close
{{currentManName}}swap_horiz Fenderswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Série

Fender Sidekick

Fender Sidekick Bass 65

Avis sur les produits Fender Sidekick

Un "petit" ampli surprenant et survitaminé ! (Fender - Sidekick Reverb 35)

Par strat'man le 15/10/2017
J'ai acheté cet ampli un peu par hasard, OK j'aime beaucoup le son clean des Fender, les transistors sont souvent très bons et je joue quasi exclusivement en sons claires (blues, rhythm'n'blues, funky blues...)...alors quand je suis tombé sur cet ampli quasi neuf je n'ai pas pu résister ! Je cherchais un baffle en 12' pour y coller un Jensen c12n et l'utiliser en baffle secondaire avec mon bugera v22 infinium...et en voyant ce petit ampli en 12" léger j'ai pensé que ça ferait l'affaire et me donnerait un ampli intégré au cas où...
Et bien cet ampli est une belle surprise !
Tout d'abord comme son nom l'indique c'est un 35w avec une vraie reverbe à ressort, la plaque avant du baffle est en contreplaqué, tout le reste le semble aussi.
L'ampli a 2 entrées et les 2 réagissent avec le volume-gain-master..., je dis cela car l'avis précédent semble dire que l'entrée 1 ne gère pas le gain ?! Sur mon ampli les 2 entrées ont simplement une différence sur le volume du son, l'entrée 1 est plus forte, parfait quand on veut plus de volume et l'entrée 2 donne des sons plus légers, parfait pour jouer le soir sans déranger personne.
Pour moi les amplis Fender on les achète pour leur son claire en priorité et celui ci est vraiment excellent sur ce point, c'est même surprenant car quand on voit la petite taille de l'ampli on n'imagine pas qu'il puisse sortir un son si ample, puissant, claire et défini, un vrai son d'un gros Fender ! Il est tout petit (même taille, même légèrement plus petit que mon Fender gdec 3 thirty qui lui a un 10" et le sidekick est aussi moins lourd malgré son nouveau HP plus lourd que celui d'origine !), difficile de croire qu'il intègre un 12" !!!
Alors pour le son claire impossible de ne pas trouver un son qui plaira, on peut aussi bien ternir et épaissir le son que lui donner une brillance typique Fender ! (J'ai eu de nombreux Fender: Fender twin, pro junior, super champ XD, vibro champ XD, champ silverface des 70's et pas mal de transistors: performer 1000, roc pro 1000, frontman 65r, 25r, 15r, gdec 3 thirty, fifty, mustang 2, champion 100..., bref je connais un peu les sons Fender, sans compter ceux que j'ai essayé mais pas possédés...).
Et bien ce petit sidekick porte bien son nom et il frappe fort ! :-) Il n'a pas que la puissance, d'ailleurs ses 35w semblent bien plus forts, il semble aussi puissant que mon ancien frontman 65R mais avec un grain plus authentique, le sidekick ne sonne pas transistor, OK ce n'est pas un ampli à lampes mais la dynamique est excellente et on croirait qu'il réagit instantanément dès qu'on touche la corde ! J'adore, excellent pour des rythmiques...et le son n'est pas irritant comme sur certains transistors avec des aigus qui font mal aux oreilles, non ici les aigus même poussés à fond sont très aigus mais pas irritants ! (Même après avec un Jensen c12n non rôdé et joué avec une strat' !) Ne croyez pas pour autant que le son est terne, non c'est brillant et le potentiomètre de Presence agit parfaitement, comme une sorte de "bright", à faible volume son effet est moins notable mais dès qu'on monte le Master au delà de 2 (volume déjà fort avec le volume à 1-2, gain à 0..., il faut avoir des voisins compréhensifs, à ce même volume mon Gdec 3 thirty, 30w, est déjà à 5 et il ne lui reste plus grand chose car au delà ça monte peu et après 7-8 c'est seulement du gain en plus...) alors la Présence sculpte vraiment le son ! On passe donc de sons claires très rond typés jazz à des sons claires cristallins et pourtant jamais agressifs même avec les aigus et présence au maximum à volume pourtant très fort ! (rare sur un transistor !) Ce que j'aime c'est que le son claire ne tombe pas dans le brouillon quand on pousse le volume, il partira dans un léger crunch (mais il faut déjà jouer très fort !) à la manière d'un ampli à lampes... Oubliez les sons des amplis transistors habituels d'entrée de gamme, ici ça sonne comme un bon ampli avec de la rondeur et de la précision sans être agressif (et pourtant il ne manque pas d'aigus, j'aime en avoir beaucoup dans mes rythmiques rhythm'n'blues...)
Question overdrive je n'ai pas encore testé toutes ses capacités (j'utilise peu l'overdrive) mais avec quelques réglages où on diminue les aigus et pousse les médiums, avec gain à mi course et volume poussé loin (Master à 1 du coup car l'ampli pousse sérieusement !!!) on obtient des overdrives typés blues-rock vraiment convaincantes, j'arrive à obtenir des overdrive identiques à ceux du gdec 3 thirty que j'ai réglé avec des presets de hot rod, mais le sidekick a une dynamique incomparablement meilleure (le gdec 3 thirty est une sorte d'ampli-chaine hifi très pratique avec des sons qui simulent bien mais il ne faut pas espérer avoir le vrai punch d'un ampli à lampes, le sidekick s'en rapproche par contre très fortement !).
Bien sûr en overdrive ce ne sera pas aussi bon qu'un vrai tout lampes, mais c'est franchement pas mal du tout, surtout avec des humbuckers et avec un overdrive léger typé blues (en poussant trop le gain un transistor ne sera pas à son avantage et on s'en doute un peu à l'avance...).
Bref, si vous utilisez l'ampli dans un registre blues rock, avec beaucoup de son claire et des overdrives blues-rock (avec pas trop de gain) alors l'ampli est extra, si vous voulez plus de gain alors une bonne pédale sera la bienvenue, d'autant plus que les sons claire sont de très bonne qualité !
Pour ma part l'ampli tel quel me convient parfaitement et son overdrive est vraiment très bien...
J'ai changé le haut parleur d'origine (à priori un Éminence d'ancienne generation) pour un Jensen c12n, pour le moment le Jensen n'est pas rôdé, il est neuf. Le Jensen apporte plus de volume, sensiblement autant d'aigus mais il apporte un son plus ferme, des bass plus plus droites (en même temps il n'est pas encore rôdé...) mais il a plus de présence..., bref il devrait être très bien après rodage... L'hp d'origine est aussi vraiment très bien (ça doit être un 50w en 8 ohm), il sonne claire avec de belles bass et il ajoute une couleur des anciens amplis, il sonne plus "blues"...(peut-être aussi que ses 30 ans de jeu expliquent ce son :-) !!!), j'attends donc de voir comment sonnera le Jensen c12n une fois rôdé, mais franchement l'ampli ne nécessite pas d'upgrade car l'hp d'origine est vraiment très bien, sauf si on souhaite changer de couleur sonore...

Autre point intéressant:
La connectique:
Les 2 entrées permettent de jouer l'ampli en " maitre-esclave", en gros on branche sa guitare sur l'entrée 1, on branche un jack sur l'entrée 2 que l'on branche sur l'entrée guitare d'un second ampli...ça permet de jouer en "stéréo", du moins c'est tout comme...
Au dos de l'ampli il y a une sortie casque (gros diamètre), une sortie preamp out, et une entrée Main amp qui passe directement dans l'amplification sans passer par le préampli...(par contre cela ne permet plus de jouer avec les entrées 1-2, dommage...).

Bref un super petit ampli qui donne un excellent son claire typique de la marque, ne croyez pas qu'un ampli à lampe sonnera toujours mieux, non en sons claires ce sera très difficile de la battre ! (j'ai eu de nombreux tout lampes qui sonnaient moins bien en son claire...)
Si vous en trouvez un n'hésitez pas car vous serez bluffé par sa taille et son punch mais surtout par la qualité de ses sons claires couplés à une excellente reverb à ressorts !
Cet ampli conviendra à tous ceux qui aiment les beaux sons claires Fender (avec des humbuckers c'est extra et avec une strat c'est tout aussi bon).
N'espérez pas un son moderne, il sonnera "vintage", je crois que beaucoup l'apprécieront...et encore plus car il se trouve facilement à moins de 100€ (et honnêtement je le préfère largement à tous les petits amplis que j'ai eu, y compris le Fender super champ XD et autres petits tout lampes...logique j'adore ses sons claires si chauds et puissants !).
Alors cet ampli me servir a-t-il uniquement comme baffle supplémentaire pour mon bugera v22 ? Clairement non ! Mais je le jouerai en complément (maître-esclave) je pense car il a assez de punch pour suivre le v22 et ses sons claires sont bluffants... :-)
Comme quoi on trouve encore de très bons amplis sans se ruiner, mais il faut chercher...(le peavey studio pro 40 dans le même registre est vraiment très bien mais encore plus typé blues, le Fender a le son Fender inimitable que j'aime d'avantage...)
Bonne recherche musicale !

Mise à jour: j'ai réinstallé l'hp d'origine que je préfère, il est plus ouvert et rôdé (certainement la raison) lorsqu'on le joue à volume " maison", à haut volume le c12n aura l'avantage d'avoir des bass plus fermes..., mais vu mon utilisation actuelle l'hp d'origine sonne vraiment plus dans l'esprit blues, rhythm'n'blues, bref plus "vintage" comme je l'aime...
Bref comme je le disais initialement, à moins de vouloir changer la couleur sonore ou encore de vouloir vraiment un volume très élevé (hp à 100 db...), il n'est pas utile de changer l'hp d'origine qui a un joli "grain" sonore (ça sonne pas "cheap" ou "carton") et il a un fort rendement également (un peu moins que le Jensen c12n, mais largement assez pour l'utiliser en groupe, l'ampli est surprenant..., ses 35w annoncés sont selon moi vraiment dépassés, sur le peavey studio pro 40 c'était identique, il semblait aussi fort qu'un ampli de 60-80w, bien sûr on sait que le rendement en décibels peut donner cette impression mais les hp d'origine ne sont pas à plus de 96-97 db je pense, je les ai comparé au c12n et éminence légende 1218 qui sortent tous les deux encore plus de volume avec des rendements à 98 et 99 db...).
Merci pour la patience de cette longue lecture, en espérant que ça aidera à trouver ce qui vous convient...(il y a beaucoup d'amplis sympas, pas forcément les plus chers,
avec lesquels on peut trouver les sons qu'on aime..., après il ne faut pas tomber dans la folie de la recherche du son ultime car c'est une quête sans fin et on oublierait l'essentiel : jouer et apprendre...)
»

un ampli qui en cache un autre (Fender - Sidekick Switcher)

Par jimyh le 20/03/2017
rock et blues

moyennement lourd ca puissance de 80 watt et bein suffisant pour jouer en groupe ou sur scène.

le plus je dirai que cette ampli et la copie conforme d un sidekick reverb 65.

idem son clair scintillant et crunch vraiment année 1990 on peut jouer facilement du

radiohead ou bien les red hot chili peppers etc ou du gros blues.

le - meme avis
»

Du vrai fender Mais a transistor (Fender - Sidekick Reverb 65)

Par bensouss le 07/02/2017
J'ai cet ampli depuis presque 30 ans et il est increvable. Il a servi a tout de la scène a la maison et a toujours parfaitement fait son usage. Beaucoup de volume et pas de problème pour jouer en groupe.
Il y a deux canaux commutable au pied avec la jolie petite pédale fixé a la machine, qui permet aussi de déclencher la reverb a ressort qui sans être géniale fait le job dans un esprit vintage.
Le canal clair ne comporte que trois réglages, volume, aigus et basses. Tout le son fender est la clair, claquant, chaud. Rien a redire. Rien ici a envier a un ampli a lampe bien plus cher de la marque.
Le deuxième canal a lui en plus un réglage de gain, de master et de médiums. Et c'est la que tout se joue.
Ce canal saturé a plusieurs caractères possibles et est extrêmement sensible aux réglages.
Pour avoir un son de type vintage pas de problèmes, mais il faut oublier le bouton de gain que l'on maintiendra à zero, mettre les basses et les médiums a fond, et régler les aigus un peu en retrait.
Toute la saturation viendras alors du volume, et le son sera alors assez proche d'un ampli vintage avec les lampes chauffées au max. Pensez a baisser le niveau du master au risque de voir votre papier peint se decoller, car il y a de la reserve de puissance.

Le reglage de gain va rapidement donner un grain plus agressif a l'ampli, mais pas forcement plus musical si vous ne réglez pas l'equalisation convenablement.
Le gain à fond par contre, on obtient une distorsion relativement moderne qui lorgne légèrement vers la fuzz. Si vous voulez reproduire le son des Pistols sur Nevermind The Bollocks, pas de problème on en est très très prés, et c'est un vrai compliment, mais si vous cherchez quelque chose qui soit a la fois très saturé et très lisse comme sur un Mesa passez votre chemin, on y est pas du tout.
Encore une chose, on peut très bien utiliser le deuxième canal comme un canal clair en montant le master, baissant le volume, et en maintenant le gain a zéro. Cela permet d'avoir un réglage de médium en plus pour réchauffer un peu le son, ou le salir un peu sans pour autant être dans le vrai crunch.
En dernier, la reverbe et la présence sont commune aux deux canaux, donc il vous faudra trouver l’équilibre parfait en jouant sur la présence et les aigus de chaque canal.
En résumé un très bon ampli a transistor, mais qui de demande a être maîtrisé car chaque réglage est important donc si vous le réglez mal, vous n'en tirerez pas grand chose.
Pas du plug and play, mais très intéressant une fois que vous aurez trouvé le réglage qui vous convient.
»

Une bonne surprise ! (Fender - Sidekick Switcher)

Par DeoTL le 01/01/2017
Amplificateur combo à transistors (analogique & vintage) qui date des années 1987/88, fabriqué à Taiwan. L'exemplaire en ma possession est badgé « Fender Switcher » et non « Sidekick Switcher », mais c'est le même modèle. « Sidekick Switcher » est le nom pour le marché US, « Fender Switcher » pour l'Europe. A l'époque, c'étaient des amplis positionnés entrée /milieu de gamme.

La puissance efficace doit être autour de 35 watts (80 w de puissance électrique) avec un haut-parleur Fender Special Design de 12' dans un cabinet relativement compact (H 40cm, L 41 cm, P 22 cm)

2 canaux :
Canal A : c'est le clean avec ses potars dédiés : volume, treeble et bass
Canal B : le drive avec : volume, gain, master, égaliseur 3 bandes (T,M,B)
Un potar « presence » est actif sur les deux canaux (ajoute de la brillance)

Une réverbération à ressort avec son potar dédié
Une pédale intégrée avec 2 switches : l'un permet de changer de canal, l'autre active la reverb.

2 input guitare en façade :
Input 1 : les canaux A et B sont indépendants, on peut switcher de l'un a l'autre avec la pédale (ce qui explique le nom du modèle, fortiche!)
Input 2 : les 2 canaux sont actifs simultanément, ils se combinent !

On peut également brancher une guitare différente sur chaque input : dans cette configuration la guitare sur l'input 1 est affecté au canal A (clair) et celle de l'input 2 au canal B (drive), chacune avec ses potars dédiés pour une ébauche de mixage en cas de jeu simultané.

A l'arrière, une sortie casque et line-out.
A noter que le câble d'alimentation ainsi que celui de la pédale sont « built-in », ils ne peuvent pas être débranchés de l'ampli.

Le son

Le canal clair A :
Fidèle à la réputation Fender, c'est ouvert, dynamique, les basses sont chaudes, les médium ronds et les aiguës brillants, bref très agréable (non, je n'utiliserais les qualificatifs « claquant » et « cristallin » vu que je joue sur une guitare à humbucker type Les Paul, mais avec des micro simples, il n'y a pas de raison que ça ne claque pas).

L'égalisation à deux bandes est efficace et agit significativement sur le son. Et il vaut mieux une égalisation sérieuse à deux bandes, qu'une à trois bandes anémique et finalement décorative.
En revanche, on retrouve le fameux potar de volume typique du canal clean des ampli Fender vintage : à 0 on entend rien (là c'est normal) et à 1,5 on se fâche avec le voisinage.
Vers le 8 du volume, le canal clair commence à cruncher de façon acide et métallique (mais à un volume sonore indécent), ce qui évoque la surf music énervée façon Dick Dale, surtout avec la reverb.

Le canal drive B :
Là, il faut trouver le son en jouant avec les potars de volume, gain, master et l'égalisation. En mettant tout sur 10 en mode bourrin, on se retrouve avec une bouillie sonore innommable à un volume de turboréacteur : il va falloir être plus subtil !

On peut obtenir alors différentes nuances de crunch et de saturation lègère qui peuvent fonctionner dans de nombreux genres : blues, country, rock, surf, ... tout en restant dans des couleurs très américaines, Fender oblige. En poussant les potars pour plus de distorsion, les choses se gâtent : le ton devient âpre, bruyant sans bonne dynamique (peut-être exploitable dans un style punk low-fi?). Donc, pas de sonorité typée « high gain » (metal, lead), on s'en doutait. Le hic, c'est qu'il faut monter le volume et le master pour obtenir certains types de saturation (ce n'est pas du numérique). Vu que l'on a tout de même 35w derrière un vaillant HP de 12 pouces, il faut vite choisir entre créativité sonore et bons rapports de voisinage !

Combinaison des canaux A et B (input 2) : Cela ajoute des potentialités de « sculpture » du son, même si il faut tâtonner, ce n'est guère intuitif. Là encore, les possibilités se réduisent drastiquement si l'on reste à un volume sonore type « appartement en ville »

J'ai aussi testé un multi-effet numérique (Zoom G3) sur cet ampli, et c'est tout à fait convainquant.

J'avais acheté ce Fender Switcher dans une brocante pour quelques dizaines d'euro, sans vraiment connaître le produit, un peu au hasard !
La série des Sidekick de Fender est assez méconnue, sans grand prestige (ben oui, c'est du transistor !), mais c'est une bonne surprise...

Un ampli relativement compact et léger, certainement fiable et robuste (il va sur ses 30 ans le pépère) avec un bon vieux 12 pouces animé par 35 watts qui en veulent. Les possibilités sonores sont correctes avec de très bons clean, le drive étant moins convaincant , mais les pédales sont là pour étoffer la palette sonore.

»

Forums Fender Sidekick