close
subdirectory_arrow_left subdirectory_arrow_left Delays / échos
Matériel Delays / échos {{currentManName}}swap_horiz TC Electronicswap_horiz Rechercher une marquekeyboard_arrow_down

Test du délai logiciel TC Electronic TC2290-DT

Portrait d'une Icon
Après le test de la réverbération DVR250-DT, je vous propose aujourd'hui de voir ce qu'un autre joujou de la série Icon de TC Electronic a dans le ventre. Comme les autres produits de la gamme, le TC2290-DT se compose d'un plug-in inspiré d'un appareil hardware associé à un contrôleur physique dédié. Cette fois-ci, le constructeur n'est pas allé chercher l'inspiration très loin puisque ce modèle est basé sur le delay au format rack TC 2290 qui a fait la gloire de la marque dans les années 80. Ce portage virtuel sera-t-il à la hauteur de son illustre aïeul ? C'est ce que nous allons découvrir de ce pas…

That '80s Show

Sorti en 1985, le delay TC 2290 est rapidement devenu un classique et a su se faire une place de choix dans les plus grands studios comme au sein du rack de nombreux guitaristes professionnels. D'ailleurs, l'un des plus célèbres aficionados de la bête n'est autre que le guitariste de U2, The Edge en personne, dont la pâte sonore n'aurait indubitablement pas été la même sans ce rack. Le contrôleur de la version virtuelle qui nous intéresse aujourd'hui reprend le look de son ainé dans un format plus ramassé identique au DVR250-DT précédemment testé. Du reste, ces deux contrôleurs ont de nombreuses caractéristiques en commun : 

  • Alimentation via le câble USB 2.0 / micro-B (fourni - 150 centimètres environ) ;
  • Châssis métallique solide comme un tank ;
  • Ni trop grand, ni trop petit ;
  • Inclinaison facilitant l'utilisation ;
  • Absence d'un bouton d'allumage ;
  • Pas de mode MIDI générique ;
  • Pas de chaînage USB entre plusieurs modèles de la série Icon.

UnitNotez que le TC2290-DT semble encore plus solide que le DVR250-DT. En effet, il n'y a pas cette fois-ci de joysticks possiblement fragiles, ce qui permettra en outre de plus facilement transporter l'engin au besoin ; et ce n'est pas plus mal car bien entendu, le contrôleur fait office de dongle… Mais je ne vais pas m'étendre sur le sujet puisqu'il a largement été traité lors du précédent banc d'essai. À ce propos, je vous invite vraiment à lire ou relire ce dernier si vous souhaitez en savoir plus sur l'installation, la synchronisation hardware / software ou tout autre détail "pratico-pratique" car, plutôt que de réinventer la roue, je préfère me concentrer sur les possibilités sonores offertes par la bestiole dans ce qui va suivre.

Le TC2290-DT est donc un plug-in de delay, mais pas n'importe lequel comme nous allons le voir en parcourant les différentes sections présentes sur le contrôleur physique.

La section "Delay" située en haut à droite du contrôleur permet bien entendu de régler le temps de retard et possède une fonction de "Tap Tempo" fort pratique via le switch "Learn" ainsi qu'une LED jaune clignotant judicieusement au rythme du délai. C'est sympa mais jusqu'ici, il n'y a rien d'extraordinaire non plus. 

Là où ça commence à devenir intéressant, c'est avec l'option de synchronisation au tempo de votre séquenceur. En effet, lors de son activation, le délai se cale logiquement sur des divisions temporelles synchronisées à l'hôte, mais le temps effectivement indiqué l'est toujours en millisecondes. Or, en désactivant la synchronisation, il est alors possible de modifier ce temps en restant autour de la valeur synchro… Ça n'a l'air de rien, mais c'est tout simplement fabuleux pour faire "groover" la ligne de retard en la plaçant au fond du temps ou en avance. Bien sûr, c'est faisable avec n'importe quel plug-in de delay, mais pas aussi simplement, d'autant que le contrôleur permet d'automatiser ça en un tournemain ! D'ailleurs, la section "Keyboard" façon clavier de calculatrice en bas à droite du contrôleur est un puissant outil pour ce genre de manoeuvre. Il est de fait possible de programmer des sauts de valeur puisque la nouvelle valeur entrée via le clavier n'est effective qu'une fois validée par la touche "Enter". À l'utilisation, c'est tout simplement un régal, et pas uniquement pour le temps de retard car le "Keyboard" est utilisable avec toutes les sections.

Dernière option de la section "Delay", le switch "Mod" active une fonction de modulation du temps de retard qui se règle au coeur de la section située en haut à gauche.

PlugBaptisée "Modulation OSC. / Threshold", cette section permet donc en premier lieu de faire varier le délai de plusieurs façons : LFO sinusoïdal ou aléatoire, suiveur d'enveloppe du signal en entrée (Env) ou déclenchement en fonction du niveau en entrée (Trig). Les paramètres "Speed" et "Depth" permettent de gérer la vitesse et le champ d'action de ces quatre types de modulation. Rien qu'avec ça, il y a de quoi épicer plus ou moins subtilement le rendu sonore afin d'obtenir des effets divers et variés (chorus, flanger, doubleur, modulation de pitch). Mais l'engin ne s'arrête pas là ! En effet, cette section permet également de moduler le panoramique du signal retardé, du signal source, voire les deux, et ceux, grâce aux mêmes types de modulation présentés ci-dessus, mais indépendamment de la modulation du delay, cela va de soi. Cerise sur le gâteau, le TC2290-DT permet aussi d'appliquer une modulation de la dynamique, toujours suivant les quatre types de modulation, de façon à obtenir des effets de trémolo, ducking/gating delay, etc.

À l'usage, cette section est particulièrement jouissive tant elle permet d'aller au-delà des possibilités du simple delay à papa. Seule ombre au tableau, les LFO ne peuvent pas être synchronisés au tempo et tournent en roue libre sans aucun rapport avec la mise en lecture de votre STAN. Moralité, certains effets sont imprévisibles et pas dans le bon sens du terme… Par exemple, un LFO sinusoïdal uniquement appliqué au panoramique du signal retardé donnera un effet d'auto-pan qui ne partira pas toujours du même côté du champ stéréo. Ce n'est évidemment pas vraiment un souci lors d'une utilisation "Live", mais lors de la phase de mixage d'un titre, il vaudra mieux faire un rendu de l'effet pour être sûr du résultat final et pouvoir ainsi travailler tranquillement. Pour se consoler, il y a tout de même une aide visuelle sous la forme d'une LED jaune qui clignote en fonction de la modulation, c'est toujours ça de pris.

OriginalTerminons rapidement avec les deux dernières parties du contrôleur. "Feedback" permet en toute logique de gérer la quantité de signal réinjecté dans le délai avec bien entendu les classiques options de filtrages High et Low Cut. Enfin, la dernière section située au milieu du bas de l'interface est une zone fourre-tout bien pratique puisqu'il y est possible de naviguer entre les différents presets, activer ou désactiver le traitement, doser le mixage entre signal source / signal traité et accéder à certains paramètres avancés que l'on retrouve au coeur de l'interface virtuelle du plug-in. 

Comme vous pouvez le constater, ce TC2290-DT est autrement plus dense que la réverbération DVR250-DT. Ainsi, les possibilités sonores sont extrêmement variées, mais il faut un certain temps pour apprivoiser la bête. Heureusement, le manuel (PDF uniquement en anglais…) est très bien ficelé et c'est tant mieux car sa lecture me semble obligatoire pour qui souhaite maîtriser ce delay. 

Avant de passer à la séance d'écoute, sachez d'une part que la consommation de l'engin est on ne peut plus raisonnable - 0,1% de CPU sur mon Mac Pro fin 2013 (Hexacoeur Xeon 3,5 GHz - 32 Go DDR3) et 2 samples de latence - et que d'autre part, ce beau joujou ne possède malheureusement pas de fonction de comparaison A/B. 

Over the Edge

Commençons par une rythmique de guitare électrique :

01_EdgeGtr_dry
00:0000:21
  • 01_EdgeGtr_dry00:21
  • 02_EdgeGtr_Edge00:26
  • 03_EdgeGtr_Doubler00:19
  • 04_EdgeGtr_Direct Pan-Short Center00:19
  • 05_EdgeGtr_dyn-pan-env00:21
  • 06_EdgeGtr_Pan Chorus00:19
  • 07_EdgeGtr_Big Chorus00:19
  • 08_EdgeGtr_Trem00:19
  • 09_EdgeGtr_Heavy Trem00:19

Comme d'habitude, le premier extrait se résume au signal source. Le deuxième illustre l'utilisation d'une instance du TC2290-DT afin d'obtenir un son typique de la bête sauce U2. Sur le troisième, un delay très court allié à une modulation du panoramique permet d'obtenir un effet de doublage sensiblement mouvementé. Pour le quatrième extrait, le signal retardé campe bien au centre de l'image stéréo alors que la modulation du panoramique n'est appliquée que sur le signal source de façon à obtenir une belle largeur sonore tout en gagnant en profondeur de champ. L'exemple suivant met à profit les modulations dynamique et panoramique afin de donner l'impression que le signal source court après le delay. Les extraits six et sept illustrent l'utilisation de la bête en tant que Chorus alors que les exemples huit et neuf montrent ce qu'il est possible de faire en territoire trémolo.

Voyons à présent un exemple de ducking delay :

10_PinkGtr_dry
00:0000:30
  • 10_PinkGtr_dry00:30
  • 11_PinkGtr_Pan Delay00:30
  • 12_PinkGtr_Pan Delay Duck00:30

Le premier extrait présente la source dans son plus simple appareil. Sur le deuxième, cet ennuyeux riff de guitare devient autrement plus intéressant grâce à un delay calé au tempo se baladant d'un côté à l'autre de l'image stéréo. Malheureusement, l'effet floute légèrement le propos initial. Qu'à cela ne tienne, la modulation dynamique permet d'abaisser le volume du signal retardé lorsque la source joue. Elle n'est pas belle la vie ?

Continuons notre exploration avec des effets un peu plus foutraques :

13_Synth_dry
00:0000:24
  • 13_Synth_dry00:24
  • 14_Synth_Space Delay00:24
  • 15_Synth_Wide Space Delay00:24
  • 16_Synth_Chopped00:29

Comme vous pouvez le constater, le TC2290-DT peut démantibuler le son de façon plus ou moins subtile, et ce, en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire.

Enchaînons avec une caisse claire :

17_Snare_dry
00:0000:10
  • 17_Snare_dry00:10
  • 18_Snare_Fat00:10
  • 19_Snare_Print 100:15
  • 20_Snare_Print 200:15

Le premier exemple se résume comme toujours à la source. Sur le deuxième, un delay extrêmement court sert à gonfler le corps de cette snare. Enfin, les deux extraits suivants illustrent le problème évoqué précédemment concernant les LFO : les deux rendus utilisent exactement les mêmes réglages et pourtant, la modulation du panoramique ne part pas de la même position stéréo…

Faisons maintenant "groover" cette caisse claire en contexte grâce à la modulation du temps de retard :

21_DrumsR_dry
00:0000:11
  • 21_DrumsR_dry00:11
  • 22_DrumsR_wet00:15
  • 23_DrumsR_early00:15
  • 24_DrumsR_late00:15

L'extrait "wet" est simplement synchronisé au tempo alors que "early" et "late" jouent autour de la pulse, respectivement en avance et au fond du temps. Intéressant, n'est-ce pas ?

Terminons par des voix :

25_So Pretty_dry
00:0000:20
  • 25_So Pretty_dry00:20
  • 26_So Pretty_DynLess00:25
  • 27_So Pretty_Dyn00:25

L'exemple 26 est noyé par les délais de la voix principale et des choeurs. Heureusement, il est facile de gagner en précision en mettant à profit les possibilités de modulation dynamique.

Bilan

Étant donné les capacités sonores de ce TC2290-DT, il est facile de comprendre pourquoi le modèle hardware original est devenu un classique. La bestiole avait définitivement plus d'un tour dans son sac et ce portage virtuel lui rend un bien bel hommage. Une fois son fonctionnement maitrisé, le couple contrôleur / plug-in est un véritable régal à utiliser. Restent les problèmes déjà évoqués lors du banc d'essai consacré au DVR250-DT quant à la pertinence du contrôleur / dongle… Là, chacun verra midi à sa porte !

Tarif moyen : 196 €

Extraits Flac Test TC2290-DT Extraits Flac Test TC2290-DT
  • Original
  • 3D Render
  • Unit
  • Plug

 

Notre avis :

Points forts

  • Nombreuses possibilités sonores allant au-delà du simple delay
  • Un delay facile à faire "groover"
  • Contrôleur dédié bien ficelé
  • Pertinence de la section "Keyboard"
  • Section "Modulation" jouissive
  • Tap Tempo physique
  • Synchronisation parfaite avec le plug-in
  • Navigation entre les presets depuis le contrôleur
  • Faible consommation CPU
  • Seulement 2 samples de latence
  • 3 ans de garantie constructeur
  • Solide comme un tank

Points faibles

  • Contrôleur faisant office de dongle
  • Inutilisable sans le contrôleur
  • Pas de synchro au tempo pour les LFO
  • Pas de comparaison A/B
  • Pas de bouton on/off
  • Pas de mode MIDI générique
  • Pas de chaînage USB entre les différents modèles de la série Icon