LiveRendez-vous jeudi à 12h30 pour "On refait le patch" sur Reaper 6 !
close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Claviers synthétiseurs analogiques
Matériel Claviers synthétiseurs analogiques {{currentManName}}swap_horiz Rolandswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down
Avis utilisateur

Bon vieux mammouth qui fait très bien le peu qu'il sait faire - Avis Roland Jupiter-4

Rapport qualité/prix : Correct Cible : Tout public
Bonjour,

Après quelques années d'utilisation de mon "JP4", je me décide à poster un avis.

J'ai possédé aussi le Jupiter 6 et je connais très bien le Jupiter 8 que je joue régulièrement chez un ami.

Dans la série, le Jp4 est le plus ancien, il fût je crois que le premier synthétiseur analo polyphonique controlé numériquement et à mémoires (d'ou le nom de compuphonic affiché sur sa façade). Il est le seul a avoir ces 2 massifs flancs en bois et le synthé est d'une épaisseur peu commune. Il en impose !!!

Il possède 1 VCO et 1 Sub, 1 LFO, 2 filtres (PB et HP), 2 ENV (une pour le PB et l'autre pour le VCA), et un VCA en sortie. A noter qu'il a été produit avec 2 versions de filtres, une version assez rude avec une résonance qui gratte fort (un peu comme le SH5) et une version avec le filtre que l'on retrouve ensuite sur le JP8 (d'où le lien de parenté très fort dont on parlera plus tard).

En outre, il dispose d'un chorus que les autres Jupiter ont perdus. Ainsi que 4 petits boutons permettant de choisir les modes de fonctionnement des voix de polyphonie (2 Unisson, 2 polyphoniques).

Au niveau des possibilités, je dirais que c'est celui parmi les 3 JP qui dispose du moins de capacités de synthèse et de modulation. Les grands frères ont 2 VCO, 2 LFO, filtres multimode, des synchros, etc etc

Le JP4 n'en reste pas moins hyper intéressant comme machine car il faut prendre en compte un point très important : le son et la musicalité !!!

Je dispose de la version qui a le même filtre que le JP8, elle est "un peu plus civilisée, moins brutale, plus musicale".

Et quand on commence à jouer quelques notes, on reste étonnés de l'épaisseur du son, de la rondeur des basses, du claquant des enveloppes mais aussi de la douceur des nappes, de la noblesse des leads...

Le chorus y est évidemment pour beaucoup pense t-on ? Alors, on essaye en le déconnectant, et surprise, même si l'image stéréo est moins large, le son demeure puissant et chaleureux.

Ses points forts :
-Les basses (surtout en unisson)
-Les nappes
-Les leads
-Sa capacité à s'insérer dans un mix (je considère ce paramètre d'un importance capitale dans un synthé)

Se points faibles :
-Les nappes de + de 4 sons
-Les FX/noise (bien qu'on puisses quand même faire pas mal de choses)
-Son clavier qui a tendance si on ne l'utilise pas souvent à re-trigger les notes quand on les relâche.


Il dispose enfin d'un arpégiateur assez basique mais efficace d'autant qu'il est synchronisable avec l'entrée Gate (utilisable avec un Korg Beatstep par exemple).

Enfin, il est assez simple de le midifier, des kits permettant de le midifier sans souder existent, il suffit simplement de plugger la carte à la place d'un processeur dans le JP4, et placer les 2 prises MIDI à l'arrière. Enfantin...

Pour conclure, je dirais que le JP4 est un mammouth par sa taille mais aussi par son son. Il ne sait pas tout faire, mais ce qu'il sait faire, il le fait très bien. Je mettrais bien 5 étoiles mais le manque de possibilités de synthèse justifie la perte de sa 5eme étoile.

Ou alors, je peux faire cela :

Son : 5 étoiles
Possibilités de synthèse : 4
Facilité de programmation : 5
Fiabilité : 4
Esthétique : Cela dépend tellement des gouts et des couleurs...
Prix : 3
Rapport qualité/prix : 5 https://static.audiofanzine.com/images/audiofanzine/interface/smileys/icon_wink.gif