close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Prise de Son & Mixage
Matériel Prise de Son & Mixage {{currentManName}}swap_horiz Selectionner
une Marque
Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
  • settings_backup_restore

[Bien débuter] Comment apprendre à maîtriser les préamplis micro (2e partie)

La semaine dernière, nous avons vu les prémisses de l'éducation de votre oreille au travers de la notion de "contraste fort" lors du travail avec un préampli micro externe. Aujourd'hui, je vous propose d'aborder une nouvelle étape grâce à la méthode que j'appelle le "double contraste".



Lire l'article




Ce thread a été créé automatiquement suite à la publication d'un article. N'hésitez pas à poster vos commentaires ici !
Afin de mieux se rendre compte serait il possible d'inclure des petits exemples sonores de mix avec contraste fort et double contraste ? Merci !!
Heuuuu il y a un contraste fort entre ce que je lis et ce que je comprends, c'est normal ?
Une manière assez simple d'avoir une idée du "double contraste", est de partir d'une session déjà enregistrée (avec du neutre) mais non mixée, et d'appliquer subtilement sur deux sources un plugin qui simule un préamplificateur, ou alors un plugin de coloration type magnétophone ou encore même le destructor de Bluecat (Attention même les presets de "mixage" sont un peu bourrin) ou decapitator de soundtoys mais il faut que l'aiguille "attitude" bouge à peine.

Pour ceux qui utilisent Reaper, le Jscript "saturation" réglé à moins de 20% peut faire la blague aussi.

Bien entendu il vaut mieux pratiquer avec le hardware dans la mesure du possible car on aborde pas le headroom (marge avant saturation) de la même façon avec un logiciel qu'avec un hardware et ce n'est pas lié à la qualité de la modélisation.
Globalement on a tendance à forcer le trait avec un plugin.

Le concept abordé ici peut donc aussi être appliqué en mixage même si on a déjà tout enregistré à plat au préalable.
soundtoys
:aime: :aime: :aime:
Avec ce plugin gratuit on peut se faire une idée de l'attitude des différents préamp poussés ou non dans leur retranchement, je trouve que c'est une très bonne école

https://www.gearslut…ree-everyone.html

Il offre un panel assez élargi de préamp et résume bien la variété de comportement qu'on peut obtenir par différents préamps.
A l'oreille on peut constater que certain vont bien répondre au son percussifs, d'autre mieux à des sons mélodiques, voir les deux, à titre d'expérience je crois que c'est bien de différencier le type de son qu'on rentre dedans pour se faire une idée du comportement.

Spoiler - Cliquer ici pour lire la suite
Merci bnoir ! ! J'ai téléchargé et extrait, 'vais tester et m'entraîner les esgourdes avant que l'âge ne les fasse complètement rouiller !
Encore un article intéressant, merci Nantho.

Je voudrais savoir si la coloration peut être considérée comme similaire
à celles des guitares électriques dans les différents amplis.
Car même en son clair, la différence entre un Fender et un Marshall (si si y’a des sons clairs :) )
est quand même importante !!!

Et pour le chant, c’est pareil?
la coloration, ce n’est pas seulement que de la distorsion harmonique?
Les différents préamplis doivent apporter leur petite patte au son de la prise?
1/1