close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] L'enregistrement de la guitare électrique - DI Joe

L'enregistrement de la guitare électrique - DI Joe
Quand nous parlons de son de guitare électrique, nous associons inconsciemment cela au couple instrument / ampli. À tel point que lorsque nous évoquons l'enregistrement direct à certains guitaristes, ces derniers crient souvent à l'hérésie et considèrent la chose avec dédain comme une sorte de filet de sécurité du technicien son amateur… Pourtant, de nombreux enregistrements légendaires comportent des parties de gratte uniquement réalisées en envoyant le signal de la guitare directement vers la console sans passer par la case ampli, et croyez-moi, ils ont touché plus que 20 000 ! Petite liste non-exhaustive…

Lire l'article
 


Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Je m'attendais à ce qu'on parle des SansAmp, Torpedo CAB etc... :oops2:
Citation de Nantho :
"Mais mon interface possède déjà une entrée instrument et un préampli micro ?!" me direz-vous. Certes, mais pour ce type de son le point crucial réside dans la maîtrise des gains en entrée et en sortie du préampli micro, et ce, avant conversion numérique. Sur votre interface, vous avez accès au gain d'entrée des préamplis micros, mais pas à celui de sortie avant d'attaquer le convertisseur. Moralité, en poussant l'un de ces préamplis micros jusqu'à obtenir une saturation, aussi infime soit-elle, vous prenez le risque de saturer le convertisseur et ça, ce n'est vraiment pas beau à entendre.


Si l'interface audio est munie d'un insert entre préampli et convertisseur, tout n'est pas perdu. On peut alors pousser le gain du préampli et atténuer avec une pédale de volume ou équivalent en insert pour ne pas saturer le convertisseur.
Mais bon, ca dépend si le préampli sature de manière plaisante ou pas ...
Euhh c'est pas le même article?
https://reverb.com/f…amp;utm_source=FB
Citation de le reverend :
Je m'attendais à ce qu'on parle des SansAmp, Torpedo CAB etc... :oops2:


Tout pareil :-D
Si on passe par un préamp externe, c'est plus vraiment du direct. A ce compte-la on peut aussi citer le solo d'Another brick in the wall, puisqu'il passe par un Alembic avant d'attaquer la console.

Encore un bon tuto ! Sinon pour ceux sans budget ni matos (et un peu anglophones) il y a ça.

https://www.osirisgu…ne-from-amp-sims/

Franchement, en suivant la technique décrite j'ai obtenu un son riche en enregistrant direct dans la Scarlett. Avec un peu de taff ça sonne genre Ratatat pour ceux qui connaissent la ref. Mais c'est aussi super polyvalent donc beaucoup de possibilités.
@Nantho
Je suis assez mitigé sur cet article.
Il considère qu'on veuille saturer un preamp micro pour bénéficier de son grain si je comprends. Effectivement ca pose alors quelques contraintes comme expliqué. Mais le principe du Direct to Console est justement de capturer la guitare au plus près (avec une boite de DI, qui est effectivement indispensable) pour ensuite avoir toute la souplesse des preamp/amp vst ou en re-amping. Et de pouvoir changer d'avis! Ce qui est irréversible dans la technique l'article.
Tu as raison... sauf que ce n'est pas le propos de l'article. Celui-ci parle d'utiliser tel quel l'enregistrement direct de la guitare, donc d'obtenir un son intéressant dès le début, sans objectif de réamping.

Mais effectivement, la technique n'est pas adaptée si le propos est de faire ensuite du reamping, mais ce sont deux démarches différentes.
Tout à fait mon Will ;)

Et si au cas où, on veut jouer la sécurité, il y a toujours la méthode exposée ici et on remplace l'ampli par la DI "sale" ;)
1/1