close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Logiciels DJ
Matériel Logiciels DJ {{currentManName}}swap_horiz Mixed In Keyswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test du Mixed In Key Flow

Préparer ses sets facilement
Les créateurs du logiciel de détection de tonalités Mixed In Key et de Platinum Notes continuent de se creuser la tête pour sortir des nouveaux outils pour DJs... Voici leur dernier bébé : Flow.

Flow est un logiciel (compatible MAC et PC) pouvant préparer vos transitions et vos sets en avance, en tenant compte de plusieurs critères comme la tonalité, le niveau d’énergie ou encore la structure d’un morceau...

Première impression

Mixed in Key Flow

Dès l’ouverture du logiciel, on arrive sur un écran proposant trois sections : « Preparation », « Play », et « Export » qui sont les trois principales fonctionnalités (j’y reviens dans un instant).  

Dès la toute première utilisation, on doit rentrer un « VIP Code » pour prouver qu’on a bien acheté le logiciel. Aucune version de démonstration n’existe, et il n’est pas possible de le tester sans payer, dommage.

Le design global est plutôt simple, agréable sans fioritures inutiles. Les fonctionnalités sont réparties en trois sections distinctes (« Preparation », « Play », et « Export ») : c’est clair et on s’y retrouve facilement, bien que le logiciel soit uniquement en anglais.

Préparation des morceaux

Glissez/déposez vos titres dans Flow, et il s’occupe de détecter leur tonalité, leur tempo et leur « niveau d’énergie ». Vous pouvez analyser vos morceaux par lots, par dossiers de votre ordinateur, ou encore via des playlists iTunes. Plusieurs formats de fichiers sont acceptés (j’ai testé en WAV et en MP3 avec succès).

La navigation dans les dossiers de votre ordinateur pour afficher vos titres apparaît en bas de l’écran avec leurs informations :

  • le tempo (« BPM »)
  • la note fondamentale (« KEY »)
  • le niveau d’énergie (« ENERGY »)
  • la durée du titre (« TIME »)
  • la date de traitement (« DATE ADDED »)
  • la qualité du fichier (« QUALITY »)
  • si le titre a été retouché (« PERSONALIZED », c’est à vous de définir ce critère manuellement)

Il est possible de trier les titres avec chacun de ces critères, et un moteur de recherche est aussi disponible pour vous aider à les retrouver rapidement.

Mixed in Key Flow

Le test s’avère décevant : Flow affiche un tempo de 97 BPM pour mes deux titres composés à 195 BPM ! Souvent les logiciels de détection de tonalités (Mixed In Key, Rapid Evolution...) affichent un résultat précis, mais divisé par deux. Or, ici on est à côté de la plaque, car même en multipliant 97 par 2, on n’obtient pas 195 BPM ! C’est très dommage (surtout venant du constructeur de Mixed In Key !), car cela fausse toute la préparation d’un set harmonique, dont le besoin de précision est primordial. En comparaison, Traktor affiche le tempo exact... 

Pour les tonalités, les notes fondamentales sont affichées selon le code du cercle Camelot Easymix System (« 2A », « 5B », « 12A »...), ce qui simplifie leur utilisation pour vos mix harmoniques.

Mixed in Key Flow

Pour chaque titre, la colonne « QUALITY » affiche un bouton « CLICK TO IMPROVE ». Flow ne va malheureusement pas traiter vos fichiers, le clic sur ce bouton vous renvoie vers le site de leur autre logiciel Platinum Notes, qui, lui, permet d’optimiser et de « normaliser » le volume de vos titres... Dommage que cette fonctionnalité ne soit pas intégrée directement dans Flow, et qu’il faille acheter un deuxième logiciel pour en profiter (contrairement à la détection des tonalités qui a son propre logiciel dédié : Mixed In Key). 

Quand vous glissez/déposez un titre dans la partie supérieure de l’écran (« Prepare your music »), Flow segmente ce titre visuellement (c’est-à-dire qu’il ne touche pas au fichier d’origine, il fonctionne comme s’il s’agissait de points CUE) en plusieurs parties suivant l’énergie et la structure du morceau (breaks, changements majeurs d’instruments...). L’idée c’est de départager clairement les différentes sections du morceau pour pouvoir s’en servir facilement par la suite (on va le voir dans un instant).

Mixed in Key Flow

Flow va alors ajouter un repère visuel (appelé « segment ») sur la forme d'onde du titre concerné, par exemple exactement sur le premier temps de chaque break, ou encore sur le premier temps de l’outro... Bien qu’il place automatiquement et arbitrairement ces segments, vous pouvez les supprimer, les déplacer ou en ajouter (clic droit « Split Segment », le zoom vous permet de les placer précisément). Pour chacun de vos segments, vous pouvez préciser manuellement leur tonalité et leur niveau d’énergie (notée sur une échelle de 1 à 10).

Pour ce qui est de la délimitation du titre par segments : elle n’est pas très précise par défaut. Par exemple, j’ai la fin d’un break et la reprise du rythme normal (avec tous les instruments) qui appartiennent au même segment, alors qu’ils devraient être différenciés. Le placement du début de ces segments semble pertinent (c’est-à-dire au moment de l’impulsion du premier temps d’une boucle de 16 temps) deux fois sur trois. Une correction manuelle de cette segmentation est donc obligatoire.

Quant à l’évaluation du niveau d’énergie de ces segments : elle manque de pertinence. Par exemple, un « mini-break » est évalué à un niveau d’énergie de « 7 » sur 10, alors que lorsque le rythme normal avec tous les instruments reprend, il descend à « 6 » (au lieu de monter)... Là encore il vous faudra revoir cela manuellement si vous comptez vous en servir.

Enfin, vous pouvez enregistrer un commentaire dans chaque segment si vous souhaitez y annoter des précisions.

Un bouton « Check downbeat » vous permet de lancer immédiatement la lecture du titre à l’endroit où vous aurez assigné son début.

Lorsque votre titre est préparé, vous pouvez cliquer sur « Mark this song as Personalized » : dans la liste de vos titres, vous distinguez alors rapidement ceux qui sont préparés de ceux qui ne le sont pas, pratique !
Tout ce que vous faites dans Flow est enregistré automatiquement, ce qui vous fait gagner du temps et sécurise votre travail.

Lecture des titres

Mixed in Key Flow

Il vous suffit de glisser/déposer un titre dans le « deck » de gauche ou de droite pour pouvoir le lire. Sa forme d’onde globale est alors visible en permanence (sans possibilité de zoomer malheureusement, donc si vos segments sont de courte durée, bon courage pour cliquer dessus), et sa forme d'onde « zoomée » défile en temps réel (comme on le voit sur des logiciels DJ).

Flow affiche les segments qui ont été établis lors de la préparation du titre. Cela vous permet alors de lire facilement une partie et d’enchaîner en un clic avec une autre partie du même titre même si elle est « éloignée » de la première, par exemple pour passer directement de l’intro à un break. Cela fonctionne comme si vous aviez placé des points CUE.

Vous pouvez facilement enchaîner les parties dans un ordre croissant de niveau d’énergie, par exemple, et cela en restant calé sur le tempo grâce à la fonction « SYNC »... Enfin, en théorie, car là encore on a un problème de reconnaissance du tempo : il y a une différence entre le chiffre affiché dans la liste des morceaux (« 97 » en l’occurrence) et le chiffre affiché en haut du mixer (« 97,5 » dans ce test). Ce dernier est modifiable manuellement au dixième de BPM si besoin. 

Avec un deuxième titre, vous pouvez « croiser » ces possibilités pour tester des transitions en temps réel, par exemple tester des fondus progressifs. Vous pouvez passer de l’intro du titre 1 (deck de gauche) au 2e break du titre 2 (deck de droite) en restant calé sur le tempo (touche SYNC) et en ajustant les volumes (faders et potards des basses/médiums/aigus)...

Mixed in Key Flow

Vous pouvez à tout moment revenir sur la préparation de vos titres pour, par exemple, déplacer des segments, et profiter de ces modifications lorsque vous revenez dans la section « PLAY » du logiciel.

Pour ce qui est de mixer des morceaux en restant calé sur des durées de 16 temps (ce qu’on pourrait assimiler à l’alignement sur un beatgrid), vous pouvez calibrer quelques critères comme attendre la fin de la mesure (de 4 temps) en cours de lecture avant de lire un autre passage, ou encore la durée maximale de la transition en fondu progressif (1 temps maximum est la durée la plus petite proposée, ce qui est déjà bien trop long et trop audible pour certains styles de musique !). 

Un mixer basique est inclus pour pouvoir corriger le volume des titres (via des line-faders et un cross-fader, mais pas de gain) et le volume des basses/médiums/aigus (via des potards). Malheureusement, aucun VU-mètre gradué n’est présent, ce qui aurait pu être d’une aide appréciable. Les potards et les faders ne sont pas non plus gradués, la précision n’est donc pas de mise...

On a une pré-écoute au casque de chaque deck : seulement en « ON/OFF », on ne peut pas l’ajuster de façon progressive comme c’est le cas sur des vraies tables de mixage.

Il est possible de connecter un contrôleur MIDI à Flow pour piloter les potards ou les faders par exemple : idéal pour tester les transitions avec votre matériel hardware ! Plusieurs modèles de contrôleurs sont reconnus (Native Instrument, Allen & Heath, Pioneer...), et vous pouvez aussi customiser le mapping à votre façon si besoin.

Une fonction « LOOP » basique est présente pour déclencher des boucles de 1, 4, 8, 16 ou 32 temps à la volée, et on peut les raccourcir ou les rallonger pendant leur activation.

Dans la navigation des titres dans la partie inférieure du logiciel, une colonne « Played » vous permet de savoir si le titre concerné a déjà été joué dans votre set actuel.

La combinaison de toutes ces fonctionnalités vous permet de tester « à tête reposée » des enchaînements de titres, de parties de titres ou encore des transitions afin de les appliquer « en vrai » lors de vos sets sur platines ou sur logiciel de Mix (Traktor, Serato, Virtual DJ...).

La troisième et dernière section de Flow présente deux parties :

  • « My Top 100 » : cette option vous permet de connaître les titres que vous avez le plus joués au cours de la semaine ou du mois passé, ou des 6 derniers mois
  • « My DJ Sets » : vous pouvez exporter vos tests de transitions et vos sets en wav sur votre ordinateur

Conclusion

Flow (58$) a été conçu pour des DJs professionnels, mais il conviendra davantage à des DJs de niveau intermédiaire intéressés par le remix en live, ou désireux de soigner leurs sets dans les moindres détails. Il n’est pas assez complet et mature en termes de fonctionnalités et de fiabilité pour s’adresser à des professionnels.

Flow n’est pas prévu pour mixer comme avec un Traktor, un Virtual DJ ou autres, car il lui manque beaucoup trop de fonctionnalités (des effets, utiliser 4 platines ou encore des remix decks...). Il ne remplacera donc pas votre logiciel fétiche, mais peut venir en complément spécialement pour la préparation de vos sets.

Cette première version de Flow est une piste à développer, qui manque sans doute de maturité aujourd’hui, mais dont l’utilité peut s’avérer intéressante pour certains DJs méticuleux.

 

Site officiel de Flow : cliquez ici

Ce test a été effectué par YannOO (Yann Costaz), DJ, producteur et prof de musiques électroniques.
Découvrez comment devenir DJ facilement (Guide sur le Mix + 7 modes d’emploi + 11 morceaux à télécharger GRATUITEMENT)

Points forts

  • Facilité d’utilisation

  • Approche innovante pour préparer ses sets DJ

Points faibles

  • Détection des tempos inefficace

  • Optimisation des fichiers non intégrée
  • 
Manque clairement de maturité