo mini-jack ou via Bluetooth, et ne dispose pas d’EQ ou de réverbe. La sortie jack permet de récupérer le signal mixé en stéréo ou mono. L’alimentation interne accepte le 100-240 V à 50/60 Hz. Bose communique sur une puissance de 150 W et le fusible n’est accessible que de l’intérieur, il faudra ouvrir la boite. En plus des traditionnelles positions « On » et « Off », le bouton de mise sous tension en possède une troisième pour le chargement rapide de sa batterie 25 V optionnelle au lithium que l’on pourra placer dans le compartiment idoine.

En pratique

La première impression ne laisse aucun doute, nous avons affaire à du Bose ! Bien que les basses nous semblent exagérées, comme sur le reste de leurs produits, le petit haut-parleur sonne très propre et détaillé quand le niveau sonore reste modéré. Il faudra s’habituer aux potards de volume qui réagissent avec un peu de latence. Quand on les règle un peu trop rapidement, le S1 Pro réagit par des sauts de volume. Il faudra faire doucement.

Maintenant, passons aux quatre positions différentes.

Bose-S1-Pro-Rear`Desktop : L’unité est placée sur un bureau. C’est idéal pour la voix parlée, les petits concerts ou les meetings. Le son possède pas mal de basses et semble saturé quand nous sommes placés près de l’enceinte. À distance, c’est mieux.

Par terre : L’enceinte peut être posée à 45 degrés et demeurer stable. Les basses sont moins prononcées, mais le son semble toujours trop saturé à faible distance. Grâce à la bonne dispersion spatiale, le son remplit uniformément la pièce et sonne toujours de manière propre et agréable. L’artiste devra se placer sur un des deux côtés de l’enceinte afin de ne pas faire obstruction et de pouvoir quand même utiliser l’enceinte comme retour.

Retour : L’unité est placée couchée comme un bain de pied ou retour de scène. Les potards de volume peuvent toujours être réglés facilement. Grâce à la table de mixage intégrée, il est possible d’envoyer un signal mono vers la façade ou à l’inverse recevoir et traiter un signal provenant de la table de mixage en façade avec de la réverbe et une égalisation. Les basses ont une réponse en fréquences assez neutre et les bas médiums semblent adoucis, ce qui donne un rendu très propre. La voix et la guitare restent très claires.

Bose-S1-Pro-HandleSur pied : Quand elle est placée sur un pied, la S1 Pro se transforme en enceinte de sono active. Les basses sont très prononcées et les moyennes fréquences sont proéminentes. La présence est très bonne et les basses semblent puissantes même à moyenne distance. Avec des niveaux plus forts, les basses fréquences ont plus de mal, la haut-parleur de 6 pouces atteint clairement ses limites.

Dans tous les scénarios, j’ai pu pousser le S1 Pro aux alentours de 95-100 dBa avant que la LED rouge ne s’allume. Avec de la musique chargée en basse genre EDM, vous devrez éviter d’envoyer un signal trop fort afin de ne pas avoir à pousser le petit boomer de 6 pouces dans ses retranchements. Avec de la musique produite proprement ou dans le contexte d’un live, j’ai pu arroser une audience de 25 personnes environ.

En concert

Bose-S1-Pro-PanelJ’ai testé le S1 Pro dans une pièce très mate, mais aussi dans une école de restauration très réverbérante. L’enceinte s’en est très bien sortie dans les deux situations. Le son reste solide et ne se noie pas dans la réverbe. Après avoir testé le Bluetooth, j’ai ajouté ma basse électrique et un SM58 dans les deux premiers canaux tout en activant le ToneMatch. Cela a très bien fonctionné sur le micro. Sur la basse, le DSP n’a pas complètement éliminé le bruit des micros qui ont continué d’émettre un léger ronflement en fond sonore. Néanmoins, la basse sonnait très bien en étant directement connectée au S1 Pro. La réverbe m’a rappelé une spring de bonne qualité et met en valeur les voix de manière très convaincante. La spatialisation est très bonne et en concert, j’ai préféré la position au sol. Pour diffuser de la musique, j’ai préféré la placer sur un bureau, afin de profiter du boost dans les basses.

En retour

Pour avoir le meilleur rendu, j’ai dû me placer à environ deux mètres de l’enceinte. La Bose gère très bien le micro et on commence à avoir du larsen à moins de 40 centimètres.

Voix solo

Pour de la voix parlée, la S1 Pro permet d’ajuster le signal et se suffit à elle seule grâce au ToneMatch. Néanmoins je ne suis pas fan du son de la réverbe dans ce registre. Toujours pas de souci avec le larsen, si on prend la peine de se placer à plus de 40 cm de l’enceinte.

Bluetooth

L’appairage s’est effectué sans accroc, et nous avons pu nous déplacer dans un rayon de 15 mètres. La distance optimale afin de n’avoir aucune interférence a été évaluée à 2 mètres environ. Attention aux smartphones qui coupent le signal lorsque l’on reçoit un appel.

La batterie

La batterie optionnelle est chargée à 25 %. Il faut environ 80 minutes pour la recharger à 100 % avec le chargement rapide. C’est néanmoins compliqué de connaitre la charge exacte via l’indicateur LED. J’ai essayé l’enceinte pendant une heure à volume maximum, ce qui a déchargé la batterie à 50/75%. Après encore trois heures à volume modéré, il restait 25-49 % de batterie. Trois heures supplémentaires à faible volume ont fait tomber la batterie à moins de 10 %. J’estime l’autonomie du système à 3 heures à volume maximal, ou 9 heures à faible volume.

Conclusion

La Bose S1 Pro comble le vide qui existait entre la gamme d’enceintes grand public et les systèmes de diffusion pro. Pas beaucoup plus large qu’une boite à chaussures, elle intègre une table de mixage trois voies, un récepteur Bluetooth, un DSP ToneMatch, une réverbe et un égaliseur, tout ça pour un poids raisonnable de 7 kg. La batterie optionnelle rend le système indépendant et permettra de vous produire n’importe où. Elle est assez puissante pour une fête de 25 personnes, ou 40 personnes attentives. Le son est ajusté par le DSP de manière automatique suivant la position de l’enceinte. La S1 Pro sonne toujours avec du corps et de manière équilibrée, comme souvent avec Bose. Pour 589 € (sans la batterie), c’est un système très pratique pour les chanteurs/songwriters et, avec certaines limitations, pour les petits sets de DJ. En effet, ne vous attendez pas à obtenir des infrabasses énormes, notamment sur les musiques électroniques modernes. Néanmoins, nous trouvons l’enceinte convaincante et lui attribuons 4 étoiles.

  • Bose-S1-Pro-Front
  • Bose-S1-Pro-Rear`
  • Bose-S1-Pro-Handle
  • Bose-S1-Pro-Logo
  • Bose-S1-Pro-Volumes
  • Bose-S1-Pro-Panel

 

Notre avis :

Points forts

  • Compacte et pratique
  • Bonne restitution sonore
  • EQ automatique suivant les applications
  • Section de mixage 3 canaux
  • Presets ToneMatch pour le micro et les instruments
  • Réverbe intégrée
  • Peu sujette aux larsens
  • Batterie optionnelle

Points faibles

  • Le boomer montrera ses limites avec certains styles de musique
  • Potards de volume qui réagissent avec une latence
  • L’entrée instrument grésille
  • L’indicateur de batterie est peu précis